Association, Enfance

Urgent : la crèche parentale cherche de nouveaux locaux

Mai 8, 2011

Installée depuis plus de dix ans au Val dans une maison particulière, la crèche parentale de Saclay doit, pour le confort des enfants et de son personnel, changer de locaux au plus vite.

En effet, la Commission de sécurité réglementaire qui s’est tenue fin avril dans nos murs nous impose, pour rester dans la classification 5 des « établissements recevant du public (ERP)», de ne plus utiliser l’étage de la maison qui abrite la crèche.Or, nous n’avons ni les moyens financiers de réaliser les aménagements obligatoires pour les établissements entrant dans la catégorie 4 des ERP (ascenseur, portes coupe-feu, etc), ni l’intention d’entasser durablement enfants et personnel au rez-de-chaussée de notre maison.

Depuis 2005, nous sommes à la recherche de locaux plus adaptés à notre activité et conformes aux instructions de la protection maternelle et infantile de l’Essonne  – environ 100 m2, de plain-pied et avec jardin – mais notre recherche est jusqu’alors restée vaine.

Aujourd’hui, nous ne pouvons plus attendre : si nous restons rue Ronsard, nous risquons de devoir, faute de place suffisante, exclure de la crèche certains enfants et mettre en chômage technique une partie de notre personnel.

Nous faisons donc appel à vous : connaîtriez-vous sur Saclay ou dans ses environs un local à louer, de plain-pied et avec jardin, d’au moins 100 m2 qui soit disponible rapidement et dont le louer n’excède pas 1 000 euros mensuels ?

La crèche n’étant ouverte que du lundi au vendredi, entre 8h et 18h30, son activité n’occasionne aucune agitation le soir ni le week-end : nous pourrions donc partager éventuellement nos locaux avec une association ou un particulier qui n’auraient eux besoin des locaux que le soir ou le week-end.Ce pourrait être aussi l’occasion pour certains de louer une partie de leur longère ou de leur ancien corps de ferme, et de la voir remise en état…

 

Pour en savoir plus sur les mésaventures de la crèche de Saclay, articles du Parisien :

*La crèche parentale à nouveau menacée (article du 18 mai 2011)
*La crèche parentale sacrifiée pour une rivale privée (article du 12 janvier 2011)

You Might Also Like

11 Comments

  • Reply Vianney Lecroart Mai 9, 2011 at 9 mai 2011 07:22

    Étrange, je pensais que la crèche parentale ne pouvait de toute façon pas survivre sans les subventions, on a raté un épisode?
    Bon courage pour la recherche

  • Reply PERA Mai 9, 2011 at 9 mai 2011 09:55

    A ce jour, nous n’avons eu aucune réponse officielle à notre demande de subvention déposée en décembre…
    Nous ne sommes pas optimistes et le nom de notre association n’apparait pas parmi dans la liste des associations bénéficiaires des subventions municipales, mais nous ne pouvons en tirer aucune certitude puisque jusqu’à présent c’est sur le budget du CCAS que nous étions financés par la mairie.
    Nous avons par ailleurs proposés d’être subventionnés « en nature » – prêt ou location à moindre cout d’un… local (l’ancienne maternelle, destinée à devenir un centre de loisirs, pourrait par exemple être utilisée par la crèche quant elle ne l’est pas par le centre de loisirs…), mais là encore nous n’avons aucune réponse de l’équipe municipale à cette proposition qui permettrait pourtant de sauver la crèche, ses emplois, et le mode de garde d’une douzaine de familles.
    En attendant qu’ils se décident, on fait ce qu’on peut pour faire survivre la crèche, avec notamment l’appui de nos partenaires (CAF, MSA et PMI) qui savent, eux, qu’une crèche parentale est moins chère qu’une crèche privée, et que notre établissement est viable.

  • Reply PERA Mai 9, 2011 at 9 mai 2011 10:56

    Petit complément : du fait du manque de place en crèches, les INSTALLATIONS de crèches sont très largement subventionnées par les pouvoirs publics (c’est ce qui expliquerait, semble-t-il, l’intérêt des entreprises privées pour ce secteur – car ce n’est pas avec les dotations de fonctionnement qu’elles peuvent espérer dégager de gros bénéfices, et les tarifs appliqués aux familles sont encadrés.)
    Ceci explique que, bien que le budget de fonctionnement de la crèche parentale ait désespérément besoin des subsides municipaux, nous puissions envisager assez sereinement le déménagement de la crèche : il est semble-t-il beaucoup moins difficile d’obtenir des subventions pour installer une crèche que pour la faire vivre une fois remplie… (!) 🙁

  • Reply Vianney Lecroart Mai 9, 2011 at 9 mai 2011 11:20

    Merci pour les informations et bonne change!

  • Reply shara Mai 10, 2011 at 10 mai 2011 11:14

    bon moi perso je pense que si les locaux ne sont pas adapté c’est tout a fair normale de fermer la creche (sécurité des enfants avant tout) de plus je tiens a dire que les creches privées ne sont pas plus chere qu’une creche comme celle la et meme si sa varie a 10 centimes il y a plein d’avantages a etre dans une creche privée c’est mon point de vus . Ensuite beaucoup de nourices exercent sur Saclay il y auras toujour de la place pour les enfants Saclaysiens

  • Reply PERA Mai 12, 2011 at 12 mai 2011 14:41

    En l’occurrence, la question n’est pas de discuter du choix d’un mode de garde pour les enfants – chacun choisi ce qui lui plait ou lui convient le mieux, pour autant justement qu’il y ait encore ce choix dans sa commune ! -, mais bien de trouver de SAUVER L’EMPLOI de 7 personnes qui n’ont en rien démérité.
    Nous pouvons rester dans nos locaux – en toute sécurité – mais nous devrons alors licencier du personnel et réduire le nombre d’enfants acceptés.
    Donc, nous cherchons des locaux plus adaptés qui nous permettrons de poursuivre notre activité en gardant enfants et salariés.

  • Reply klein Mai 12, 2011 at 12 mai 2011 20:56

    En 2000, PERA avait du trouver en urgence un nouveau local car le propriétaire des lieux les récupérait pour lui. Malgré un été difficile, une fois le local trouvé la crèche était repartie du bon pied pendant plus de dix ans. N’y aurait-il pas moyen de proposer à PERA un local au moins pour quelques mois (jusqu’à la rentrée)? Perdre en cours d’année scolaire, les subventions de la mairie et l’agrément d’une partie des locaux alors qu’on a les familles et le personnel pour faire fonctionner un mode de garde épanouissant pour les enfants et les parents, c’est vraiment du gâchis.

  • Reply Kracoukass Mai 14, 2011 at 14 mai 2011 11:53

    Bonjour,
    Sécurité des enfants avant tout oui !
    Mais c’est vrai depuis que la crèche est ouverte ! Tant qu’il n’y avait pas de crèche privée, la crèche parentale était bien assez bonne… en terme de sécurité !
    Souhaitant que la crèche ferme, les subventions ont été coupées.
    Devant l’opinatreté des parents de la crèche de survivre, la commission de sécurité a décidé que les locaux n’étaient plus adaptés.
    Les années précédentes, quand ça arrangeait bien tout le monde, les locaux étaient bien adaptés, aujourd’hui, pour que la crèche ferme, la dernière trouvaille est de dire que ce n’est pas le cas. Vérité hier, mensonge demain !

    @Shara : Oui, ce n’est pas plus cher pour les parents (forfait CAF, si la crèche privée est agréée)… normal c’est nos impots locaux qui payent !

    Combien va coûter la crèche privée ?
    Internet étant une superbe source d’informations, voici ce que la mairie va probablemant payer pour cette crèche privée :
    Source : http://www.ville-meudon.fr/mairie/deliberations/conseil-municipal/CR-CM250310.pdf
    On y lit :
    Crèche privée BABILOU:
    …38,913€ par jour et par enfant (période d’ouverture annuelle de 230 jours)…

    …portant le montant de la place de la crèche à 44,93€ par jour, du fait de la non obtention de l’aide à l’investissement sollicitée auprès de la C.A.F. des Hauts de Seine.

    Crèche privée TOUT PETIT MONDE :
    …pour une durée de 10 ans à compter de la date d’ouverture de l’établissement, pour un coût de 44,57 € TTC par jour et par enfant (période d’ouverture annuelle de 230 jours)

    Le prix d’un enfant/jour dans un crèche privée est donc d’environ 44 euros.
    D’après l’article, la mairie de Saclay a réservé 30 places.
    30 places * 44 euros = 1320 euros/ jours.
    Sur une base de 230 jours par an :
    1320/jour * 230 jours = 303600 euros par an (1 991 495 francs pour les anciens).
    Il y a 2883 habitants à Saclay : 303600 euros / 2883 = 105 euros/habitant/an

    D’après l’article, la structure parentale coutait à la ville 35000 euros :
    35000/2883 habitants = 12 euros/habitant/an
    Cherchez l’erreur !

    On ne parle pas de 10cts…

  • Reply SPRIET Mai 17, 2011 at 17 mai 2011 15:48

    Bonjour,

    Comment peut-on croire que toutes ces familles qui se sont succédées au sein de notre crèche aient pu douter de l’hygiène et de la sécurité que nous devons à nos enfants ?
    Ce n’est qu’un prétexte – offensant -, de plus pour justifier notre fermeture.
    Lors de la dernière réunion publique organisée par la municipalité j’ai demandé à Monsieur le maire quelle avait été la démarche politique qui avait abouti à la suppression pure et simple de nos subventions. Il a été argué que des parent s’étaient plaints en mairie de problèmes d’hygiène et de sécurité. Combien de familles ? Cela n’a pas été précisé.
    Combien de familles ne se sont-elles pas plaint ?
    L’hygiène et la sécurité sont pour nous un combat quotidien et une remise en question permanente. Ces deux thèmes font l’objet de débats réguliers lors de nos réunions mensuelles de conseil de crèche et sont une préoccupation majeure pour la plupart des familles et pour toutes nos professionelles.
    Je n’ose croire que les dizaines de familles que j’ai côtoyées en 7 ans de crèche, ni les centaines de familles qui avant nous ont fait confiance à notre structure associative aient laissé leurs enfants 10 heures par jour dans des locaux à l’hygiène douteuse ou à la sécurité défaillante !
    L’autre réponse avancée par Monsieur le Maire était de dire que nos calculs étaient faux et que les subventions demandées augmentaient d’année en année.

    Quelques précisions s’imposent :
    1 : Il y a des demandes de subventions qui concernent le fonctionnement et des demandes de subventions exceptionnelles. Pourquoi avoir tout supprimé ? La mairie aurait pu décider éventuellement de modérer sa participation.

    2 : Contrairement aux chiffres avancés par Monsieur le Maire en réunion publique, chiffres que j’ai contestés, les subventions attribuées aux enfants saclaysiens n’ont jamais dépassé les pires années 3500 Euros par an ( subventions exceptionnelles incluses !), la moyenne étant sensiblement plus basse.

    3 : Comparons ce chiffre aux plus de 5000 Euros versés (information transmise par Monsieur le Maire) par enfant saclaysien à la structure privée.

    La crèche associative Les Crabouillages offre une prestation très différente de la nouvelle crèche. Elle répond à une philosophie différente. Les deux crèches ne sont pas concurrentes mais complémentaires et doivent vivre toutes les deux !

  • Reply Christian Page : la crèche, le pont, le centre commercial et le plateau | MonSaclay.fr Mai 24, 2011 at 24 mai 2011 09:23

    […] : nous avons lu ici-même que la crèche parentale cherche un nouveau local. Qu’en […]

  • Reply Les articles les plus lus du mois de mai | MonSaclay.fr Juin 2, 2011 at 2 juin 2011 09:44

    […] Urgent : la crèche parentale cherche de nouveaux locaux 10 commentaires | 139 lectures dans le mois […]

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Bad Behavior has blocked 1767 access attempts in the last 7 days.

    MonSaclay.fr -- site communautaire et citoyen contribuant a faciliter la mise en relation des habitants
    de Saclay au bourg et au Val d'Albian et de l'ensemble des habitants du Plateau de Saclay. MonSaclay.fr est un blog d'entre-aide; un blog d'information citoyenne sur les
    associations, les ecoles, la vie de quartier... Monsaclay.fr Saclay est une
    commune de l'Ile de France sur le Plateau de Saclay en Essonne, 91 au sud de Paris. Les communes voisines
    sont Bievres, Jouy en Josas, Orsay, Vauhallan.

    Contact : Stanislas Berteloot s...Cliquez ici pour visualiser...@monsaclay.fr