Browsing Tag

saclay

Bon plans, Bourg, Enfance, Val d'Albian

GARDE D’ENFANTS EXPÉRIMENTÉE cherche NOURRISSON, BÉBÉ ou ENFANT pour Janvier 2013

Juin 8, 2013

 Jeune femme sérieuse (37 ans) avec 3 années d’expérience sur Saclay, je désire garder votre/vos enfant/s à votre domicile, en garde simple ou partagée, 20 à 40h par semaine. Disponible dès le 6 Janvier 2013.

Aide aux devoirs, petit ménage et repassage possible.

Dotée d’un passeport formation, j’ai suivi quelques formations à l’institut IFAP (Paris 16ème), notamment la garde d’enfants de 0 à 3 ans et la prévention et sécurité auprès des enfants.

Je suis ponctuelle, organisée, attentionnée, j’aime m’occuper des enfants. Amatrice de  travaux manuels je serais ravie, selon l’âge du ou des enfants, de les initier à des travaux simples de perles, de couture et de bricolage. Mes références sont  sérieuses et vérifiables.

En attendant une prise de contact par téléphone et/ou par mail, je vous dis à bientôt.

Safia

06.60.82.11.28

[email protected]

Info Citoyen, Val d'Albian

Vidéo : Tournage de la série de TF1 « Petits secrets entre voisins » à Saclay

Avr 4, 2013

Jeudi 4 avril 2013 monSaclay.fr a interviewé Fabrice Roy le réalisateur de « Petits secrets entre voisins » (anciennement « Vos Voisins ont une Histoire ») en tournage rue Emile Zola à Saclay.

Pour cette série de 80 épisodes qui sera diffusée en mai sur TFI l’équipe de production a choisi de tourner quelques scènes dans notre ville.

MonSaclay.fr à également rencontrer Valérie Colucci la propriétaire d’une des maisons utilisées pour le tournage.

Agenda, Art, Association, Bon plans, Enfance, Info Citoyen

Samedi & dimanche : Exposition de l’Association Art et Peinture à Saclay

Mar 20, 2013

1-expo-peintureMartine, professeur de Dessin Peinture, au sein de l’Association Art et Peinture à Saclay, vous rappelle qu’il ne

 » Faut pas rater ça ! » 

Vingt jeunes artistes (de 7 ans à 15 ans) s’exposent, « comme les grands »,

au Salon annuel de Peinture et Scuplture à Saclay sur la thématique de  » la cuisine » et bien d’autres thèmes…

Quelques ingrédients annonciateurs comme : la fraîcheur des couleurs, la créativité dans l’emploi, malgré tout, de  » technicités actuelles » : plâtre, frottage, collage.. ,l’art du beau dessin, vous surprendont et vous feront passer un bon moment !

Pour votre plaisir, mais aussi pour les encourager, nous espérons votre visite à la salle Lino Ventura ; voici les horaires d’ouverture :

Samedi 23 et 30 mars de 14 h à 18 h et Dimanches 24 et 31 mars, de 14 h à 16 h 30

De nombreux peintres amateurs et élèves adultes de nos ateliers seront également au rendez-vous, dans une ambiance conviviale.

Contact :

Nicole Pages, Présidente de l’Association

Martine Rival : 06 64 71 89 09

Bienvenue sur mon site, pour suivre la vie des ateliers … www.m-art-ine.fr 

06 64 71 89 09

 

Agenda, Bon plans, Info Citoyen

Saclay : Démonstration publique modélisme

Fév 2, 2013

avionLe Club Modélisme de Saclay, organise une journée de démonstration en salle, de modèles radio-commandés destinée à tous les publiques.

Dimanche 03 Février 2013 de 10h à 18h
Gymnase de Favreuse
Val d’Albian – 91400 SACLAY

Vous pouvez y venir en famille pour voir évoluer les meilleurs spécialistes Français de la discipline. En effet le Club Modélisme a invité les meilleurs pilotes de l’hexagone pour vous présenter leurs modèles et leurs savoirs faire.

Plus de 30 modèles d’avions et hélicoptères sont attendus pour les démonstrations en vols.

avion2

 

Au menu :

  • Slow Flyer de quelques grammes
  • Biplans de voltige
  • Maquettes
  • Hélicoptères électriques
  • Etc

 

Environnement, Info Citoyen, Plateau de Saclay

Lettre ouverte : aménagement de la RD 36 et circulations douces sur le plateau de Saclay

Jan 25, 2013

L’UASPS, créée en 1988, regroupe l’ensemble des associations de l’environnement des communes du plateau de Saclay, dont l’objectif est la sauvegarde de l’environnement et du cadre de  vie, ce qui comprend notamment les circulations douces sur ce territoire.

C’est ainsi que nous écrivions dans notre bulletin « La Voix du Plateau n°15 » :

« Le plateau de Saclay, resté en grande partie un espace rural malgré sa proximité de Paris, est  encore sillonné par de nombreux chemins ruraux. Ces chemins sont notamment répertoriés dans  chaque commune dans l’« Etat de reconnaissance » dressé en application de la loi du 20 août  1881. Certains sont en outre inscrits actuellement dans divers itinéraires de randonnée ou encore  au PDIPR (Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée) de l’Essonne et  des Yvelines. Le plateau et ses vallées sont notamment traversés par le GR de Saint Jacques de  Compostelle, le GRP du Hurepoix, le GRP de la Ceinture verte… Mais le plateau possède aussi un  autre atout important. Il est sillonné par un réseau de rigoles, dont la destination première était  l’alimentation des fontaines de Versailles. Ce réseau est en cours de réhabilitation, ce qui inclut la  réalisation de chemins nécessaires pour son entretien. L’addition de ces deux réseaux fournit un  maillage important de chemins qui permettent d’assurer la desserte de l’ensemble des bourgs et  des centres d’activité. »

Dans toutes ses interventions sur l’aménagement du plateau, notre Union a toujours considéré  que ces chemins étaient un élément important favorisant à faible coût les communications entre les  différents centres d’activité du plateau.

L’association ADER, membre de notre union, a réalisé une carte des voies de circulations douces  existantes sur le plateau de Saclay, dont vous trouverez ci-joint une reproduction au format A4 ; une  version PDF éditable dans un format supérieur est disponible en ligne sur le site de COLOS

(http://www.colos.info/images/doc/ADER_carte-chemins_plateau-de-Saclay.pdf).

Le projet d’aménagement de la RD 36 soumis à enquête publique coupe un certain nombre de  ces chemins et compromet la communication entre le nord et le sud plateau comme nous l’avons  signalé dans nos avis lors des différentes enquêtes sur l’aménagement de cette route :

– L’enquête d’utilité publique sur le projet de requalification de la RD 36 en 2010, pour laquelle  la commission d’enquête avait émis la réserve et la recommandation suivante, qui n’ont pas  été suivies d’effet :

 réserve 5 :

« Que le Conseil Général présente l’essentiel des études de trafic qui ont conduit au projet  proposé ; date des enquêtes O/D, trafic mesuré, logiciel utilisé et hypothèses faites pour  élaborer les prévisions de trafic, conclusions sur la validité du choix de gabarit retenu. »

 recommandation 4 :

« Que le Conseil Général expose plus en détail les raisons du choix de la solution retenue pour  le tracé des circulations douces. » Et l’Autorité Environnementale souligne dans son avis qu’ « une des priorités du Grenelle de  l’Environnement, la préservation et la restauration des continuités écologiques » n’était pas  respectée.

L’enquête parcellaire de décembre 2012, dans laquelle nous avons repris nos remarques  précédentes en précisant que :

« .… Le projet prévoit certes de créer une piste cyclable et un chemin piétonnier le long de la  voie routière, mais cela ne couvrira qu’une faible proportion des besoins. En revanche, comme  nous l’avions signalé, le tracé de la RD 36 coupe certains chemins orientés nord-sud. C’est le  cas notamment du chemin rural CR 28, qui mène de Vauhallan à Orsay en passant par la  Martinière et qui figure sur de nombreuses cartes et itinéraires. Ce chemin devrait voir  conforter sa vocation de liaison douce entre Igny et Vauhallan et notamment l’Université  Paris XI d’Orsay et le futur campus Paris-Saclay. …. ».

Les chemins de circulations douces devraient former une partie intégrante du maillage fin à créer  pour les déplacements entre les différents lieux de vie et d’activité du plateau, facteur déterminant  de la réussite du projet de campus Paris-Saclay. Déjà aujourd’hui, il existe une forte demande dans ce  domaine.

S’inscrivant dans une perspective d’écomobilité, le développement des circulations douces  permet d’induire un report modal, donc de réduire la pression sur les autres formes de déplacement.

Or, comme en témoigne le cas précité des cheminements nord-sud coupés par la RD 36, ces  différentes formes de circulation sont à présent traitées de façon autonome, sans tenir compte de  leurs interférences.

Aussi demandons-nous que soit défini un projet global et cohérent de développement des  cheminements sur le plateau de Saclay, englobant à la fois les routes – dont il est impératif de  fluidifier le trafic aux points noirs actuels – et les chemins de circulations douces – dont on assurera  la continuité –, sans oublier les voies de passage pour la faune : la « continuité écologique ».

Lionel Champetier
Président

Lettre ouverte pour les circulations douces

Environnement, Info Citoyen, Transport, Val d'Albian

Mairie et Caps tentent de rassurer les habitants des rues Curie et Montaigne à Saclay

Déc 13, 2012

Demandée de longue date par les habitants mécontents de la rue Curie (dans sa partie en cours de travaux), une réunion a eu lieu mercredi soir en mairie-annexe du Val d’Albian en présence de Christian Page, maire, de Jean-Luc Curat, maire-adjoint et d’une représentante de la Caps. Les riverains de la rue Montaigne avaient été associés à cette rencontre visant à faire le point sur les travaux en cours.

Les présents ont d’abord manifesté leur inquiétude quant aux aménagements des trottoirs et des places de stationnement, soulignant « le fiasco » constaté rue Pasteur où le nombre des places a été réduit de 17 à 5 après une fausse consultation, ce qui conduit maintenant les riverains à stationner leurs véhicules …sur leurs immenses trottoirs ! Ou rue Curie !

Les riverains de la rue Curie ont demandé que les places de stationnement restent « à l’identique », c’est-à-dire côté pair, à cheval sur des trottoirs pas trop haut. Le trottoir côté impair restant strictement réservé aux piétons, poussettes et chaises roulantes, avec une hauteur de 14 cm et des bateaux plus larges que les portails de 1 m de chaque côté. Maire, maire-adjoint et Caps ont estimé qu’il était possible de donner satisfaction à cette demande unanime. Les riverains de la rue Curie en ont pris acte, annonçant qu’ils resteraient vigilants.

Les riverains de la rue Montaigne ont demandé et obtenu de conserver le même nombre (au moins) de places de stationnement, même si celui-ci se faisait de l’autre côté de la rue.

Bus, attention danger !

Le point le plus sensible reste celui du passage des bus par les rues Montaigne et Curie, suite à la mise en sens unique de la rue Pasteur. Les riverains de ces deux rues y sont totalement hostiles non par principe mais pour deux raisons qui tiennent à la sécurité:

  • la dangerosité du coude à 90° effectué par les deux rues, avec un angle difficile à négocier par le bus.
  • la présence dans ce coude du cabinet médical où exercent sept professionnels de santé. Les véhicules des patients, qui stationnent (souvent dans le désordre) dans cette zone gêneront le passage du bus. Il est inutile de créer dans ce secteur une zone dangereuse proche du cabinet médical.

Les riverains soulignent que la population la plus nombreuse se trouve dans les nouveaux quartiers (où les bus passent actuellement, sans difficultés) et qu’il convient de faire une étude avant toute décision. Le maire de Saclay dit qu’il n’est pas hostile à cette solution, qu’il y a lui-même pensé et qu’il est d’accord pour faire faire une petite étude avant de prendre une décision.

A l’issue de cette réunion, le désaccord est resté total entre les riverains des rues Curie et Montaigne à propos du non-enfouissement des lignes aériennes (EDF, téléphone et fibre). Le maire a réaffirmé que cet enfouissement ne se ferait sans doute jamais (invitant les habitants à « atterrir » !!!), ceci pour des raisons économiques. Il n’y a plus d’argent dans les caisses et tant pis si les habitants de ces deux rues ont jusque-là financé les travaux d’enfouissement dans toutes les autres rues…

 

Haut Débit, Info Citoyen, Val d'Albian

Rue Emile Zola en cours de câblage pour la fibre très haut débit FTTH au val d’albian

Nov 6, 2012

Nos reporters en herbe ont une fois de plus bravés tous les dangers afin d’entrer en contact avec les techniciens se baladant avec de gros câbles dans la rue Emile Zola et nous apporter son lot de nouvelles rumeurs que nous aimons tant et qui nous font patienter non sans mal à l’arrivée futur du très haut débit FTTH au Val d’Albian.

Ce n’est donc pas un mais 2 voisins qui ont pris infos et photos et nous les en remercions chaleureusement !

Les techniciens ont dit qu‘il faudrait encore attendre quelques mois (pas avant février) pour avoir les connexions terminales (boitier à coté du DTI dans nos boitiers électriques) et donc des accès internet avec des débits enfin rapides (débit théorique dans les 2 sens : 100 Mb/s = 12,5 Mo/s, contre actuellement 0,2 Mo/s dans un sens et 0,04 Mo/s dans l’autre).

On peut voir sur la photo du plan que la rue Arthur Rimbaud n’a pas son câble, surement parce que la rue ne devait pas être encore livrée au moment où ce plan a été réalisés. Espérons pour eux que cela soit ajouter rapidement.

Bon plans, Info Citoyen, Val d'Albian

Soirée d’inauguration de la pizzeria le Napolitain à Saclay

Sep 28, 2012

Jeudi 20 septembre M. et Mme Allaf ont inauguré leur nouvelle pizzeria, Le Napolitain au Val d’Albian à Saclay en présence de Christian Page et Jacques Bellier maires de Saclay et de Jouy en Josas et de 130 invités.

M. Allaf est déjà connu de nombreux saclaysiens pour sa pizzeria Le Jardin Napolitain à Jouy en Josas.

Cuisine ouverte, restaurant de cent places et terrasse de cinquante places, Le Napolitain à une décoration chaleureuse et offre des soirées musicales avec DJ ou orchestre

Le restaurant propose également des pizzas et des produits frais à emporter.

Un cadeau pour les lecteurs de monSaclay.fr

Tous les soirs, jusqu’au 31 octobre 2012, Le Napolitain offre à nos lecteurs un Kir ou un cocktail sans alcool. Dites simplement que vous venez de la part de monSaclay.fr !

Le robot à pizza

Début octobre les noctambules pourront venir chercher leur pizza au beau milieu de la nuit. En effet un distributeur de pizza fraîche (la pâte aura été préparée par le pizzaiolo) proposera cinq choix de pizzas. Paiement en carte bancaire.

Soirées musicales

Cette hiver, préparez-vous aux soirées musicales.

La pizzeria est actuellement ouverte tous les jours sauf le dimanche mais ouvrira 7/7 à partir de la mi-octobre.

Vous trouverez ici le Menu de la pizzeria Le Napolitain à Saclay

Le Napolitain
0169853943
route d’Orsay
91400
Saclay Val d’Albian

Agenda, Info Citoyen, Val d'Albian

Saclay : Conférence la traversée de l’Atlantique en solitaire par un saclaysien

Sep 25, 2012

Bouvet-Guyane saclayFin janvier, monSaclay.fr vous avait fait part de la participation de Christophe Letendre (ancien saclaysien) à la traversée de l’Atlantique en solitaire à la rame entre Dakar et Cayenne, soit un peu plus de 4500 kilomètres. Vingt-trois concurrents avaient pris le départ.

Parti le 29 janvier, et sans ravitaillement, avec pour seuls moteurs les rames et les courants marins, il est arrivé dixième après six semaines de solitude et d’efforts.

Il vient avec son bateau raconter son aventure le samedi 6 octobre à 20h30 dans la chapelle du Val d’Albian où seront projetés photos et vidéo et il répondra volontiers aux questions des spectateurs.

Samedi 6 octobre 2012 à 20h30

Chapelle du Val d’Albian – SACLAY

(impasse Armand Leroux – dans le prolongement de la rue Voltaire)

La course Bouvet-Guyane 2012
  • Présentation en photos et vidéo depuis la préparation jusqu’à l’arrivée
  • Questions au skipper
  • Bateau présenté sur place

ENTREE  LIBRE

Une corbeille sera présentée pour les frais d’organisation, le supplément sera destiné à l’œuvre de l’Arche à Ouagadougou

Art, Bon plans, Plateau de Saclay

Précisions concernant le colloque organisé pour le cinquantenaire de la mort de Geneviève Gallois

Août 18, 2012

 

..Vitrail de la Création: le péché d’Adam et Eve. Une représentation plutôt originale de l’épisode.

 

Un colloque est organisé les 5 et 6 octobre en hommage à Geneviève Gallois , disparue en 1962, auteure des vitraux si originaux et à la valeur reconnue de l’abbaye de Vauhallan.

Voir notre article dans la Blogazette des Ulis : http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2012/05/un-tresor-artistique-decouvrir-sur-le.html    

L’abbaye a communiqué de plus toutes précisions sur le colloque, intitulé: LE GENIE ET LE VOILE.

 SAMEDI 6 et DIMANCHE 7 OCTOBRE 2012

ABBAYE SAINT LOUIS DU TEMPLE

COLLOQUE

MÈRE GENEVIÈVE GALLOIS Continue Reading…

Association, Enfance, Plateau de Saclay

La 17e Fête champêtre du Rotary club d’Orsay à la ferme de Viltain: pour le plaisir des enfants.

Juin 3, 2012

Belle animation pour le week-end de Pentecôte, par un temps quasiment estival, à la ferme de Viltain, sur le plateau de Saclay. Pour la 17e année, le Rotary club d’Orsay, une association qui finance des actions caritatives localement et dans le Monde, avait installé, toutes sortes de stands de jeux pour les enfants autour du « Marché de la Ferme ». Jeux de quilles, chamboule-tout, pêche à la ligne, jeux d’adresse divers, stands de tirs, il y en avait pour tous les goûts ! Avec à la clé, des lots que l’on allait chercher dans le local de la laiterie… Les petites demoiselles pouvaient même bénéficier des services d’une maquilleuse ! On faisait aussi la queue pour la promenade en poney, qui avait grand succès ! Autre queue au stand des pâtisseries, et surtout à celui des glaces au lait « maison » de Viltain, la chaleur aidant !

Ferme de Viltain, 27 mai.

« Le bénéfice de cette fête champêtre contribuera à financer une action d’équipement d’un centre de formation au Cameroun », explique Dominique VOLTZ, président en exercice du Rotary-Club.

Un jolie manifestation qui séduit visiblement beaucoup de familles et contribue à faire vivre le plateau de Saclay autour de ses agriculteurs.

Parallèlement, la cueillette directe dans les champs, une spécialité de Viltain, battait son plein ! Les parkings situés devant la ferme étaient combles, et des myriades de « cueilleurs » constellaient les cultures !

JMSattonnay

Photographe amateur et blogueur.

Quelques images:

Viltain pense beaucoup aux enfants ! Prochaines actions dans leur direction : la plantation de fraisiers les mercredis 6, 13 et 20 juin. C’est pour les 3 à 12 ans et c’est gratuit.

SUITE DE L’ARTICLE sur: http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2012/05/une-fete-champetre-sur-le-plateau-de.html

– plus d’images de la fête champêtre.

– ZOOM sur LE ROTARY CLUB D’ORSAY et son action.

PAYSAGE DU PLATEAU DE SACLAY -AVRIL 2012. www.jmsattohurepoix.blogspot.com

.

Environnement, Plateau de Saclay

Quand la Nature fait merveille aux étangs de Saclay.

Mai 27, 2012

Une création de Louis XIV.
Les étangs de Saclay, les gens du coin le savent, ont été construits sur l’ordre de Louis XIV pour recueillir les eaux pluviales du plateau , notamment par un système de rigoles, afin d’ alimenter les fontaines de Versailles, via l’aqueduc de Buc . Ils sont deux, l’étang vieux et l’étang neuf, séparés  à l’origine par une digue  et aujourd’hui par la D446. Le « pavillon de l’Etang » où le roi venait chasser le gibier d’eau, mais paraît-il aussi « des proies plus galantes » est toujours en place sur cet axe mais se délabre…Il est question paraît-il de le rénover.

Parlons des sujets qui fâchent.
L’étang neuf  alimente en eau le centre d’essais de propulseurs (cela concerne les moteurs d’avion) – qui appartient à l’Armée : voilà qui manque déjà de poésie! Plus grave, les eaux usées – et dit-on contaminées-  du CEA  (Commissariat à l’Energie Atomique) proche se déversent dans les étangs que l’on dit selon certaines sources gravement polluées.
Ajoutons à cela un autre méfait des temps modernes: la circulation sur la D446, aux heures de pointe, est infernale.
Enfin l’accès des étangs  n’est pas possible au commun des mortels, le secteur est présenté comme un terrain militaire via de nombreux panneaux apposés.
Voilà un site a priori peu sympathique, et peu susceptible de déclencher un panégyrique.

Un paradis pour les oiseaux.
Premier point intéressant: l’étang vieux est aussi une réserve ornithologique. Quel passant béotien n’aura pas observé au moins sur ses eaux la présence de hérons, de cormorans, de grèbes huppés, de cygnes , de canards , de poules d’eau, de colonies considérables de bernaches (oies canadiennes) en automne quand se prépare la migration. Mieux que cela, des espèces rares, que seuls savent identifier des spécialistes comme Denis Attinault  (interview et vidéo de l’ornithologue Denis Attinault dans monSaclay.fr), ornithologue et photographe animalier (voir son site: http://denis.attinault.over-blog.com/ ) s’y présentent aussi.
Il n’est pas rare de voir dardés sur l’étang  les  impressionnants zooms  de quatre ou cinq photographes de Nature.

Quand la nature y fait merveille.
L’automobiliste distrait qui passe sur la D446 dans la journée un jour de ciel couvert pourra trouver bien ternes  et sans grand intérêt ces vastes étendues trop plates à la périphérie desquels -en ce qui concerne l’étang neuf -se dessinent les silhouettes d’un paysage industriel.
Mais la Nature est changeante, la lumière, l’état du ciel varient et peuvent faire de ce tableau terne une merveille, accentuée par les jeux de reflet à la surface de ces pièces d’eau.
Surtout, une caractéristique du site  lui est un merveilleux atout: son orientation est/ouest. Ainsi , on peut voir se lever sur l’étang neuf une aube ravissante, et assister à un superbe coucher de soleil sur l’étang vieux! L’ampleur  des étangs participent au caractère grandiose, parfois , du spectacle offert.
Que de fois  des amoureux de la nature-ou des amoureux tout court- ont garé leur voiture pour aller s’en remplir les yeux!
Voilà donc  un grand plaisir que nous offre encore  la Nature sur le plateau de Saclay , et qui compense certaines failles.

Un blog pour fixer ces merveilles.

Ces spectacles font aussi la joie des photographes amateurs.

Mettre en valeur et  fixer photographiquement  cette beauté, en étudier les infinies variations, c’est ce à quoi je me suis personnellement attaché dans un blog photo consacré au Hurepoix: Charmes méconnus du Hurepoix (http://www.jmsattohurepoix.blogspot.com/ ) Je me suis consacré ces temps -ci particulièrement au plateau de Saclay ( cliquer sur les libellés « Plateau de Saclay » sur le blog) , où la part de la Nature risque de rétrécir sévèrement dans un avenir proche.

JM Sattonnay
Photographe amateur et blogueur.

Je tiens aussi un blog journalistique: la Blogazette des Ulis et du Hurepoix:
http://www.jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/ . Certains articles traitent du plateau de Saclay

L’ETANG NEUF DE SACLAY A L’AUBE (quelques variations):

Pêche matinale -15/9/11

Cygnes dans le soleil levant.

Dans les roseurs de l’aube -28/3/12

COUCHERS DE SOLEIL SUR L’ETANG VIEUX – Quelques exemples.

 15/8/11

20/2/12

12/04/12

Soleil rouge 24/3/12

26/3/12

Cygnes dans le soleil couchant – 24/3/12.

 

 

 

 

 

 

 

Association, Enfance

Urgent : la crèche parentale cherche de nouveaux locaux

Mai 8, 2011

Installée depuis plus de dix ans au Val dans une maison particulière, la crèche parentale de Saclay doit, pour le confort des enfants et de son personnel, changer de locaux au plus vite.

En effet, la Commission de sécurité réglementaire qui s’est tenue fin avril dans nos murs nous impose, pour rester dans la classification 5 des « établissements recevant du public (ERP)», de ne plus utiliser l’étage de la maison qui abrite la crèche.Or, nous n’avons ni les moyens financiers de réaliser les aménagements obligatoires pour les établissements entrant dans la catégorie 4 des ERP (ascenseur, portes coupe-feu, etc), ni l’intention d’entasser durablement enfants et personnel au rez-de-chaussée de notre maison.

Depuis 2005, nous sommes à la recherche de locaux plus adaptés à notre activité et conformes aux instructions de la protection maternelle et infantile de l’Essonne  – environ 100 m2, de plain-pied et avec jardin – mais notre recherche est jusqu’alors restée vaine.

Aujourd’hui, nous ne pouvons plus attendre : si nous restons rue Ronsard, nous risquons de devoir, faute de place suffisante, exclure de la crèche certains enfants et mettre en chômage technique une partie de notre personnel.

Nous faisons donc appel à vous : connaîtriez-vous sur Saclay ou dans ses environs un local à louer, de plain-pied et avec jardin, d’au moins 100 m2 qui soit disponible rapidement et dont le louer n’excède pas 1 000 euros mensuels ?

La crèche n’étant ouverte que du lundi au vendredi, entre 8h et 18h30, son activité n’occasionne aucune agitation le soir ni le week-end : nous pourrions donc partager éventuellement nos locaux avec une association ou un particulier qui n’auraient eux besoin des locaux que le soir ou le week-end.Ce pourrait être aussi l’occasion pour certains de louer une partie de leur longère ou de leur ancien corps de ferme, et de la voir remise en état…

 

Pour en savoir plus sur les mésaventures de la crèche de Saclay, articles du Parisien :

*La crèche parentale à nouveau menacée (article du 18 mai 2011)
*La crèche parentale sacrifiée pour une rivale privée (article du 12 janvier 2011)

Association, Enfance, Info Citoyen

Crèche parentale de Saclay : la lettre envoyée aux élus

Jan 28, 2011

Comme prévu annoncé, l’association PERA a envoyée début janvier à chaque élu municipal une lettre exposant la situation critique dans laquelle se trouverait la crèche parentale si la mairie persistait à supprimer les subventions qu’elle lui attribuait jusqu’alors pour financer les places – semble-t-il plus onéreuses – de la seule crèche privée.
Un courrier – à cette date resté réponse – qui permettra à nos élus de mesurer  la situation qui semble se dessiner, afin qu’ils puissent prendre des décisions en toute connaissance de cause.

Madame, Monsieur,

En votre qualité d’élu(e) municipal, vous avez peut-être entendu parler du fait que le CCAS envisage, à compter de 2011, de ne plus accorder à la crèche parentale de Saclay les subventions dont elle bénéficiait jusqu’alors.

Le 26 juin dernier, en effet, le bureau de notre association (qui gère la crèche), s’est vu signifier par Mme Brizard, M. Page et M. Debras le fait que « l’équipe municipale [avait] décidé de mettre fin aux subventions versées par la commune à la crèche [de Saclay en 2011] », et qu’il fallait donc que nous organisions la fermeture de notre établissement pour fin 2010.

S’il nous a bien été précisé que « les élus déplorent la fermeture de [notre structure] », nous avons cependant peine à croire que vous avez pris cette décision en toute connaissance de cause.

Savez-vous que les subventions du CCAS sont vitales pour la crèche parentale de Saclay ? Voulez-vous vraiment la fermeture d’un établissement présent sur la commune depuis 10 ans, qui n’a en rien démérité, et qui emploie 5 personnes ?

Nous n’ignorons pas que la situation financière de la Ville s’est, dans le contexte économique actuel et au vu des investissements consentis pour le nouveau groupe scolaire, beaucoup dégradée – mais si on a prévu de l’argent pour financer 30 berceaux, pourquoi les 14 berceaux de la crèche associative existante ont-ils été écartés au profit de ceux d’une nouvelle crèche privée ?

On nous a opposé que les subventions municipales à la crèche les Crabouillages avaient beaucoup augmenté, ces dernières années : c’est vrai.
Entre 2005 et 2010, le montant total des subventions que la mairie a versé à la crèche a presque doublé, passant de 18 000 à presque 35 000 euros.
Cette évolution est la conséquence directe des évolutions réglementaires récentes concernant les crèches : la « Prestation de Service Unique » mise en place en 2004 a fortement diminué la contribution financière des familles au fonctionnement des crèches, imposé une facturation à l’heure de présence effective, et fait entrer la fourniture des repas et des couches dans le budget de nos établissements.
D’autres évolutions réglementaires – nouvelle convention collective pour le personnel, nouvelles obligations sanitaires pour la préparation des repas…- et obligations sécuritaires – mise aux normes électriques du bâtiment en 2005, exigences de la PMI qui, vu la configuration de nos locaux, nous conduit à avoir une employée supplémentaire… – ont fait passer en cinq ans notre budget de fonctionnement de 130 000 à 170 000 euros.
Sans le soutien de la mairie, nous n’y serions pas arrivés – et nous en sommes bien conscients.

Cependant, pour importante qu’il ait été, et pour impressionnante que puisse être son évolution, cette aide financière n’a rien d’exceptionnelle.
Au cours des 10 dernières années, la crèche a, presque systématiquement, accueilli chaque année une douzaine d’enfants saclaysiens (sur une quinzaine d’enfants accueillis au total).
Si l’on rapporte les subventions (trimestrielles et exceptionnelles) du CCAS à ce nombre, le coût d’une place en crèche parentale pour la mairie de Saclay n’a jamais atteint 3 500 euros, alors que selon les dires de la PMI de l’Essonne et des mairies que nous avons contactées, une place en crèche coûte en général entre 7 000 et 10 000 euros par an.
La commune de Saint-Aubin ne s’y est d’ailleurs pas trompé : alors qu’elle dispose de plusieurs crèches, elle a signé avec nous une convention qui prévoit que si nous accueillons un enfant de sa commune, elle nous subventionnera à hauteur de plus de 4 000 euros par an pour un plein temps. C’est dire que, bien que notre budget ait considérablement augmenté ces dernières années, notre coût de fonctionnement est tout à fait compétitif avec celui d’autres crèches… D’ailleurs, comment pourrait-il en être autrement ? Notre crèche est soumise aux même contraintes que les crèches communales ou privées classiques (nombre d’employés, taille des locaux, etc), mais nous n’avons aucun but lucratif, et une partie non négligeable du travail (gestion administrative de l’établissement, participation aux gardes, entretien des locaux et du jardin, courses alimentaires) est effectuée bénévolement par les parents dans notre cadre associatif.

Mais alors, si notre crèche ne coûte pas plus cher qu’une autre, pourquoi devrait-on la fermer et licencier ses 5 employées ?

« La structure ne profite pas uniquement aux enfants saclaysiens (…), la ville vient de voter une augmentation des impôts locaux, et il n’est pas forcément légitime qu’une partie de cette augmentation soit consacrée au financement d’un mode de garde pour des enfants extérieurs à la ville*« , nous dit-on.
Certes.
C’est vrai, nous n’avons pas l’esprit de clocher : bon an mal an, depuis qu’elle s’est installée sur Saclay, la crèche a toujours compté entre 2 et 5 non-saclaysiens dans ses effectifs. Pour chacun d’entre eux, nous avons sollicité auprès des mairies dont ils relevaient des subventions, et nous n’avons hélas pas toujours été entendus. Cependant, jamais nous n’avons sollicité de subventions auprès du CCAS pour les enfants non saclaysiens.
Si la mairie estime avoir financé la garde d’enfants extérieurs à la ville, c’est donc sans doute au regard des subventions exceptionnelles qui nous ont été octroyées. Mais nous l’avons vu, même si on rapporte l’ensemble des subventions perçues aux seuls enfants saclaysiens accueillis, le coût d’une place dans notre crèche n’a jamais été déraisonnable.
Pire : pour éviter d’avoir à réclamer une année sur deux une subvention « exceptionnelle » à la mairie, il avait été proposé d’actualiser la subvention « normale » octroyée par le CCAS (7 euros par jour de présence effective/saclaysien, depuis 2007) pour la porter aux 19 euros par jour de la subvention « standard » que nous accordent Saint-Aubin et Chateaufort, mais ce principe, acté lors d’une réunion à la mairie en 2009, ne s’est jamais traduit dans les faits.
Comment peut-on nous reprocher de risquer de financer avec les impôts saclaysiens la garde d’enfants extérieurs à la ville alors que les mesures qui permettaient d’éviter cet écueil n’ont pas été prises ?
Peut-on raisonnablement, tout en critiquant la croissance de notre budget de fonctionnement, nous en vouloir d’accueillir aussi des enfants d’autres communes alors que ceux-ci sont parfois plus subventionnés par leur mairie que ceux de Saclay ?

Vous avez fait le choix de financer la création d’une nouvelle crèche à Saclay, et c’est un bon choix. En matière de petite enfance, l’offre de notre commune était grandement lacunaire, et pouvoir bénéficier de ce mode de garde sera sans nul doute très apprécié des familles saclaysiennes.

Mais ne gâchez pas ce bel effort en en faisant payer le prix à la crèche associative existante, aux familles qu’elles accueillent (qui ne se sont d’ailleurs pas toujours vu proposer une place dans la nouvelle crèche, contrairement à ce qui avait été annoncé), ni surtout à ses cinq employées qui, jour après jour, assurent un travail de qualité.

Une crèche parentale, contrairement à une crèche privée ou communale, ce n’est pas qu’un lieu de garde pour les enfants en bas âge.
Ceux qui y entrent ne se contentent pas de payer pour que leur enfant soit gardé : ils doivent s’investir dans la structure, y assumer des responsabilités variées, assurer des heures de garde d’enfants avec les professionnelles…
Les « Crabouillages », ce n’est donc pas seulement une crèche, c’est surtout des relations fortes entre parents et professionnelles, des opportunités de travail ou de formation pour un public défavorisé, des enfants qui grandissent ensemble, des Saclaysiens qui se rencontrent et oeuvrent ensemble pour un but commun, un apprentissage de la vie associative et de la parentalité, un lieu d’engagement, de solidarité et de discussions animées…
La bonne centaine de familles saclaysiennes qui en ont bénéficié vous le diront : « c’était dur, c’était prenant, mais c’était bien, et nous y avons beaucoup appris ».
Pourquoi vouloir mettre un terme à cette belle réalisation en supprimant les subventions à notre structure ?
Au regard de celui des structures similaires ou de l’apport à la vie locale saclaysienne, son coût n’est en rien excessif.

Si la ville ne voulait pas augmenter son budget petite enfance, pourquoi avoir réservé 30 berceaux à la crèche privée, et non pas avoir subventionné 15 nouveaux berceaux en plus des 14 que nous proposons depuis 10 ans ?

Pourquoi, si le numéraire fait défaut, la mairie ne nous subventionnerait-t-elle pas en nature, en nous fournissant des locaux, les repas des petits, ou quelques heures de ménage chaque jour ?
Beaucoup de crèches parentales bénéficient de ce type de facilités, ce qui allège d’autant leur budget de fonctionnement.
Jusqu’à présent, la Mairie, à qui nous soumettons depuis 2005 nos problèmes de locaux, n’avait pas de locaux à nous proposer. Maintenant que ceux de l’ancienne maternelle du Val sont libres, ne pourrions-nous pas en bénéficier ?
Vous le voyez, il existe de nombreuses solutions pour que la crèche parentale ne ferme pas.

La subvention versée par Saclay représente à peine le cinquième de notre budget, mais elle nous est indispensable.

Si vous décidez de nous la supprimer à l’heure même où vous envisagez d’augmenter le nombre de places en crèche sur la commune, expliquez-nous en quoi nous avons démérité, pourquoi la belle histoire de cette association trentenaire doit soudain s’achever, et comment expliquer à nos employées qu’on doit les licencier alors qu’elles font un travail remarquable, que de nombreuses familles sonnent à notre porte pour demander une place pour leur enfant aux « Crabouillages », et que l’urbanisation du plateau de Saclay ne laisse aucun doute sur l’évolution croissante à venir du besoin de places en crèche dans notre commune.

L’avenir de notre crèche, de nos professionnelles et de notre association dépend de vous : de grâce, prenez-en soin !

Vous remerciant de votre attention et restant à votre disposition pour toute discussion complémentaire (nous pourrions par exemple convenir d’un rendez-vous un mardi ou un samedi, si vous le souhaitez), je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos sentiments les respectueux, et nos meilleurs voeux pour l’année qui commence.

Le Bureau PERA,

Grand Paris, Info Citoyen, Plateau de Saclay

EDF transfère le coeur de sa recherche au campus de Paris-Saclay

Déc 1, 2010

D’après l’AFP

PARIS — Electricité de France (EDF) a décidé de transférer l’un de ses plus importants centres de recherche et développement (R&D) au sein du campus Paris- Saclay (Essonne), où il va construire un site à partir de 2012, a-t-il annoncé mercredi dans un communiqué.

« La décision de transfert du coeur de sa R&D à Paris-Saclay accompagne la nouvelle ambition d’EDF en matière d’innovation », commente le groupe énergétique dans un communiqué.

Expliquant également que sa décision reflète sa volonté de mettre l’accent sur l’innovation et la recherche, EDF ajoute que le nouveau centre de Saclay regroupera ses équipes de R&D actuellement basées à Clamart (Hauts-de-Seine), « soit près de 1 000 salariés ».

Ceux-ci s’occupent entre autres du nucléaire, de la mécanique, des mathématiques, de la simulation numérique ou encore de l’électricité

La construction de ce site au sein du campus de Paris-Saclay devrait s’achever en 2014. Le futur campus de Saclay, en partie financé par le Grand emprunt, devrait réunir sur le même site des écoles, des universités et des laboratoires de recherche.

EDF avait retenu en avril le projet de l’architecte Francis Soler à la suite d’un concours d’architecture et d’ingénierie lancé en octobre 2009.

Cette installation est composée de bâtiments de forme circulaire sur une emprise d’environ 7 hectares (ha).

EDF possède trois centres de recherche et développement en Ile-de-France: Clamart, les Renardières (Seine-et-Marne) et Chatou (Yvelines).

Info Citoyen

Les articles les plus lus du mois de novembre

Déc 1, 2010

Voici les 10 articles les plus lus sur MonSaclay.fr au cours du mois dernier (les articles, eux, ne sont pas forcément du mois de novembre) :

  1. Saclay au coeur du projet Grand Paris 2 comment(s) | 342 view(s)
  2. Important travaux sur la N118 2 comment(s) | 313 view(s)
  3. Déneigement des trottoirs: quelles obligations ? 4 comment(s) | 310 view(s)
  4. Vidéo : Le club de modélisme de Saclay fait salle pleine 0 comment(s) | 149 view(s)
  5. Pollution ou décoration ? Les illuminations de noël à Saclay 1 comment(s) | 131 view(s)
  6. Gif sur Yvette: tentative d’enlèvement d’une enfant de 11 ans 0 comment(s) | 94 view(s)
  7. Le naïf du plateau des mille vaches 2 comment(s) | 88 view(s)
  8. L’Etoile de Saclay : Beaucoup plus qu’une pizzeria 5 comment(s) | 81 view(s)
  9. MonSaclay.fr fait peau neuve avec MonSaclay Café 2.0 6 comment(s) | 78 view(s)
  10. Le décret « Zone de protection naturelle, agricole et forestière du plateau de Saclay » est paru cette semaine au Journal Officiel 2 comment(s) | 66 view(s)
Association, Ecoles, Enfance

Enfin la 4 ème classe voit le jour à l’école maternelle de Pauline Kergomard, au Val d’Albian!

Nov 29, 2010

Dès le jeudi 2 septembre 2010, jour de la rentrée, les associations de parents d’élèves ainsi que Mr le Maire s’étaient mobilisés pour l’ouverture de la 4ème classe.

Certains enfants encore en vacances, n’ont pas pu être comptabilisés, ils étaient 89 présents malgré les 93 inscriptions l’inspecteur a refusé l’ouverture de la 4ème classe.

Mr Gazay, inspecteur de l’éducation nationale, nous justifie qu’il faut 93 enfants présents.

Nous avons atteint le quota de 93 enfants le 13 septembre. L’inspecteur de l’éducation nationale, Monsieur Gazay, précise que le quota n’est plus de 93 mais 94, pour l’ouverture de la 4ème classe.

Le 8 novembre, l’école atteint le nouveau quota de 94 enfants. Mais rien ne se passe!

Lors du conseil de classe du 19 novembre, les délégués des parents d’élèves, apprennent  que le sgen ( syndicat général de l’éducation nationale) a précisé dans le procès verbal, de la commission du 8 novembre l’accord pour l’ouverture de la 4 ème classe.

Sans nouvelle depuis le 8 novembre. Nous décidons de nous rendre dès le lundi 22 novembre, si point de maîtresse , à l’inspection de l’éducation nationale afin de demander qu’une maîtresse soit présente dès le lendemain compte tenue des délais déjà dépassé (15 jours de retard entre la décision du sgen et l’arrivée du éventuelle maîtresse).

L’inspecteur, Mr Gazay, nous a alors reçu et précisé que Me Velu était nommée pour cette 4ème classe à partir du 29 novembre, et qu’il ne pouvait que mettre éventuellement une remplaçante pendant les 3 jours restant jusqu’à l’arrivée de la 4 ème institutrice. Personne n’en avait été informé, ni même Me Gagnière, la directrice de l’école.

Ce matin, le 29 novembre, Mr le Maire, et les 2 associations de parents d’élèves (FCPE & AILEVS) nous attendions tous Me Velu. Vers 9h, toujours personne!

Une fois partis, Me Gagnière appelle l’inspection d’Académie et demande après Me Velu. Me Velu n’avait pas été prévenue de sa nouvelle affectation à l’école maternelle du Val.

Enfin, elle est arrivée!

Il ne nous reste plus qu’à lui souhaiter la bienvenue et nous pouvons remercier Mme Desnouveaux pour avoir assurer pendant 3 mois 37 élèves, en Grande Section et Mmes Cazauran et Vilain, 34 enfants en Moyenne Section, ainsi que leurs ATSEM.

AILEVS (Association Indépendante Locale des Ecoles du Village de Saclay)

Vice-Présidente.
Dulce GASPAR-GERBAUD
0609532618

Environnement, Info Citoyen

Saclay se prépare à la neige

Nov 26, 2010
Christian Page

Christian Page

Les premiers flocons sont tombés sur Saclay et Météo-France annonce des épisodes neigeux dans les prochains jours. MonSaclay.fr a demandé au Maire Christian Page comment la ville de Saclay se prépare à l’hiver.

Pour faire face aux chutes plus fortes chaque année, la mairie a acheté un tracteur multifonction pouvant être équipé d’une lame chasse-neige. « Ce qui est vraiment pratique pour nous, » explique M. Page « c’est que ce tracteur ne nécessitera pas le permis poids-lourd pour être conduit. Il pourra donc être utilisé par beaucoup plus de personnes dans le service. »

Par ailleurs, le Maire suit les bulletins d’alertes météo de très près. « Nous avons déjà commencé à activer les équipes d’astreintes et à saler les rues ».

Deux tonnes de sel ont été livrées et en attendant le nouveau tracteur, la mairie peut toujours compter sur celui de M. Emmanuel Laureau de la ferme de la Martinière.

Les intempéries ne sont pas que météorologiques en ce moment : le directeur des services techniques a démissionné pour des raisons personnelles « tout le monde aux services techniques de la ville a donc plus de travail en ce moment … et la météo ne facilite pas les choses ! », dit le maire.

Articles précédents sur la neige :

Christian Page appelle les Saclaysiens à déneiger devant chez eux (7 janvier 2010)

Déneigement des trottoirs: quelles obligations ? (19 décembre 2009)

Association, Environnement

Vidéo : Le club de modélisme de Saclay fait salle pleine

Nov 21, 2010

Dimanche 21 novembre, le Club de Modélisme de Saclay a organisé une exposition et des animations de modèles réduits à Saclay Bourg.

D’après le président du club, Thierry Dauchez, plus de 150 visiteurs sont venus admirer les centaines de modèles réduits d’avions, bateaux et autres camions exposés à la Salle Lino Ventura. De nombreuses animations accueillaient les participants : régates de voiliers sur l’étang de Sacaly, simulateurs de vol, construction de planeurs…

Le club de Saclay de Modélisme de Saclay compte 103 adhérents. Il a été créé en 1978. Thierry Dauchez en est le président depuis 1999.

Aujourd’hui le club doit faire face au développement et à l’urbanisation du Plateau de Saclay qui menace le terrain d’aviation du club situé derrière le château de la Martinière. En effet, la zone qui est contiguë au terrain sera aménagée en priorité dans le cadre du projet OIN. « Nous discutons beaucoup avec l’OIN », explique Thierry « et nous avons bon espoir de trouver une solution qui nous permettra de continuer à faire décoller nos avions ».

Interview vidéo de Thierry Dauchez le président du club de modélisme de Saclay et présentation de son bi-moteur B25 – Mitchell

Bad Behavior has blocked 3248 access attempts in the last 7 days.

MonSaclay.fr -- site communautaire et citoyen contribuant a faciliter la mise en relation des habitants
de Saclay au bourg et au Val d'Albian et de l'ensemble des habitants du Plateau de Saclay. MonSaclay.fr est un blog d'entre-aide; un blog d'information citoyenne sur les
associations, les ecoles, la vie de quartier... Monsaclay.fr Saclay est une
commune de l'Ile de France sur le Plateau de Saclay en Essonne, 91 au sud de Paris. Les communes voisines
sont Bievres, Jouy en Josas, Orsay, Vauhallan.

Contact : Stanislas Berteloot s...Cliquez ici pour visualiser...@monsaclay.fr