Browsing Tag

geotagged

Agenda, Art, Bon plans, Info Citoyen, Paris-Saclay, Plateau de Saclay, Université, Val d'Albian, Vallée de la Bièvre, Velizy

15 ans d’art contemporain à HEC

Mai 9, 2014

15 ans d'art à HECNous vous invitons à célébrer les 15 ans de l’Espace d’art contemporain HEC.

A cette occasion, nous inaugurerons

The Altar of Sacrifice

Les Frères Chapuisat

&

les réalisations 2014 de Vestiges Ephémères

parcours d’art contemporain

avec Laurence De Leersnyder, Sambre, Ludovic Sauvage et Kouka

Dimanche 18 mai 2014, à partir de 15h30 et jusqu’à 19h

Entrée libre

Campus HEC

1, rue de la Libération

78 350 Jouy-en-Josas

01 39 67 94 55

plus d’informations : [email protected]

www.hec.fr/espaceart

Agenda, Bon plans, Plateau de Saclay

Saclay: La Défense dévoile ses pépites scientifiques et technologiques

Oct 10, 2013

DGA Essais propulseurs (Saclay) participe à l’exposition « la science près de chez vous » au gymnase du Moulon à Gyf-sur-Yvette. Cette année, le centre présentera un simulateur de vol Alphajet, grâce auquel les jeunes pourront s’initier au pilotage le temps de quelques minutes, ses activités d’analyses et d’investigations suite à accidents aériens, ainsi qu’une maquette de banc d’essais de vol simulé.

Cette maquette permet, grâce à une animation, d’expliquer de façon pédagogique le phénomène du givrage rencontré en vol par les aéronefs militaires et civils. Le public pourra apprécier l’expertise du centre et sa contribution pour l’amélioration de la sécurité aérienne.

DGA Essais propulseurs est partenaire, depuis maintenant plusieurs années, de l’association Ile de science. Elle a pour but de promouvoir les activités de recherche, scientifiques et industrielles sur le plateau de Saclay. Afin de mieux connaître cette organisation nous vous invitons à visiter son site internet : http://www.iledescience.org

Samedi 12 octobre de 14h à 18h et Dimanche 13 octobre de 11h à 18h (tout public – entrée gratuite). Gymnase du Moulon – Chemin de Moulon – 91190 Gif-sur-Yvette (derrière la ferme du Moulon)

 

Agenda, Environnement, Plateau de Saclay

Programme des animations de la Maison de l’environnement mobile de la CAPS

Mai 10, 2013

Gometz-le-Châtel Espace Barbara – ZAE du Hauts des Vignes

Samedi 18 mai (15h – 16h30)

Atelier ‘’Fondez pour du chocolat eco-responsable’’ .

Atelier de sensibilisation pour mieux appréhender les enjeux autour du développement durable par Les Ateliers Durables.

Samedi 25 mai (15h-16h30)

Conférence ‘’La biodiversité’’ par l’association Les Jardiniers de France.

Vendredi 31 mai (19h-20h)

Spectacle de théâtre ‘’Le Biffin’’ par la compagnie Les Chemins d’Arlequin.

Sur le thème de l’agriculture et de la consommation locale (pour petits et grands à partir de 6 ans). 

HORAIRES D’OUVERTURE

MARDI-MERCREDI-JEUDI-VENDREDI/ 16h30-17h30

SAMEDI / 10h00-13h00/14h00-16h30

Les jours de marchés/9h00-12h30

(Fermée dimanches et lundis)

Gratuit, ouvert à tous

Agenda, Bon plans, Spectacle

Gif-sur-Yvette : Concert Guitares du Monde

Fév 12, 2013

 

 

Le 16 février à 21h à La Terrasse à Gif sur Yvette, deuxième concert des Guitares du Monde.

Beaucoup de guitaristes de renoms pour cette édition, dont Serge Tamas qui, avec madame Pouchou, est à l’origine de l ‘école de musique de Saclay. Les élèves et anciens élèves de l’école de musique retrouveront Eric Gombart en invité lors de ce concert et Jo Vurchio.

Réservation : 01 69 07 55 02 – 16€/13€ MJC adhérents

guitare du monde

Agenda, Bon plans, Info Citoyen

Saclay : Démonstration publique modélisme

Fév 2, 2013

avionLe Club Modélisme de Saclay, organise une journée de démonstration en salle, de modèles radio-commandés destinée à tous les publiques.

Dimanche 03 Février 2013 de 10h à 18h
Gymnase de Favreuse
Val d’Albian – 91400 SACLAY

Vous pouvez y venir en famille pour voir évoluer les meilleurs spécialistes Français de la discipline. En effet le Club Modélisme a invité les meilleurs pilotes de l’hexagone pour vous présenter leurs modèles et leurs savoirs faire.

Plus de 30 modèles d’avions et hélicoptères sont attendus pour les démonstrations en vols.

avion2

 

Au menu :

  • Slow Flyer de quelques grammes
  • Biplans de voltige
  • Maquettes
  • Hélicoptères électriques
  • Etc

 

Agenda, Bon plans, Vallée de la Bièvre

Exposition Georges Mareschal, chirurgien du roi, Seigneur de Bièvres

Jan 29, 2013

Source : Communiqué de Presse

Ferme Ratel à Bièvres
Du 9 au 20 février 2013
Vernissage le samedi 9 février à 15 h Ferme Ratel

Georges Mareschal, chirurgien du roi, Seigneur de Bièvres

Georges Mareschal, chirurgien du roi, Seigneur de Bièvres

Georges Mareschal, premier chirurgien du roi et Seigneur de Bièvresx  Le samedi 9 février à 15 h, la Commune de Bièvres Monsieur Hervé Hocquard, Maire de  Bièvres, inaugurera à la Ferme Ratel de Bièvres, l’exposition du père fondateur de  l’Académie Française de Chirurgie.

Georges Mareschal débute son apprentissage à Paris chez  un chirurgien-barbier de Saint-Côme. Il réalise très vite ses premières saignées, soigne des  blessures et, vers 1680, apprend l’anatomie en travaillant à l’hôpital de la Charité à Paris.  Reçu maître-chirurgien en 1688 puis chirurgien en chef en 1692, il bénéficie rapidement  d’une excellente réputation. En 1696, il est appelé par le chirurgien de Louis XIV à donner  son avis sur la maladie du monarque. Le talent dont il fait preuve à cette occasion lui vaut,  en 1703, de remplacer Charles-François Félix dans les hautes fonctions de premier  chirurgien du roi Louis XIV.

George Mareschal reçoit la seigneurie de Bièvre en 1712.

Il soigne d’autres grands  personnages comme Racine et de nombreux souverains étrangers le consultent. En 1715,  Louis XIV est atteint de la gangrène : il meurt le 1er septembre, malgré l’opération tentée par  George Mareschal, qui est chargé de l’embaumement.  Confirmé dans sa charge, Mareschal soigne Louis XV qui n’a alors que cinq ans. Il est décoré  de l’ordre royal de Saint-Michel après avoir guéri l’infante d’Espagne en 1723. À la fin de sa  vie, il cherche à réglementer l’enseignement de sa discipline et fonde l’Académie royale de  chirurgie en 1731, avec François Gigot de Lapeyronie. Il meurt dans son château de Bièvre le  13 décembre 1736.

Une exposition de partenariat :

L’exposition présentera une série de documents et d’objets inédits issus des collections du  Musée de la Médecine de Paris, du Musée de l’Outil de Bièvres.  Elle sera inaugurée par le Professeur François Richard de l’Académie nationale de  Chirurgie. Il présentera l’Académie française de Chirurgie aujourd’hui.  « Cette exposition est un excellent moyen de mobiliser les habitants de notre Commune  autour de son l’histoire et principalement autour d’un personnage bièvrois qui aura marqué  l’histoire des sciences de notre pays » déclare Monsieur Forestier, le Commissaire de  l’exposition, un ingénieur bièvrois à la retraite passionné d’histoire des sciences qui aura  oeuvré d’arrache-pied pour organiser cette exposition.

Le vernissage se déroulera le samedi 9 février 2013 à la Ferme Ratel. L’exposition sera  inaugurée par Monsieur le Maire Hervé Hocquard et le professeur François Richard de  l’Académie française de Chirurgie ainsi que par le Secrétaire de l’Académie Française de  Chirurgie, le Docteur Henri Judet et en présence de Monsieur et Madame le Marquis  Mareschal de Bièvre.  Le dimanche 10 février à 15 heures, le Docteur Ronald Virag de l’Académie nationale de  Chirurgie rencontrera le public pour raconter l’histoire de la Chirurgie au temps de Louis  XIV.

L’exposition en quelques mots :

  • Des dates : du 9 au 20 février 2013 à la Ferme Ratel
  • Un commissaire d’exposition : Monsieur Forestier
  • Des acteurs et des partenaires : le Musée d’histoire de la Médecine de Paris,  l’Académie Française de Chirurgie, le Musée de l’Outil et les Archives Vivantes  de Bièvres.
  • Un lieu : la Ferme Ratel à Bièvres
  • Une date de vernissage : le samedi 9 février à 15 h
  • Une rencontre avec le public : le dimanche 10 février à 15h

La présence de personnalités :

  • Professeur François Richard membre de l’Académie nationale de Chirurgie
  • Docteur Henri Judet Secrétaire de l’Académie nationale de Chirurgie
  • Pr Bernard Lobel membre de l’Académie nationale de Chirurgie
  • Dr Philippe Marre, Archiviste de l’Académie nationale de Chirurgie
  • Dr Ronald Virag membre de l’Académie nationale de Chirurgie
  • Monsieur et Madame le Marquis Mareschal de Bièvre

Votre contact :

Monsieur Cédric BOUDJEMA

Responsable jeunesse, animation locale, vie associative et culturelle  de la commune de Bièvres

01 69 41 93 47

[email protected]

 

Environnement, Info Citoyen, Plateau de Saclay

Lettre ouverte : aménagement de la RD 36 et circulations douces sur le plateau de Saclay

Jan 25, 2013

L’UASPS, créée en 1988, regroupe l’ensemble des associations de l’environnement des communes du plateau de Saclay, dont l’objectif est la sauvegarde de l’environnement et du cadre de  vie, ce qui comprend notamment les circulations douces sur ce territoire.

C’est ainsi que nous écrivions dans notre bulletin « La Voix du Plateau n°15 » :

« Le plateau de Saclay, resté en grande partie un espace rural malgré sa proximité de Paris, est  encore sillonné par de nombreux chemins ruraux. Ces chemins sont notamment répertoriés dans  chaque commune dans l’« Etat de reconnaissance » dressé en application de la loi du 20 août  1881. Certains sont en outre inscrits actuellement dans divers itinéraires de randonnée ou encore  au PDIPR (Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée) de l’Essonne et  des Yvelines. Le plateau et ses vallées sont notamment traversés par le GR de Saint Jacques de  Compostelle, le GRP du Hurepoix, le GRP de la Ceinture verte… Mais le plateau possède aussi un  autre atout important. Il est sillonné par un réseau de rigoles, dont la destination première était  l’alimentation des fontaines de Versailles. Ce réseau est en cours de réhabilitation, ce qui inclut la  réalisation de chemins nécessaires pour son entretien. L’addition de ces deux réseaux fournit un  maillage important de chemins qui permettent d’assurer la desserte de l’ensemble des bourgs et  des centres d’activité. »

Dans toutes ses interventions sur l’aménagement du plateau, notre Union a toujours considéré  que ces chemins étaient un élément important favorisant à faible coût les communications entre les  différents centres d’activité du plateau.

L’association ADER, membre de notre union, a réalisé une carte des voies de circulations douces  existantes sur le plateau de Saclay, dont vous trouverez ci-joint une reproduction au format A4 ; une  version PDF éditable dans un format supérieur est disponible en ligne sur le site de COLOS

(http://www.colos.info/images/doc/ADER_carte-chemins_plateau-de-Saclay.pdf).

Le projet d’aménagement de la RD 36 soumis à enquête publique coupe un certain nombre de  ces chemins et compromet la communication entre le nord et le sud plateau comme nous l’avons  signalé dans nos avis lors des différentes enquêtes sur l’aménagement de cette route :

– L’enquête d’utilité publique sur le projet de requalification de la RD 36 en 2010, pour laquelle  la commission d’enquête avait émis la réserve et la recommandation suivante, qui n’ont pas  été suivies d’effet :

 réserve 5 :

« Que le Conseil Général présente l’essentiel des études de trafic qui ont conduit au projet  proposé ; date des enquêtes O/D, trafic mesuré, logiciel utilisé et hypothèses faites pour  élaborer les prévisions de trafic, conclusions sur la validité du choix de gabarit retenu. »

 recommandation 4 :

« Que le Conseil Général expose plus en détail les raisons du choix de la solution retenue pour  le tracé des circulations douces. » Et l’Autorité Environnementale souligne dans son avis qu’ « une des priorités du Grenelle de  l’Environnement, la préservation et la restauration des continuités écologiques » n’était pas  respectée.

L’enquête parcellaire de décembre 2012, dans laquelle nous avons repris nos remarques  précédentes en précisant que :

« .… Le projet prévoit certes de créer une piste cyclable et un chemin piétonnier le long de la  voie routière, mais cela ne couvrira qu’une faible proportion des besoins. En revanche, comme  nous l’avions signalé, le tracé de la RD 36 coupe certains chemins orientés nord-sud. C’est le  cas notamment du chemin rural CR 28, qui mène de Vauhallan à Orsay en passant par la  Martinière et qui figure sur de nombreuses cartes et itinéraires. Ce chemin devrait voir  conforter sa vocation de liaison douce entre Igny et Vauhallan et notamment l’Université  Paris XI d’Orsay et le futur campus Paris-Saclay. …. ».

Les chemins de circulations douces devraient former une partie intégrante du maillage fin à créer  pour les déplacements entre les différents lieux de vie et d’activité du plateau, facteur déterminant  de la réussite du projet de campus Paris-Saclay. Déjà aujourd’hui, il existe une forte demande dans ce  domaine.

S’inscrivant dans une perspective d’écomobilité, le développement des circulations douces  permet d’induire un report modal, donc de réduire la pression sur les autres formes de déplacement.

Or, comme en témoigne le cas précité des cheminements nord-sud coupés par la RD 36, ces  différentes formes de circulation sont à présent traitées de façon autonome, sans tenir compte de  leurs interférences.

Aussi demandons-nous que soit défini un projet global et cohérent de développement des  cheminements sur le plateau de Saclay, englobant à la fois les routes – dont il est impératif de  fluidifier le trafic aux points noirs actuels – et les chemins de circulations douces – dont on assurera  la continuité –, sans oublier les voies de passage pour la faune : la « continuité écologique ».

Lionel Champetier
Président

Lettre ouverte pour les circulations douces

Environnement, Info Citoyen, Transport, Val d'Albian

Mairie et Caps tentent de rassurer les habitants des rues Curie et Montaigne à Saclay

Déc 13, 2012

Demandée de longue date par les habitants mécontents de la rue Curie (dans sa partie en cours de travaux), une réunion a eu lieu mercredi soir en mairie-annexe du Val d’Albian en présence de Christian Page, maire, de Jean-Luc Curat, maire-adjoint et d’une représentante de la Caps. Les riverains de la rue Montaigne avaient été associés à cette rencontre visant à faire le point sur les travaux en cours.

Les présents ont d’abord manifesté leur inquiétude quant aux aménagements des trottoirs et des places de stationnement, soulignant « le fiasco » constaté rue Pasteur où le nombre des places a été réduit de 17 à 5 après une fausse consultation, ce qui conduit maintenant les riverains à stationner leurs véhicules …sur leurs immenses trottoirs ! Ou rue Curie !

Les riverains de la rue Curie ont demandé que les places de stationnement restent « à l’identique », c’est-à-dire côté pair, à cheval sur des trottoirs pas trop haut. Le trottoir côté impair restant strictement réservé aux piétons, poussettes et chaises roulantes, avec une hauteur de 14 cm et des bateaux plus larges que les portails de 1 m de chaque côté. Maire, maire-adjoint et Caps ont estimé qu’il était possible de donner satisfaction à cette demande unanime. Les riverains de la rue Curie en ont pris acte, annonçant qu’ils resteraient vigilants.

Les riverains de la rue Montaigne ont demandé et obtenu de conserver le même nombre (au moins) de places de stationnement, même si celui-ci se faisait de l’autre côté de la rue.

Bus, attention danger !

Le point le plus sensible reste celui du passage des bus par les rues Montaigne et Curie, suite à la mise en sens unique de la rue Pasteur. Les riverains de ces deux rues y sont totalement hostiles non par principe mais pour deux raisons qui tiennent à la sécurité:

  • la dangerosité du coude à 90° effectué par les deux rues, avec un angle difficile à négocier par le bus.
  • la présence dans ce coude du cabinet médical où exercent sept professionnels de santé. Les véhicules des patients, qui stationnent (souvent dans le désordre) dans cette zone gêneront le passage du bus. Il est inutile de créer dans ce secteur une zone dangereuse proche du cabinet médical.

Les riverains soulignent que la population la plus nombreuse se trouve dans les nouveaux quartiers (où les bus passent actuellement, sans difficultés) et qu’il convient de faire une étude avant toute décision. Le maire de Saclay dit qu’il n’est pas hostile à cette solution, qu’il y a lui-même pensé et qu’il est d’accord pour faire faire une petite étude avant de prendre une décision.

A l’issue de cette réunion, le désaccord est resté total entre les riverains des rues Curie et Montaigne à propos du non-enfouissement des lignes aériennes (EDF, téléphone et fibre). Le maire a réaffirmé que cet enfouissement ne se ferait sans doute jamais (invitant les habitants à « atterrir » !!!), ceci pour des raisons économiques. Il n’y a plus d’argent dans les caisses et tant pis si les habitants de ces deux rues ont jusque-là financé les travaux d’enfouissement dans toutes les autres rues…

 

Haut Débit, Info Citoyen, Val d'Albian

Rue Emile Zola en cours de câblage pour la fibre très haut débit FTTH au val d’albian

Nov 6, 2012

Nos reporters en herbe ont une fois de plus bravés tous les dangers afin d’entrer en contact avec les techniciens se baladant avec de gros câbles dans la rue Emile Zola et nous apporter son lot de nouvelles rumeurs que nous aimons tant et qui nous font patienter non sans mal à l’arrivée futur du très haut débit FTTH au Val d’Albian.

Ce n’est donc pas un mais 2 voisins qui ont pris infos et photos et nous les en remercions chaleureusement !

Les techniciens ont dit qu‘il faudrait encore attendre quelques mois (pas avant février) pour avoir les connexions terminales (boitier à coté du DTI dans nos boitiers électriques) et donc des accès internet avec des débits enfin rapides (débit théorique dans les 2 sens : 100 Mb/s = 12,5 Mo/s, contre actuellement 0,2 Mo/s dans un sens et 0,04 Mo/s dans l’autre).

On peut voir sur la photo du plan que la rue Arthur Rimbaud n’a pas son câble, surement parce que la rue ne devait pas être encore livrée au moment où ce plan a été réalisés. Espérons pour eux que cela soit ajouter rapidement.

Environnement, Grand Paris, Info Citoyen, Paris-Saclay, Plateau de Saclay, Université

Le projet de l’Ecole Centrale Paris à Paris-Saclay

Oct 3, 2012

L’agence OMA a remporté une consultation mixte d’architecture et d’urbanisme pour la conception du premier des deux bâtiments de l’Ecole Centrale sur le plateau de Saclay et l’aménagement du quartier environnant. D’une superficie de70000 m2et d’un coût de 220 millions d’euros, les nouveaux locaux de l’établissement d’enseignement supérieur ouvriront leurs portes en septembre 2016.

l’Ecole Centrale sur le plateau de Saclay

Le hall de l’Ecole Centrale Paris – lumineux et ouvert

Installée depuis 1969 à Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine), l’Ecole Centrale Paris (ECP) s’installera à Gif-sur-Yvette (Essonne), sur le plateau de Saclay, en 2016. Le 3 octobre, son directeur, Hervé Biausser, a dévoilé le projet du premier des deux bâtiments (70000 m2au total) à construire sur le site. « Nous voulons édifier à Saclay l’école du XXIe siècle pour être en cohérence avec notre ambition. Ce projet affirmera notre identité et notre volonté d’ouverture », a-t-il déclaré.

« En décidant de s’implanter sur le Plateau de Saclay, l’Ecole Centrale Paris franchit une étape nouvelle et essentielle dans la réalisation de la grande ambition qui l’anime depuis 2003 : être avec ses alliés une référence mondiale pour la formation des leaders de culture scientifique et technique dont le Monde à besoin. » Hervé Biausser, directeur de l’Ecole Centrale Paris.

Le projet de transfert de l’Ecole Centrale Paris sur le plateau du Moulon à Gif-sur-Yvette (Essonne), prévoit la conception et la réalisation d’infrastructures, pour héberger l’ensemble des activités de l’Ecole Centrale Paris en garantissant une première rentrée scolaire, pleinement opérationnelle, dès le mois de septembre 2016.

L’implantation envisagée se fera exclusivement sur des terrains appartenant à l’Etat : l’École Centrale doit s’installer à proximité immédiate de ses partenaires, en densifiant le quartier existant. Cette localisation permettra également un rapprochement physique avec Supélec. L’objectif fondamental est le renforcement de l’alliance stratégique signée par les deux Ecoles.

« L’objectif n’est pas de faire un campus strictement universitaire, mais de l’immerger dans la ville, précisément parce que la ville est propice à l’échange et à la sérendipité. A Saclay, la ville existe dans la vallée, mais pas sur le plateau. Sur le Plateau, nous voulons donc créer, dans le même mouvement, un ensemble universitaire et un quartier urbain attractif, vivant, confortable, pour les étudiants, les chercheurs, mais aussi pour des familles, de nouveaux habitants de Gif. Quand je dis « ville », je ne préjuge pas des formes urbaines, qui devront être innovantes. Avec le Maire de Gif, nous ne voulons pas faire la « cité des étoiles » de l’ex-URSS, réservée aux académiciens, mais un territoire où vivent des familles avec enfants, des écoles, des crèches, des commerces, des équipements culturels et sportifs, » Pierre Veltz, Président-Directeur Général de l’Etablissement Public Paris-Saclay. 

Le bâti favorisera les croisements et les rencontres propices aux échanges, à la connaissance réciproque et à la reconnaissance des différentes populations. Il traduira une forte volonté d’hybridation des différentes fonctions de l’Ecole Centrale Paris et de multifonctionnalité. Il favorisera également les jonctions et les liaisons avec les institutions voisines, avec les parties mutualisées (learning centre, restaurants, lieux de pratique sportive) et les lieux de vie (résidences universitaires). Avec l’arrivée de l’Ecole Centrale Paris, le Plateau de Saclay accueillera le développement d’un projet scientifique et technologique d’une ampleur inédite en France et en Europe, matérialisé par l’Opération Campus porté parla Fondationde Coopération Scientifique de Paris-Saclay (FCS).

Il s’agit de constituer une masse critique avec l’arrivée de sept nouveaux établissements sur la frange Sud du plateau (l’Ecole Centrale Paris, l’ENSTA ParisTech, l’ENS Cachan, l’ENSAE ParisTech, l’Institut Telecom et Agro ParisTech-INRA) et la relocalisation d’une partie de l’université Paris Sud 11. Au-delà de l’approche transversale et pluridisciplinaire partagée avec ses partenaires stratégiques, qui sera renforcée sur le Plateau de Saclay, l’Ecole Centrale Paris apportera des compétences spécifiques dans des domaines clés, tels que la mécanique, l’énergétique, les matériaux, et le génie des procédés, en s’appuyant sur des recherches reconnues en mathématiques appliquées, en informatique, en physique et en science des systèmes qui trouveront, sur le Plateau, l’environnement propice à leur développement.

En outre, l’arrivée de l’Ecole Centrale Paris sur le Plateau permettra :

  • de donner corps au Collège des Sciences de l’Ingénierie et des Systèmes, en particulier en accroissant les synergies par rapprochement de laboratoires et d’équipes de recherche complémentaires, préparant ainsi des regroupements ;
  • d’accroître les synergies entre les sciences des systèmes et les sciences de l’ingénierie en apportant des composantes essentielles en SPI et en STIC ;
  •  de développer une coopération avec le pôle thématique NanoMonde afin de renforcer l’interface avec NanoInnov ;
  • de donner aux étudiants du plateau l’accès aux enseignements de l’Ecole et de construire avec les établissements du plateau de nouveaux enseignements communs.

Par ailleurs, l’Ecole Centrale Paris apportera sur le Plateau son dynamisme et ses compétences en matière :

  • d’insertion professionnelle, y compris à l’International ;
  • de relations avec les entreprises (plus de 100 partenariats en enseignement et en recherche, plus récemment 6 créations de chaires) ;
  • d’ouverture internationale (réseau TIME, plus de 100 universités partenaires) ;
  • de formation à l’entrepreneuriat et d’incubation de start-up (une dizaine en permanence) portées par ses élèves ou ses jeunes diplômés ;
  • de formation professionnalisante au sein de l’Ecole Doctorale.

L’intention de l’École Centrale Paris est de bénéficier, mais aussi de contribuer au mieux de la dynamique de synergies croisées à l’œuvre sur le territoire de Paris-Saclay. L’École Centrale viendra ainsi s’implanter dans un territoire où une réflexion inédite et ambitieuse est menée, qui vise à créer un quartier compact et mixte rassemblant au quotidien étudiants, chercheurs, habitants et salariés.

Le projet urbain

Localisé sur la frange sud du plateau de Saclay, le quartier Joliot-Curie s’inscrit dans le projet urbain du Moulon dont il doit devenir un point d’intensité majeur. S’étendant sur une vingtaine d’hectares sur la commune de Gif-sur-Yvette, il comprend aujourd’hui une partie des sites de Supélec et de l’Université Paris Sud, un programme de 200 logements étudiants en chantier, ainsi que le site actuel du Centre de formation dela Police Nationale(CNEF). Perspective aérienne sur le futur Quartier Joliot-Curie et l’Ecole Centrale Crédit : OMA Il s’agit, à partir de l’existant, de réaliser un quartier compact au sein duquel s’organise une vie urbaine animée autour des espaces publics. La grande attention apportée à la localisation des différents programmes doit permettre aux étudiants, chercheurs, habitants et salariés de se rencontrer et de partager services, commerces, équipements sportifs ou lieux de restauration. Cette organisation doit également répondre au besoin de proximité des établissements d’enseignement qui mutualiseront certains de leurs équipements (salles de cours, équipements sportifs…).

Le projet urbain conçoit l’Ecole Centrale comme un morceau de ville qui, par son système de rues intérieures, offre des liaisons avec le reste du quartier.  Le projet urbain Localisé sur la frange sud du plateau de Saclay, le quartier Joliot-Curie s’inscrit dans le projet urbain du Moulon dont il doit devenir un point d’intensité majeur. S’étendant sur une vingtaine d’hectares sur la commune de Gif-sur-Yvette, il comprend aujourd’hui une partie des sites de Supélec et de l’Université Paris Sud, un programme de 200 logements étudiants en chantier, ainsi que le site actuel du Centre de formation dela Police Nationale(CNEF). Perspective aérienne sur le futur Quartier Joliot-Curie et l’Ecole Centrale Crédit : OMA Il s’agit, à partir de l’existant, de réaliser un quartier compact au sein duquel s’organise une vie urbaine animée autour des espaces publics. La grande attention apportée à la localisation des différents programmes doit permettre aux étudiants, chercheurs, habitants et salariés de se rencontrer et de partager services, commerces, équipements sportifs ou lieux de restauration. Cette organisation doit également répondre au besoin de proximité des établissements d’enseignement qui mutualiseront certains de leurs équipements (salles de cours, équipements sportifs…).

Le projet urbain conçoit l’Ecole Centrale comme un morceau de ville qui, par son système de rues intérieures, offre des liaisons avec le reste du quartier.

  • Dépôt des permis de construire fin 2013
  • Chantiers A partir de début 2014
  • Entrée dans les lieux Rentrée scolaire 2016

Chiffres clés :

Effectifs de l’Ecole Centrale Paris en 2016, lors de son arrivée au sein de Paris-Saclay :

  • 3000 étudiants dont 2000 en cycle ingénieur et 1/3 d’étudiants étrangers ;
  • 300 doctorants ;
  • 250 enseignants-chercheurs.

A l’échelle du quartier Joliot-Curie :

  • Ecole Centrale Paris :80 000 m²;
  • 15 000 m²d’équipements campus mutualisés (salles de cours mutualisées, équipements sportifs, restaurant collectif) ;
  • ENS Cachan :30 000 m²;
  • Activités économiques :8 000 m²;
  •  Logements étudiants et familiaux :50 000 m²;
  • Commerces, services de proximité, équipements :7 000 m².

A l’échelle du projet urbain du Moulon, à l’horizon 2025 : 

  • 5000 habitants ;
  • 9400 étudiants ;
  • 11 000 salariés ;
  • 7000 chercheurs.

Source : Dossier de Presse

 

Bon plans, Info Citoyen, Val d'Albian

Soirée d’inauguration de la pizzeria le Napolitain à Saclay

Sep 28, 2012

Jeudi 20 septembre M. et Mme Allaf ont inauguré leur nouvelle pizzeria, Le Napolitain au Val d’Albian à Saclay en présence de Christian Page et Jacques Bellier maires de Saclay et de Jouy en Josas et de 130 invités.

M. Allaf est déjà connu de nombreux saclaysiens pour sa pizzeria Le Jardin Napolitain à Jouy en Josas.

Cuisine ouverte, restaurant de cent places et terrasse de cinquante places, Le Napolitain à une décoration chaleureuse et offre des soirées musicales avec DJ ou orchestre

Le restaurant propose également des pizzas et des produits frais à emporter.

Un cadeau pour les lecteurs de monSaclay.fr

Tous les soirs, jusqu’au 31 octobre 2012, Le Napolitain offre à nos lecteurs un Kir ou un cocktail sans alcool. Dites simplement que vous venez de la part de monSaclay.fr !

Le robot à pizza

Début octobre les noctambules pourront venir chercher leur pizza au beau milieu de la nuit. En effet un distributeur de pizza fraîche (la pâte aura été préparée par le pizzaiolo) proposera cinq choix de pizzas. Paiement en carte bancaire.

Soirées musicales

Cette hiver, préparez-vous aux soirées musicales.

La pizzeria est actuellement ouverte tous les jours sauf le dimanche mais ouvrira 7/7 à partir de la mi-octobre.

Vous trouverez ici le Menu de la pizzeria Le Napolitain à Saclay

Le Napolitain
0169853943
route d’Orsay
91400
Saclay Val d’Albian

Agenda, Info Citoyen, Val d'Albian

Saclay : Conférence la traversée de l’Atlantique en solitaire par un saclaysien

Sep 25, 2012

Bouvet-Guyane saclayFin janvier, monSaclay.fr vous avait fait part de la participation de Christophe Letendre (ancien saclaysien) à la traversée de l’Atlantique en solitaire à la rame entre Dakar et Cayenne, soit un peu plus de 4500 kilomètres. Vingt-trois concurrents avaient pris le départ.

Parti le 29 janvier, et sans ravitaillement, avec pour seuls moteurs les rames et les courants marins, il est arrivé dixième après six semaines de solitude et d’efforts.

Il vient avec son bateau raconter son aventure le samedi 6 octobre à 20h30 dans la chapelle du Val d’Albian où seront projetés photos et vidéo et il répondra volontiers aux questions des spectateurs.

Samedi 6 octobre 2012 à 20h30

Chapelle du Val d’Albian – SACLAY

(impasse Armand Leroux – dans le prolongement de la rue Voltaire)

La course Bouvet-Guyane 2012
  • Présentation en photos et vidéo depuis la préparation jusqu’à l’arrivée
  • Questions au skipper
  • Bateau présenté sur place

ENTREE  LIBRE

Une corbeille sera présentée pour les frais d’organisation, le supplément sera destiné à l’œuvre de l’Arche à Ouagadougou

Bad Behavior has blocked 2318 access attempts in the last 7 days.

MonSaclay.fr -- site communautaire et citoyen contribuant a faciliter la mise en relation des habitants
de Saclay au bourg et au Val d'Albian et de l'ensemble des habitants du Plateau de Saclay. MonSaclay.fr est un blog d'entre-aide; un blog d'information citoyenne sur les
associations, les ecoles, la vie de quartier... Monsaclay.fr Saclay est une
commune de l'Ile de France sur le Plateau de Saclay en Essonne, 91 au sud de Paris. Les communes voisines
sont Bievres, Jouy en Josas, Orsay, Vauhallan.

Contact : Stanislas Berteloot s...Cliquez ici pour visualiser...@monsaclay.fr