Environnement, Info Citoyen, Plateau de Saclay, Transport

Législatives : Le maire de Bièvres sera-t-il élu député ?

Mai 20, 2012
Herve Hocquard Legislative

Affiches d'Hervé Hocquard à Saclay

Les français voteront pour élire leurs députés les 10 et 17 juin prochains lors des élections législatives.

Les élections législatives ont lieu tous les cinq ans. Elles ont pour but d’élire un député par circonscription législative au suffrage universel direct majoritaire uninominal à deux tours.

Depuis vendredi 18 mai à 18 heures, heure-limite du dépôt des candidatures, les préfectures disposent des noms de 6 591 prétendants, dont 2 641 femmes, aux 577  sièges de députés à pourvoir, soit 11 candidats en moyenne par circonscription, selon la liste fournie par le ministère de l’Intérieur.

Dans notre circonscription, la 5ème, le député sortant, Pierre Lasbordes avait provoqué la surprise générale en janvier dernier, en décidant de ne pas se représenter. « Je considère qu’à 65 ans il est temps d’arrêter, de privilégier un renouvellement de génération. Je le fais d’autant plus sereinement qu’il y a deux candidats (NDLR : Michel Bournat, maire UMP de Gif, et Hervé Hocquard, celui de Bièvres) de talent sur la circonscription », expliquait le futur ex-député (Le Parisien, 12-01-2012).

MonSaclay.fr a demandé à Hervé Hocquard, maire de Bièvres, pourquoi il se présente aux législatives et ce qu’il compte faire pour notre région s’il est élu.

Pourquoi vous présentez-vous ?

Parce que je me sens prêt. Prêt à reprendre le flambeau de Pierre Lasbordes. Je crois pouvoir apporter beaucoup à cette circonscription si particulière. Ceux qui me connaissent savent que je suis un élu actif et travailleur, capable de traiter des dossiers complexes à fort enjeu. Ils savent aussi que j’aime travailler mes sujets en collectif, avec les autres élus, avec les associations et toutes les bonnes volontés.

Quel territoire couvre votre circonscription ?

Il va de Verrières aux Ulis avec le plateau de Saclay en son coeur. Sur les 10 communes, neuf ont un habitat et un caractère assez voisins qu’il faut préserver au maximum. La dixième, les Ulis, est très différente et passionnante. C’est un territoire très contrasté avec des atouts extraordinaires dont son agriculture, ses forêts, ses paysages et évidemment le grand Campus Paris-Saclay qui se développe.

Quels seraient vos projets prioritaires si vous étiez élu ?

J’ai trois priorités essentielles.

La première est celle du bon usage de l’argent public. Notre pays souffre d’un gaspillage gigantesque qui est à l’origine de ses déficits.

La seconde est la fin du bétonnage en Ile-de-France. Notre région atteint une limite et les objectifs de construction de logements à hauteur de 60.000 par an, dont 6 à 8.000 dans notre territoire, sont à la fois irréalistes et dangereux. Il faut savoir dans le même temps que 300.000 logements restent vacants en Ile-de-France. On ferait mieux de s’interroger pourquoi ils le sont. Il y a de bonnes raisons à cela, qui tiennent à la relation viciée qui existe dans notre pays entre locataire et propriétaire.

La troisième c’est l’ambition pour notre pays. La France a du ressort. Elle peut beaucoup apporter au monde à condition de se réformer et de se rassembler. L’un des projets les plus emblématiques se développe justement sur notre territoire. Il faut mener à bien ce grand campus d’échelle mondiale que le précédent gouvernement a courageusement initié, tout en évitant les dérives bétonnières. L’investissement dans la recherche et l’enseignement supérieur est le meilleur que le pays puisse faire. Cette opération donne une vraie chance à notre pays et plus encore à notre territoire.

Qui sont vos adversaires ?

Ils sont nombreux et de toutes les couleurs, évidemment. Mais ma principale adversaire est de toute évidence la candidate du Parti socialiste adoubée par François Lamy.

L’environnement est une préoccupation des habitants du plateau de Saclay ? L’UMP n’est-il pas moins présent sur ce sujet que les Verts ?

Nous pouvons être très fiers de ce qui a été fait par le gouvernement sortant en matière d’environnement, que ce soit nationalement avec l’ensemble des dispositions découlant des deux « Grenelle » ou localement avec la protection par la loi , ce que personne n’avait jamais osé imaginer, de près de 3.898 hectares dont 2.316 agricoles sur le plateau.

Mes amis Verts, car je compte bien des amis parmi eux, ont juste un défaut : ils sont enfermés dans un jeu politique et leur écologie sert de marche pied au Parti socialiste. Ils nous habituent à de grandes proclamations, à des positions extrêmes qui passent sous le tapis dès après le premier tour des élections. J’ai le sentiment qu’en tant qu’écologiste UMP –ou gaulliste vert si vous préférez- je suis beaucoup plus libre, beaucoup plus lucide et concret que les Verts officiels, pour qui l’écologie est une sorte de fonds de commerce. Leur crédibilité ne peut d’ailleurs que diminuer et les résultats de l’élection présidentielle l’ont montré.

Etes-vous pour le métro aérien ?

Certainement pas. Nous nous sommes battus pour la préservation du plateau de Saclay, c’est-à-dire non seulement de son caractère agricole mais aussi de ses paysages. J’ajoute que le projet de métro a toujours été présenté comme réalisé en souterrain. Une réalisation en tranchée couverte ne devrait présenter qu’un surcoût de 15%. Cela me paraît tout à fait admissible. Ce qui ne l’est pas en revanche c’est l’opacité qui entoure ces choix et le fait que les différentes hypothèses n’aient donné lieu à aucune étude comparative connue. En savoir plus sur le futur métro du plateau de Saclay

Que pensez-vous du démantèlement du réacteur Ulysse ?

C’est très bien et je suis partisan de la dénucléarisation progressive du site de Saclay. C’est d’ailleurs la politique du CEA lui-même. Il développe désormais à Saclay son activité sur de nombreux autres segments.

Pour vous quelle est la place de l’agriculture sur le plateau de Saclay ?

Elle est maintenant assurée pour longtemps et c’est ce qui faisait défaut avant la zone de protection. Rappelons-le cette zone sanctuarise tout de même 87% des terres aujourd’hui exploitées. L’agriculture du plateau et des environs doit maintenant progressivement évoluer pour être directement perceptible, utile et consommée par les habitants d’Ile-de-France. Au restaurant scolaire de ma commune par exemple, nous mangeons des poulets élevés à Bièvres et des yaourts du lait des vaches de Viltain.

Si je suis député je m’efforcerai de faire que l’exemple de Saclay soit reproduit ailleurs, aussi bien en Ile-de-France qu’autour des autres métropoles du pays. Il faut à la fois sanctuariser des espaces suffisants et développer une agriculture au contact des citadins.

Un camp de Roms est présent sur votre commune, quelle est votre opinion sur la situation des Roms en général ?

C’est un pitoyable jeu de mistigri dont les pays originaires des Roms sont les premiers coupables. La France est généreuse et accueillante. Elle est aussi le pays qui offre à ses visiteurs les meilleures conditions de soins, pour ne parler que de cela. Voilà pourquoi la question se pose avec tant d’acuité chez nous. Il y a à mon sens autant de bêtise à condamner les Roms sommairement qu’à les à accueillir bras ouverts en ignorant les causes de leur venue en France. C’est un problème européen dont la solution suppose une solidarité et surtout une absence d’hypocrisie de la part de chacun. En savoir plus sur les Roms du Petit-Clamart et de Bièvres

Le blog d’Hervé Hocquard

Les 130 candidats aux législative de l’Essonne

Note : monSaclay.fr est un site collaboratif apolitique. Nous invitons tout candidat qui désire communiquer sur son programme à nous le faire savoir à l’adresse suivante [email protected]

You Might Also Like

Bad Behavior has blocked 3112 access attempts in the last 7 days.

MonSaclay.fr -- site communautaire et citoyen contribuant a faciliter la mise en relation des habitants
de Saclay au bourg et au Val d'Albian et de l'ensemble des habitants du Plateau de Saclay. MonSaclay.fr est un blog d'entre-aide; un blog d'information citoyenne sur les
associations, les ecoles, la vie de quartier... Monsaclay.fr Saclay est une
commune de l'Ile de France sur le Plateau de Saclay en Essonne, 91 au sud de Paris. Les communes voisines
sont Bievres, Jouy en Josas, Orsay, Vauhallan.

Contact : Stanislas Berteloot s...Cliquez ici pour visualiser...@monsaclay.fr