Archives

Info Citoyen, Val d'Albian

Exhibitionniste à Saclay

Nov 29, 2013
Pour info, hier, jeudi matin à 7:30, j’ ai vu un exhibitionniste à l’intersection de la rue Montesquieu et de la rue Chateaubriand.
Mode opératoire adapté aux conditions hivernales : le gars (type européen, plutôt grand, 30-40 ans, cheveux chatains, pas de lunettes???) a arrêté sa voiture et ouvert largement la portière conducteur.
C’est là que je me suis rendu compte qu’il était à moitié nu. Il s’est exhibé quelques secondes. J’étais à environ 30 m et il faisait nuit, il surestimait donc largement mes capacités visuelles, pourtant excellentes et ses performances anatomiques.
Quand j’ai compris de quoi il était question, j’ai couru pour relever le numéro de la plaque de voiture mais comme je descendais la rue Chateaubriand et qu’il était rue Montesquieu, le temps que j’arrive en bas, il était trop loin.
J’ai seulement vaguement pu identifier la voiture (iso Ford Fiesta blanche?).
J’ai prévenu la gendarmerie et l’école Thomas Gobert.
Il semblerait qu’un exhibitionniste à pied ait été vu dans le bas du Val vers l’arrêt de bus Vauboyen ces dernières semaines; si les témoins pouvaient appeler la gendarmerie d’Orsay et donner des précisions ce serait utile.
Note: Déjà en juillet un cas similaire était relaté 
Environnement, Info Citoyen, Vallée de la Bièvre

Quel avenir pour Montéclin?

Juin 6, 2012

Source : http://jouyecologie.lautre.net/spip.php?article210

Ce joli domaine de Montéclin situé à la limite des communes de Jouy et de Bièvres accueille actuellement différentes activités : poney-club, tir à l’arc, club d’éducation canine. Deux artisans y exercent également leur art : un charron et un sculpteur sur marbre. Un bel équilibre entre activités humaines, nature et bois a été trouvé.

Rescapé de projets privés d’urbanisation dans les années 70 (1600 logements et 25000 m² de bureaux prévus), le domaine de Montéclin a été préservé jusqu’à ce jour depuis que le Préfet, en 1974, a déclaré d’utilité publique son acquisition. Le S.I.E.A.P.V.B. (Syndicat Intercommunal d’Aménagement d’Etude et de Protection de la Vallée de la Bièvre qui regroupe 7 communes de la Vallée : Buc, les Loges-en-Josas, Jouy-en-Josas, Bièvres, Igny, Vauhallan et Verrières-le-Buisson), a financé l’acquisition du domaine (380 000 €) sur 15 ans, à hauteur de 1 € par habitant et par an et le gère directement depuis lors.

Le SIEAPVB a décidé récemment d’en confier la gestion à une association à la suite d’un appel à projet. Mais le projet retenu pose différents problèmes :
– Il exclurait les artisans présents ainsi que le tir à l’arc,
– Il déciderait d’un autre emplacement pour le club canin (éducation canine à l’obéissance)
– Une grande prairie serait transformée en parking secondaire à camions
Surtout, il prévoirait d’installer de nouvelles activités : « accro-branches » et chambres à louer dans les arbres, empiétant sur les espaces boisés, et transformant un lieu naturel en une zone où seront installées de nouvelles installations permanentes ayant un impact sur la vie animale (y compris dans les arbres) et végétale, plus largement sur la biodiversité.

Il est évident que pour des raisons de sécurité (risque de dégradations ou d’accidents), ces lieux devront être clos. Or le domaine de Monteclin est de fait un domaine ouvert au public et d’accès gratuit. Il serait regrettable que ce patrimoine boisé, ouvert à tous, risque d’être clôturé en partie, devenant inaccessible dans l’un de ses plus beaux espaces.

Environnement, Info Citoyen, Paris-Saclay, Plateau de Saclay

Consultez les prémices du PLU sur le site de la mairie et venez poser vos questions aux élus le 11 juin 2012!

Juin 5, 2012
Limite Communale de Saclay

Limite Communale de Saclay

La municipalité nous convie à venir consulter une exposition sur le PLU en cours de préparation à Saclay. Cette exposition, assez succincte, peut être complétée pour les plus curieux par la lecture du document sur le diagnostic et l’état initial de l’environnement de la commune. Téléchargeable in extenso sur le site de la mairie :

http://www.saclay.fr/Informations_municipales_details.asp?Rubrique=4&Num=2136&From=2&date=

Il est regrettable que le projet de PADD version 2  ne soit pas présenté pour l’occasion. Souhaitons que la municipalité le mette d’urgence en ligne sur son site (PADD : Projet d’Aménagement et de Développement Durable).

Le calendrier est court puisque ce PLU devrait être être adopté à l’automne 2012 et que les informations portées à notre connaissance aujourd’hui portent essentiellement sur le diagnostic et quasiment pas sur les projets.

A titre d’exemple pour ceux qui ne seraient pas familiers avec cette terminologie, le PLU est le plan local d’Urbanisme (http://fr.wikipedia.org/wiki/Plan_local_d’urbanisme) . Il succède au POS (Plan d’occupation des sols). C’est par lui que l’on peut notamment définir la répartition des zones d’une commune en attribuant par exemple les zones à urbaniser dites AU. C’est ainsi une réforme importante du POS en 2008 qui a permis la construction de la ZAC de la mare aux Saules (projet engagé il y a 10 ans par la municipalité de l’époque). L’une des justifications était la nécessité d’augmenter le nombre de logements sociaux à Saclay. Nous sommes passés entre 2008 et 2011 de 1121 à 1410 logements  mais seulement de 90 à 129 logements sociaux, 70 logements sociaux supplémentaires devant être livrés en 2013. Ce quota (environ 13%) est encore en deçà de la proportion imposée la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_relative_%C3%A0_la_solidarit%C3%A9_et_au_renouvellement_urbains).

Dans le contexte de l’OIN (Opération d’Intérêt national), pour ceux qui souhaitent pouvoir jouir du cadre encore un peu agricole du plateau de Saclay, il est important de s’informer sur les projets à venir qui devraient nous être transmis avec le PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable).

L’OIN, telle qu’elle était conçue en 2008, prévoyait la construction de 150 000 logements sur le Plateau de Saclay. L’application de ce programme conduisait à y construire 4000 à 5000 logements par an en 30 ans sur les 49 communes placées désormais sous l’égide de l’établissement public Paris-Saclay (EPPS).

Le Plateau de Saclay

Le Plateau de Saclay (http://media-paris-saclay.fr/)

Suite à la forte l’opposition des habitants du plateau de Saclay et à la sanctuarisation des terres agricoles, une pause dans ce projet de bétonnage intensif semblait avoir été faite (promesses de modération faites à l’issue de la mission de préfiguration de l’OIN). Mais rien n’est plus acquis : le SDT (Schéma de développement territorial http://media-paris-saclay.fr/HTML/#/1/), publié en janvier 2012 (cf le Castor, Journal des AVB) propose de doubler les objectifs annuels de construction de logements en les portant de 3500 à 8000 par an sur les ces 49 communes. « L’objectif initial de 150 000 logements (supplémentaires) évoqués au début de l’OIN est donc dépassé! », et largement ! 

Il est possible que l’OIN tel qu’il elle a été définie par le précédent gouvernement soit profondément remaniée mais il est très probable que les promoteurs immobiliers (voire l’Etat) restent, eux, mobilisés pour densifier l’urbanisation du Plateau le long de la ligne de métro, qui autrement promet d’être coûteuse, sous utilisée, et non rentable.
Donc… La vigilance ou au minimum la curiosité sont de mise. Soyez nombreux à poser vos questions aux Elus le 11 juin, et à déposer vos remarques dans le cahier d’observations !

Vallée de la Bièvre

30ème édition de la Marche de la Bièvres

Mai 17, 2012

Les habitants les plus nocturnes du Val ont peut-être aperçu en rentrant très tôt chez eux dimanche 13 au matin, des piétons un peu hagards vêtus de shorts ou de pantalons de sport, équipés de lampes et marchant résolument vers l’Ouest.

Dimanche dernier avait lieu la 30 ème édition de la Marche de la Bièvre. C’est une magnifique occasion pour les sportifs de découvrir notre belle vallée sous des angles nouveaux. Les plus courageux partent de Notre Dame vers minuit et effectuent la « Marche à la Lune » (51 km dont environ la moitié de nuit). Les plus modérés dont nous sommes peuvent se contenter d’un départ à 7h30 avec la Marche au Soleil (comme nous le fîmes en 2011) et ne marcher «que» 22km. Cette année, nous avons tenté la Marche à l’Aube, soit 28 km avec un départ à 4h du matin. Pour ceux qui sont incapables d’effectuer 51km, c’est un compromis agréable qui permet la découverte de la Vallée à l’aube et le partage de bons moments avec d’autres marcheurs.

L’organisation de la Marche est assurée par une association bien rôdée qui permet l’inscription en ligne, organise tous les ans des trajets différents et assure des étapes de ravitaillement sur le parcours. Les tracés sont maintenant téléchargeables sur smartphone mais le parcours est également très bien balisé.

http://marche.bievre.org/ 

L’édition de cette année proposait une boucle au départ de la ferme de Ratel à Bièvres pour la marche de l’aube et après avoir longé la Bièvre jusqu’à Vauboyen, traversait le bois en contrebas du Parc de Diane et les rues du bas du Val d’Albian avant de rejoindre l’ église de Jouy-en Josas en passant par le bois de Chauveaux. Le parcours, très boisé cette année revenait sur Bièvres en passant par le Domaine de la Cour Roland, Montéclin et en empruntant une partie de la sente Serge Antoine.

Lorsque nous avons tenté notre première marche en 2011, nous craignions d’être noyés dans une foule compacte et bruyante (2500 participants cette année!) et de ne pas vraiment profiter du paysage. En fait, les points de ravitaillement exceptés, on ne rend guère compte du nombre de participants puisque les départs sont étalés entre minuit et 8h. Et même à l’arrivée au Parc de Ratel, où nous étions chaleureusement accueillis par une fanfare et un pique-nique, les marcheurs quittaient rapidement les lieux après avoir fait une pause sur l’herbe.

Nous avons bénéficié d’une météo idéale (temps frais et très ensoleillé) et malgré quelques courbatures sommes prêts à renouveler l’expérience l’an prochain! SI vous aimez la marche et la nature, rejoignez les 2500 autres marcheurs en mai 2013 !

Info Citoyen

Commémoration du 8 Mai à Saclay

Mai 9, 2012

Avec Monsieur Olivéro, président de l’association des Anciens Combattants de Saclay

8 mai saclay blog ancien combattantsGrâce à Madame Rigaud, Directrice de l’école Thomas Gobert au Val, à Madame Delabarre professeur des écoles, aux parents d’élèves et aux enfants disponibles ce jour-là, un souffle de jeunesse est passé lors de la commémoration du 8 mai 1945 à Saclay aujourd’hui.

Pendant plusieurs semaines, les enfants de CM2 du Val ont travaillé sur le thème de la Seconde Guerre Mondiale.

Après que les enfants aient étudié les différentes phases de la guerre en cours d’histoire, Monsieur Olivéro, le président de l’association des Anciens Combattants de Saclay et le colonel Colson sont venus répondre à leurs questions sur leur rôle pendant cette période. Le sujet qui peut a priori sembler loin des préoccupations d’enfants de 10 ans les a en fait passionnés. Leur institutrice leur a ensuite demandé de réaliser différents travaux sur ce thème comme la rédaction d’une lettre où ils devaient s’identifier à une personne de cette période. Les enfants se sont assimilés qui à un héroïque résistant, qui à un ou une Française qui gérait les difficultés de la vie quotidienne sous les bombardements, avec les difficultés d’approvisionnement. La sincérité des écrits montre combien les enfants se sont bien représenté cette période difficile. La lecture du livre « Rouge Braise » de Rolande Causse qui raconte l’entrée dans la résistance d’une jeune fille a accompagné les travaux. Ils ont par ailleurs préparé un exposé en classe sur le thème. Après avoir évoqué le tableau fondateur de Picasso sur le bombardement de Guernica, ils ont fabriqué des montages sur fond noir où ils devaient assembler des photographies sur la Seconde Guerre Mondiale.

Il leur a semblé tout naturel d’accompagner les Anciens Combattants à la procession du 8 mai.

Une quinzaine d’enfants, soit un peu moins de la moitié des élèves de CM2, ce qui n’est pas si mal un jour férié, se sont donc retrouvés avec leurs parents, des enseignants, des élus, des Saclaysiens et les Anciens Combattants Place Jules Ferry au Bourg pour marcher ensemble vers le cimetière. Tout le monde réuni autour du maire, Christian Page, de Monsieur Olivéro et de l’adjudant-chef Thibault s’est retrouvé autour du monument aux morts au pied duquel ont été déposées les gerbes du Conseil Général, de la Mairie et de l’Association des Anciens Combattants. Après la lecture des discours officiels par Monsieur le Maire et Monsieur Grandjean, les enfants présents ont chacun cité le nom de chaque victime saclaysienne dont le nom est inscrit sur le monument aux morts devant lequel, en leur hommage, ils ont déposé une rose rouge.

Tout le monde s’est ensuite dirigé vers la Mairie où les travaux des enfants pouvaient être admirés.

Après la remise de deux diplômes à Messieurs Chavernoz et Buléon et de 2 médailles l’une au Maire Christian Page et l’autre à Madame Rigaud pour leur soutien à l’action de l’Association des Anciens Combattants, un apéritif a été offert.

L’évènement a été une occasion émouvante de rencontre pour plusieurs générations de Saclaysiens. Souhaitons d’autres moments chaleureux ensemble !

Photos : Claude Gallas

Ecoles, Enfance, Plateau de Saclay, Val d'Albian

Evénement à Saclay : Inauguration de la nouvelle école du Val d’Albian

Sep 25, 2011

Le soleil était au rendez-vous pour l’inauguration tant attendue de la nouvelle école du Val d’Albian. A l’appel d’un garde champêtre, la foule s’est rassemblée le matin autour des officiels, venus nombreux pour la célébration. Etaient notamment présents Michel Berson, le président du Conseil de l’Essonne, Vincent Placé, député de l’Essonne, Thomas Joly, conseiller général de l’Essonne, Hervé Hocquard, maire de Bièvre.

Après le classique mais toujours émouvant découpage du ruban tricolore, tenu pour l’occasion par deux élèves de l’école maternelle et primaire, les élus ont fait une visite de l’école et du centre aéré attenant. Des photos de l’ancienne école et des travaux de construction de la nouvelle étaient exposées.

L’école maternelle porte le nom de Pauline Kergomard, fondatrice des écoles maternelles. L’école primaire est baptisée Thomas Gobert, l’architecte et ingénieur de Louis XIV qui a conçu le système adduction d’eau du château de Versailles.

Une classe d’antan avait été recréée pour l’occasion dans l’une des salles. Les plus jeunes ont ainsi pu découvrir les pupitres en bois et les encriers mais aussi balance Roberval, chaîne d’arpenteur de dix mètres en fer forgé, mètre en bois gradué et mesures de volume en étain.

Les anciens ont ensuite chanté le fameux «hymne du Val d’Albian» (vidéo) chanson créée en 1935 par la commune libre du Val d’Albian.

Après le discours du maire qui a insisté sur l’implication de chacun, employés de la municipalité, enseignants, bénévoles dans le succès de ces travaux, Mme Maud Olivier, maire des Ulis, vice-présidente du conseil général de l’Essonne, et déléguée de la lutte contre les discriminations et à l’égalité Femme/Homme a chaleureusement salué le bon déroulement du projet mais aussi rappelé les menaces qui pèsent aujourd’hui sur l’Éducation Nationale.

Elle a notamment cité le problème des suppressions de postes, entraînant des classes en sureffectif, la médiocre place de la France dans le classement de l’OCDE des rémunérations accordées aux enseignants et a souligné qu’un enseignement de qualité était la base de l’égalité des chances. Elle a conclu en citant la belle phrase de Victor Hugo: «Qui ferme une école, ouvre une prison».

Mr Lasbordes, député de l’Essonne est également intervenu pour se réjouir de l’évènement. Les officiels ont ensuite signé le Livre d’Or de la commune.

Les enfants de l’école maternelle et de l’école élémentaire, accompagnés d’un orchestre de vents, percussions et piano ont ensuite entonné quatre chansons pleines d’entrain sous la direction de Muriel Senez.

Ce petit concert ne pouvait évidemment pas se terminer sans la chanson «Saclay, mon petit village» qui a été reprise en choeur par le public. Puis, un cocktail était offert dans la toute nouvelle cantine.

L’après-midi, le groupe des seniors a fait partager aux absents du matin l’hymne du Val d’Albian mais les enfants ont repris possession des lieux pour profiter des nombreuses attractions offertes à la kermesse: Structures gonflables, pêche à la ligne, course à l’oeuf, jeux d’échasses, chamboule tout, sculpteurs de ballons, maquillages, club de modélisme, atelier de dessin sur bitume, barbe à papa, il y en avait pour tous les goûts.

Aucune chute de débris de satellite n’est venue troubler cette belle occasion de rencontre entre générations!

Photos par Claude Gallas (président du Club de Photo)

Environnement, Plateau de Saclay

Protégeons les hirondelles à Saclay

Juin 14, 2011
saclay

Nids d'Hirondelles sur la mairie annexe de Saclay

Les Saclaysiens ont la chance de vivre aux portes de Paris dans un environnement (encore) assez proche de la campagne. Et parmi nous, certains ont le privilège d’avoir sur leur maison un ou plusieurs nids d’hirondelles.

Citons notamment la mairie du Val, particulièrement bien lotie en ce domaine malgré les travaux de l’école toute proche qui ont conduit à la disparition de tous les nids situés dans les anciens bâtiments.

La LPO propose aux enfants de 7 à12 ans de faire un recensement des hirondelles de leur quartier. Cette action est programmée entre le 10 juin et le 11 juillet

http://www.lpo.fr/actualite/et-si-nous-comptions-les-hirondelles

Une action du même type avait été notamment organisée sur toute l’année 2007 en Franche Comté. Elle avait largement contribué à l’amélioration de la connaissance des hirondelles et à une sensibilisation sur la protection des oiseaux migrateurs particulièrement menacés par l’utilisation massive d’insecticides en agriculture et par la destruction des nids dans les zones de nidification.

On trouvera le dossier complet sur cette action sous :

http://www.maison-environnement-franchecomte.fr/migrationhirondelles/pages/jeu%20de%20cadre.html

La tentation est forte à l’occasion de travaux de ravalement ou de réhaussement d’éliminer les nids en particulier à cause des salissures qu’entraîne la présence des oiseaux.

hirondelles saclay

Protection contres les déjections d'hirondelles

Plusieurs remarques peuvent être faites sur ce point :

  • Ces animaux sont protégés. Il est donc interdit de leur porter atteinte et de détruire leurs nids.
  • Il est tout à fait possible de se protéger contre les déjections en mettant en place une planchette située sous les nids.
  • Lorsque vous entreprenez vos travaux, prévenez les entrepreneurs que vous souhaitez conserver les nids d’hirondelles. Nous l’avons fait lors du ravalement de notre pavillon et nous avons eu la chance de conserver notre nid d’hirondelles.
  • Enfin, pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir des hirondelles nichant chez eux (il fut un temps où l’on disait que cela portait bonheur), sachez que l’on peut acheter des nids artificiels en pâte de bois. L’hirondelle étant très difficile dans le choix de son site de nidification risque toutefois de mettre plusieurs années avant d’investir les lieux.

Bad Behavior has blocked 3267 access attempts in the last 7 days.

MonSaclay.fr -- site communautaire et citoyen contribuant a faciliter la mise en relation des habitants
de Saclay au bourg et au Val d'Albian et de l'ensemble des habitants du Plateau de Saclay. MonSaclay.fr est un blog d'entre-aide; un blog d'information citoyenne sur les
associations, les ecoles, la vie de quartier... Monsaclay.fr Saclay est une
commune de l'Ile de France sur le Plateau de Saclay en Essonne, 91 au sud de Paris. Les communes voisines
sont Bievres, Jouy en Josas, Orsay, Vauhallan.

Contact : Stanislas Berteloot s...Cliquez ici pour visualiser...@monsaclay.fr