Browsing Category

Art

Agenda, Art, Bon plans, Vallée de la Bièvre

1 & 2 juin : Foire de la photo à Bièvres (91)

Mai 23, 2013

foire_photoCréée en 1964 par Jean et André Fage, fondateur du Photo club Paris Val-de-Bièvre la Foire Internationale de la Photographie, accueille plus de 15.000 visiteurs.

Pour son 50ème anniversaire le Photo-Club Paris-Val-de-Bièvre et la Commune proposeront aux visiteurs un large programme. Cette année, le Brésil s’invite à la Foire avec des animations, des ateliers, des rencontres et des expositions.

Les 6e Rencontres de Bièvres mettront le numérique à l’honneur et aborderont les différents aspects de la photographie avec les techniques numériques, voyage, histoire, aspects artistiques… Cette année, Le Brésil s’invite à Bièvres pour animer le week-end avec des expositions, des animations musicales, de la danse…

Par ailleurs, Jérôme Guedj, président du conseil général viendra à la Foire à  la Photo dimanche vers 11 heures et devrait faire une annonce concernant le futur du Musée de la Photographie de Bièvres.

La Foire Internationale de la Photo à Bièvres est la plus grande manifestation de ce type en France et parmi les plus importantes en Europe.

Rendez-vous très attendu des iconomécanophiles, photographes, collectionneurs du monde entier et autres passionnés de l’image, la Foire s’adresse également à un public plus large, curieux de découvrir et de participer aux animations. 

La photo sous tous les angles 

La Foire est d’abord un gigantesque marché de l’Occasion et des Antiquités  photographiques qui s’étend sur 2 hectares. Le chineur, le flâneur, le professionnel ou l’amateur y trouvent tout le matériel ancien : appareils, caméras, objectifs, projecteurs, accessoires mais aussi livres, photos anciennes et documents photographiques. Avec plus de 300 exposants, la Foire est un musée en plein air qui offre une mine d’objets insolites et de trésors pour qui sait les débusquer. La Foire est reconnue mondialement pour sa richesse, sa qualité et sa diversité. 

Elle est aussi l’occasion de se familiariser avec les procédés anciens : daguerréotypes, collodions humides ou ambrotypes.

Au fil des années, cet événement a su évoluer avec son temps, en plaçant les nouvelles technologies au cœur des conférences, débats et démonstrations. 

Les 6e Rencontres de Bièvres mettront le numérique à l’honneur et aborderont les différents aspects de la photographie : techniques numériques, voyage, histoire, aspects artistiques… Le Musée Français de la Photographie organisera une table ronde sur les pratiques amateurs et, sous forme de panneaux, dans la ville de Bièvres une présentation retraçant l’historique de la Foire.

Le marché des artistes se déroule le dimanche et accueille une centaine d’artistes-photographes. Il consiste en des stands proposant des expositions individuelles ou collectives, associatives ou de galeristes.

Le Grand Prix Jean & André Fage, remis lors de l’inauguration officielle de la Foire, récompense un artiste exposant sur ce marché.

Cette année, Flore est présidente du Jury, photographe et responsable pédagogique de l’Atelier Photographique « L’Oeil de l’Esprit », elle s’est entourée de spécialistes pour constituer son jury. Après avoir parcouru le marché, le jury se réunit pour délibérer et décerne de nombreux lots offerts par les partenaires du Photo-Club Paris-Val-de-Bièvre. Sabrina Biancuzzi, Quinn Jacobson, Isabelle Levistre, Jean-Daniel Lemoine ont été lauréats et sont devenus des figures du monde de la photographie.

Evénement : une grande vente aux enchères

Le dimanche, pour célébrer le demi-siècle de la Foire, Artus Enchères organisera une vente aux enchères d’appareils photos et de photographies de 1850 à 1950.

Trois expositions prestigieuses en rapport avec le thème sont mises en place par le Musée Français de la Photographie :

  • Ceux de là-bas. Du Bénin au Brésil sur la route des esclaves. Projet   documentaire de Gilles Favier (Agence Vu’) (Grange aux Fraises)
  • Omame de Marcelo Buainain qui a reçu le Xe prix Union Latine Martin Chambi de photographie (Vu’ Distribution) (Moulin de Vauboyen)
  • O Jeitinho Brasileiro (le petit geste brésilien – Rio) de Georgi Lazarevski (Agence Signatures) (au centre culturel Ratel) 

Pour que le dépaysement soit complet de nombreuses animations, ateliers et rencontres sont organisés par la ville de Bièvres (samba, percussions, capoeira, maquillage et confection de masques aux couleurs du Brésil avec prise de photographie instantanée). Sur scène, les musiciens se succèderont à l’occasion du festival Brésilien et Loalwa Braz interprétera la célèbre Lambada (samedi 1er juin à partir de 18h).

Informations pratiques – Entrée libre

Le samedi 1er juin de 14h à 21h – Le dimanche 2 juin de 7h à 18h

Accès : à 12 km au sud de Paris, accès par la N118 – RER C : station Bièvres – Place de la Mairie de Bièvres (Essonne – France)

Informations sur le site : http://www.foirephoto-bievre.com et sur Facebook

www.foirephoto-bievre.com 

http://www.facebook.com/pages/Foire-Photo-Bievres/316871653659

Télécharger le dossier de presse complet

 

Agenda, Art, Bon plans

Sculptures et Peintures à Chateaufort du 23 au 26 mai

Mai 15, 2013

Corinne, une saclaysienne nous fait part de cette invitation à Chateaufort.

Voici une invitation d’un ami sculpteur qui fait une expo dans le château qui a servit de décors à la Star Ac à Chateaufort.
Ils seront 2 artistes : un peintre et un sculpteur.
Je pense que c’est une belle idée de balade dans le coin pour découvrir le parc et son château ainsi que des belles œuvres d’artistes qui sont dans notre coin de campagne.
InvitationDomainedelaGenesteWeb
Agenda, Art, Bon plans, Plateau de Saclay, Spectacle

Le Conservatoire de Palaiseau en concert dimanche 2 juin

Mai 10, 2013

Le Conservatoire de Palaiseau en concert

Etablissement à rayonnement intercommunal, le Conservatoire de Palaiseau est géré par la communauté d’agglomération du plateau de Saclay (Caps). Le conservatoire de musique et de danse est l’un des principaux lieux d’activité culturelle amateur de Palaiseau.

Il dispense une cinquantaine d’enseignements différents : des pratiques instrumentales de tout style (classique, jazz, rock, musiques du monde), ainsi que du chant et de la danse contemporaine. De l’éveil musical ou corporel est également dispensé aux plus jeunes.

Concerts, auditions et autres événements musicaux rythment la vie du conservatoire et se déroulent dans différents lieux de la ville : salle des fêtes, église SaintMartin, médiathèque George-Sand…

Au programme :

  • Trio pour piano, hautbois et cor, opus 188, de Carl Reinecke
  • Sonate pour violon et clavecin de Jean-Sébastien Bach – Trio pour piano, clarinette et cor, opus 264, de Carl Reinecke

Avec :

  • Hautbois : Delphine Reynaud
  • Cor : Sébastien Roca
  • Clarinette : Michel Capozzoli
  • Piano : Patrice Vanneufville
  • Piano : Constance Lelarge
  • Clavecin : Nicolas Jacquin

Gare de Palaiseau

Réservations au 01 69 31 56 20

Entrée libre

Le dimanche 2 juin 2013 :

Dimanche de 17:00 à 19:00

Agenda, Art, Association, Spectacle

Tous en Scène présente les 5 jours de Théâtre de mai

Mai 6, 2013

affiche chapeau 2013 Tous en Scene à Saclay


jardin de personneLe jardin de pers
onne par l’atelier Ados
samedi 25 mai et mercredi 29 mai à 20h30Affiche atelier Adultes-

 

 

Salle Lino Ventura
Saclay Bourg

_

_

Le théâtre à bretelles par l’atelier Adultes
dimanche 26 mai à 16h30,
lundi 27 et mardi 28 mai à 20h30

_

 En avant-première de juin:
Spectacle des Pré-ados : mercredi 26 juin à 20h
Spectacle des Enfants et jeunes Enfants : dimanche 30 juin à 16h30

et aussi:

Stage  d’improvisation

le dimanche 16 juin 10h-16h  pour les +15 ans  et Adultes
30€   Inscrivez vous avant le 15 mai
Contact : Françoise 06 85 32 98 54

 

 

Agenda, Art, Bon plans, Enfance

Exposition au Palais de Tokyo

Avr 27, 2013

Une idée de sortie pour les vacances.

Saclaysiens nous avons la chance de pouvoir profiter des activités culturelles de Paris.

Cette exposition au Palais de Tokyo est une bonne idée de sortie en famille pendant les vacances.

Julio le Parc jusqu’au 20 mai.

Excellente sortie à faire avec les enfants: jeu de lumière et illusions d’optique.
exposition ludique et gratuite pour les moins de 18 ans, 10 euros pour les adultes.
Mes enfants ont adoré, nous y sommes allés vers 21h, horaire parfait pour ne pas avoir trop de monde dans le musée.

20130427-105609.jpg

20130427-105621.jpg

20130427-105630.jpg

Agenda, Art, Bon plans, Vallée de la Bièvre

Parcours d’ateliers d’artistes à Jouy-en-Josas – Découvrez deux saclaysiens

Avr 16, 2013

Parcours d’Ateliers d’ArtistesLa ville de Jouy en Josas organise du samedi 20 au  dimanche 21 Avril 2013 un « Parcours d’Ateliers d’Artistes ».

De Jouy à La Cours Roland et du Val d’Albian au Parc de Diane cette première édition de ce parcours offre à trente artistes (peintres, sculpteurs, photographes, plasticiens, céramistes et autres créateurs) la possibilité de faire découvrir aux amateurs l’artiste et ses œuvres sur son lieu de création. Cela permettra de comprendre ses différentes techniques de travail et d’échanger autour de son art.

Deux Saclaysiens du Val d’Albian,  Claude Vallepin  et Claudie Mercier-Vallepin tous les deux pastellistes et aquarellistesont été sollicités par la Mairie de Jouy-en-Josas , où ils ont déjà exposés en 2011, pour participer à leur opération (voir leur site).

Venez découvrir, leurs œuvres dans leur atelier le samedi 20 et le dimanche 21 Avril 2013 de 13h à 19H au 2 square Racine – Val d’Albian – 91400 Saclay.

Tel : 06 81 91 72 68

Claude et Claudie vous accueilleront avec plaisir.

Le catalogue est consultable en ligne ici de nombreux artistes, Saclaysiens et Josasiens y figurent, certains sont vos voisins et ils ont beaucoup de talent. Allez découvrir ces artistes !

Agenda, Art, Association, Bon plans, Bourg

Photos de l’Exposition de l’Association Art et Peinture à Saclay

Mar 24, 2013

Voici quelques photos de l’exposition.

Si vous n’avez pas eu la chance de visiter cette exposition et de voter pour vos oeuvre préférées, rassurez vous, l’exposition continue le week-end prochain.

Salle Lino Ventura :

Samedi 30 mars de 14 h à 18 h et Dimanches 31 mars, de 14 h à 16 h 30

Lire également : Samedi & dimanche : Exposition de l’Association Art et Peinture à Saclay

 

Agenda, Art, Association, Bon plans, Enfance, Info Citoyen

Samedi & dimanche : Exposition de l’Association Art et Peinture à Saclay

Mar 20, 2013

1-expo-peintureMartine, professeur de Dessin Peinture, au sein de l’Association Art et Peinture à Saclay, vous rappelle qu’il ne

 » Faut pas rater ça ! » 

Vingt jeunes artistes (de 7 ans à 15 ans) s’exposent, « comme les grands »,

au Salon annuel de Peinture et Scuplture à Saclay sur la thématique de  » la cuisine » et bien d’autres thèmes…

Quelques ingrédients annonciateurs comme : la fraîcheur des couleurs, la créativité dans l’emploi, malgré tout, de  » technicités actuelles » : plâtre, frottage, collage.. ,l’art du beau dessin, vous surprendont et vous feront passer un bon moment !

Pour votre plaisir, mais aussi pour les encourager, nous espérons votre visite à la salle Lino Ventura ; voici les horaires d’ouverture :

Samedi 23 et 30 mars de 14 h à 18 h et Dimanches 24 et 31 mars, de 14 h à 16 h 30

De nombreux peintres amateurs et élèves adultes de nos ateliers seront également au rendez-vous, dans une ambiance conviviale.

Contact :

Nicole Pages, Présidente de l’Association

Martine Rival : 06 64 71 89 09

Bienvenue sur mon site, pour suivre la vie des ateliers … www.m-art-ine.fr 

06 64 71 89 09

 

Agenda, Art, Bon plans, Info Citoyen

Exposition de photographies salle Lino Ventura

Fév 1, 2013

Ce week end et le week-end prochain, venez visiter l’exposition photographique : entrée libre, ouverte de 14 h à 18 h.

Les membres du photo-club de Saclay et de son partenaire l’AAC-CEA, le photo-club du CEA de Saclay, présenteront plus de deux cents photos. Chaque exposant apportera une série de photos ayant un thème commun au choix de l’exposant.

Invité d’honneur : Michel Di Maggioimage

La possession d’un reflex argentique à l’adolescence a révélé son goût prononcé pour la culture de l’image. Depuis, la passion pour la photographie ne l’a plus quitté et il est passé au numérique avec une profusion d’images privilégiant la sur-saturation des couleurs et l’accentuation de la netteté.
À contre-courant pour représenter le mouvement, il a trouvé dans la technique d’un procédé pigmentaire ancien, la “gomme bichromatée”, une esthétique artistique qui lui convenait. Les prises de vues en poses lentes captent l’image, saisissent le temps d’un mouvement et l’intègrent.
La technique de la “gomme bichromatée” façonne l’image avec une certaine liberté d’expression créative.

La “gomme bichromatée” est un procédé photographique non argentique inventé au XIXe siècle, consistant à utiliser la propriété que possède le bichromate de potassium à rendre insoluble la gomme arabique après exposition à la lumière. C’est un moyen d’intervenir directement sur une image, d’en donner une interprétation personnelle. Un procédé qui permet de travailler à la fois avec les outils du peintre et ceux du photographe : les pinceaux, les pigments et les négatifs.
Cette technique est issue du mouvement photographique du pictorialisme (art de l’image), la toute première “école de photographie artistique”. En France, Robert Demachy (1859-1936) est l’un des premiers à appliquer le “procédé à la gomme bichromatée” vers 1894. Il deviendra l’un des chefs de file du mouvement pictorialiste. Les idées pictorialistes sont théorisées par Heinrich Kühn en Allemagne.

Robert de la Sizeranne (1889) décrit le mouvement ainsi : “Un mouvement nouveau entraîne les photographes hors et à rebours des voies où ils avaient coutume de cheminer jusqu’ici.”

Agenda, Art, Bon plans, Vallée de la Bièvre

Christophe Felder : un Maître pâtissier à Bièvres

Déc 9, 2012
Christophe Felder

Michel Langot, Véronique Banuls et Christophe Felder

Samedi 8 décembre le Maître pâtissier Christophe Felder, dédicaçait son dernier livre Chocolat
à Bièvres au Mille Feuilles.

Edité à La Martinière les photos sont de Michel Langot et le stylisme de Domitille Langot tous deux Biévrois de longue date.

Christophe Felder grandit dans cet univers gourmand grâce à son père, boulanger pâtissier en Alsace, qui lui apprend l’essentiel, la qualité, la simplicité, le travail et la rigueur et qui lui transmet le goût pour la formation.

Cette séance de dédicaces est l’un des nombreux évènements fréquemment organisés par Véronique dans son restaurant-salon de thé-librairie.

En ce moment et jusqu’au 6 janvier le librairie expose des illustrations d’Irène Valente – La symphonie des couleurs.

Lire égalementVidéo – Bièvres : Mille Feuilles — Librairie – Restaurant avec vue

Art, Bon plans, Info Citoyen, Val d'Albian

Saclay Secret – Un artiste international expose à Saclay

Nov 24, 2012

Saclay recèle beaucoup de surprises : un musée s’y cache, des tunnels parcourent les sous-sols du plateau et nombreux sont ceux qui y exercent d’étranges activités (voir ce billet ou encore celui-ci)…

Photo Priscilla Rozé-Pagès

Alors rien de surprenant à ce qu’un artiste de renommée internationale expose (en privé) ses toiles dans une maison du Val d’Albian.

Profitant de la fin d’une exposition des œuvres de son père à Paris, une saclaysienne a décidé de transformer sa maison en galerie d’art le temps de présenter une vingtaine d’œuvres à ses amis et voisins.

L’artiste, M. Michel-Florent Pagès a suivi les cours de l’Ecole des Beaux-Arts de Bordeaux sous la direction, entre autres, des maîtres Marty et Charazac. Il expose dans de nombreuses villes en France et à l’étranger où des collections présentent ses œuvres notamment au Brésil, à Dubaï, aux Etats-Unis, en Grande Bretagne et au Liban.

En 1985, le Japon lui commande des toiles pour la société Suntory, l’un des premiers groupes de spiritueux au monde. Pour l’anecdote, Pagès exposa ses œuvres au fameux restaurant de Francis Garcia « Le Clavel » où Robert Parker, de passage à Bordeaux et dînant à cette table, se porta acquéreur de l’une d’entre elles.

Ce vendredi soir Bérangère exposait une série de toiles représentant des Samouraïs. C’est un thème qui lui est cher. En effet, si son père a été captivé par le Japon c’est grâce à la passion du compagnon de Bérangère pour la culture japonaise et pour les arts martiaux..

Une quinzaine d’invités ont admiré des toiles représentants des portraits de samouraïs remarquables par leurs rouges et noirs éclatants et le rendu des nombreux détails des armures et des sabres.

Pour en savoir plus sur M. Michel-Florent Pagès

 

Art, Environnement, Paris-Saclay, Plateau de Saclay

Vidéo : Rencontre avec François Bon écrivain résident sur le Plateau de Saclay

Nov 12, 2012
Francois Bon

Francois Bon

Le plateau de Saclay… Ses champs immenses, ses labos, écoles et ses entreprises.

Le plateau de Saclay pour François Bon c’est un lieu de résidence qu’il retrouve chaque jeudi pour rapprocher par ses rencontres puis unifier dans ses écrits deux univers : la littérature et la science.

J’avais proposé de retrouver François Bon à la gare de Massy. Il arrivait de Tours où il habite et devait rencontrer des chercheurs à l’institut d’optique. J’étais content de passer quelques instants seul en voiture avec François pour essayer de comprendre ce qu’un écrivain vient chercher sur notre plateau.

Pourquoi avoir accepté cette mission ? Qu’est-ce qui vous attire dans ce projet ?

La première fois qu’on m’a montré le Plateau de Saclay, dans l’idée de cette résidence, j’étais plutôt abasourdi : une suite de petites enclaves dispersées, pas de lieu pour se retrouver ou se restaurer (hors le Relais du «Christ de Saclay » où j’adore l’ambiance du midi), d’énormes distances d’un point à l’autre. Et puis, à mesure des rendez-vous, ou bien qu’on se familiarise avec tel ou tel point, qu’on le voit évoluer, un attachement. Je sais à quoi s’occupent les chercheurs du CEA, du Moulon, de l’INRIA….

Vous parlez de vous en disant que vous appartenez « à un monde disparu», est-ce ainsi que vous regardez les agriculteurs du Plateau ?

Dans mon livre, Autobiographie des objets je fais référence à des marqueurs de mon enfance qui se sont volatilisés (l’électrophone, la caméra Super 8, le transistor) et à la structure sociale d’une toute petite ville du Poitou, avant le temps des autoroutes. L’agriculture sur le plateau de Saclay a l’air en bonne santé et bien présente. Mais j’étais surtout en prise avec les chercheurs, et les projets urbanistiques.

Les terres du plateau sont les plus riches d’Ile de France, les écoles et les centres de recherches sont le fleuron de la France. Comment voyez-vous cohabiter ces deux mondes ?

Je vois un îlot contourné par la progression de l’hyperville, non pour ses qualités agricoles (magnifique expérience en cours de Gilles Clément sur la dépollution des sols), ni pour sa valeur historique (la villa romaine, les rigoles de Versailles, l’étang accaparé par les militaires du CEP), mais pour assurer à ces îlots de chercheur ce qu’on estimait nécessaire en terme d’isolement ou de secret. Ce qui valait il y a quelques décennies pour le CEA ou l’Onera et le CEP n’est plus justifié pour Thalès ou le synchrotron. Les vallées sursaturées de Palaiseau et des Ulis ne peuvent rester à l’écart. La question n’est pas de cette cohabitation, puisque déjà la ville s’installe sur le Plateau, mais quelle ville on y installe : une ville de propriétaires, classe moyenne aisée, comme sur les panneaux publicitaires, avec un « espace de vie » artificiel au milieu ? Et quelle politique pour un réappropriation de l’espace naturel, ce qui n’est pas la même chose que l’espace agricole ? La politique d’urbanisme à échelle du Plateau n’est pas apte à prendre le pas sur celle des communes. Derrière le centre de retraitement des déchets de Saclay-village, on voit encore se construire de ces parcs de bureaux derrière grillages et vigiles, avec des tas de panneaux « à louer » qui prouvent que ce n’était pas la bonne stratégie…

Le plateau de Saclay c’est une surface avec des petites iles

Francois Bon

Francois Bon

Qu’est-ce qui est « beau » pour vous dans le développement du plateau ?

Beauté de ces traces au passé : l’étang du CEP, certainement. Mais la vraie beauté est celle accumulée par les hommes – les labos de l’Orme des Merisiers ou du Moulon n’ont rien d’extraordinaire, mais ce que vous y racontent celles et ceux qui travaillent sur les archives du climat, sur la volcanologie, sur les amas de galaxie et la forme de l’univers, c’est réellement passionnant. Idem pour les recherches aéronautiques de l’Onera ou l’électronique civile de Thalès. On proposait à ces chercheurs un espace hors la ville, de l’espace autour – est-ce qu’on peut développer ce côté «hors du monde » de la pensée dans un environnement urbain laissé aux promoteurs immobiliers ?
 
Nombreux sont ceux qui regrettent que le plateau compte autant de cellules isolées où travaille chercheurs, entrepreneurs et même agriculteurs sans jamais se rencontrer les l’uns les autres, pensez-vous que votre travail contribue à tisser un lien ?

Chaque jeudi, depuis plusieurs mois, avec S[Cube], le bras culturel dela Communauté d’agglomération, je vais à la rencontre d’un chercheur. Ces rencontres sont mises en ligne sur le web, et ça se propage chaque fois de façon mystérieuse. Je ne peux que confirmer le constat : les chercheurs que nous rencontrons ne se connaissent pas, même dans des labos parfois à cent mètres de distance. Comment en serait-il autrement ? Le web est un outil majeur pour cela : un jour, je mets en ligne une photo du radome dans son enveloppe de ballon de foot, au-dessus de la ferme des Granges. Moins de deux jours après, nous recevions un message d’un des techniciens radar qui y travaillait, et un autre d’une enseignante d’Argenteuil qui avait passé 10 ans de son enfance dans la ferme. En même temps, mon propre objectif n’est pas là : plutôt sur le cloisonnement de la littérature et des sciences, qui commence au lycée, et pèse lourdement sur notre culture.

Demain, que sera le plateau de Saclay ?

Expérimentalement, l’hyperville (on n’est qu’à24 kilomètresde l’île dela Cité) tolère mal les îles qu’elle contourne, comme au jeu de Go. Les équipements scientifiques eux-mêmes ont tendance à migrer pour s’agrandir : le CEA à Cadarache, le synchrotron au CERN… Ce n’est pas mon job que de m’en mêler, mais essayez d’éviter la banalisation que serait un campus géant, mêlé de résidences qui laisseraient les pauvres en bas. L’invention de la ville ici n’est pas gagnée.
 
Que vous disent les chercheurs du plateau de Saclay ? Le connaissent-ils ?

Paradoxalement, et c’est peut-être dû aussi au non-renouvellement des personnels chercheurs, peu de doctorants qui soient intégrés dans les équipes, une paupérisation croissante des labos, qui doivent de plus en plus financer eux-mêmes leurs projets dans des logiques à court terme (en tout cas, on entend ça partout), beaucoup des chercheurs et personnels rencontrés habitent tout auprès du Plateau, à Palaiseau, Gif, Bure, Orsay, les Ulis, Bièvre… Actuellement, le Plateau c’est une suite raccourcis de routes à deux voies pour rentrer chez soi, mais c’est aussi le vélo du dimanche. Une autre surprise, ce sont ces cheminements piéton dans la frange de forêt, entre les stations successives du RER et ce qui les surplombe.
 
Que souhaitez-vous ajouter ?

Chaque fois que je traverse le Plateau, j’enrage encore de toutes ces zones interdites, auxquelles nul n’a accès, alors que chacune est dépositaire d’une petite partie des enjeux citoyens qui s’expriment à échelle de la communauté. Jamais vu une telle accumulation de grillages, barrières, vidéo-surveillance. Là aussi il y aurait sans doute à inventer.

Retrouver François Bon sur site site www.tierslivre.net

Art, Association

Retour sur le Forum des Associations de Saclay

Sep 9, 2012

Cette année encore les saclaysiens se sont retrouvés samedi 8 septembre au Forum des Associations puis à la pælla et enfin sur le stade pour assister au traditionnel feu d’artifice. Feu particulièrement réussi et longuement applaudi par les nombreux spectateurs.

De cette édition du forum on retiendra en autre le Flash Mob organisé par le Club de Théâtre Tous en Scène à Saclay. Ses membres, jeunes et moins jeunes ont impressionné les visiteurs du forum lorsqu’ils se sont tous figés tels des statues humaines le visage dissimulé par un masque blanc.

Le nombre d’habitants croissant à Saclay beaucoup d’associations ont dû refuser de nouveaux adhérents.

Ce n’était malheureusement pas le cas de Saclay Familles, une association d’entraide et d’action sociale qui a besoin de nouveaux membres pour pouvoir continuer à œuvrer.

Saclay Familles organise entre autre un vide grenier en juin, des collectes alimentaires et maintient une liste de baby-sitters. « Il y a vraiment plein de choses à faire, nous avons besoin de mamans dans nos rangs pour nous aider à continuer », expliquait Nella Pacaud hier sur son stand. (contactez Sophie Priarone [email protected] ou Nella Pacaud [email protected])

Agenda, Art, Paris-Saclay, Université

L’École Polytechnique ouvre ses portes pour les Journées du Patrimoine

Sep 8, 2012

Source : Communiqué de presse

L’École Polytechnique accueille le grand public les 15 et 16 Septembre 2012 sur son campus dans le cadre des « Journées du patrimoine 2012 » dédiées aux patrimoines cachés. 

Ouverture de l’exposition « Edme François Jomard (1777-1862) un « Egyptien », de Polytechnique à Palaiseau », en partenariat avec l’association Mémoire de Lozère et la Mairie de Palaiseau

Cette année, le Centre de Ressources Historiques de l’École Polytechnique propose aux visiteurs de découvrir le personnage d’Edme François Jomard (1777-1862), à l’occasion du 150e anniversaire de sa mort, à travers une exposition inaugurée pour l’occasion.

Polytechnicien de la 1ère promotion (1794), Edme François Jomard a participé à l’expédition française en Égypte en 1798. De retour en France en 1803, il établit un catalogue des hiéroglyphes et revendique une part de la paternité des travaux de Champollion lors de leur publication. Il participe à la rédaction de la « Description de l’Égypte », ouvrage collectif en neuf volumes de textes et treize volumes de planches.

Scientifique de renom, il a été tour à tour ingénieur géographe, conservateur à la Bibliothèque royale où il a fondé le département des Cartes et plans, historien de la géographie et précurseur de l’ethnologie, promoteur de l’enseignement élémentaire, membre de l’Institut durant 44 ans et de plusieurs sociétés savantes françaises et étrangères.

Cette exposition, intitulée « Edme François Jomard (1777-1862) un « Egyptien », de Polytechnique à Palaiseau », sera commentée par des membres de l’association Mémoire de Lozère et du Centre de Ressources Historiques de la Bibliothèque de L’École Polytechnique. Le commissaire de l’exposition, Yves Laissus, historien et auteur de Jomard, le dernier Égyptien, sera présent lors de ces deux journées.

Inauguration du sentier Edme François Jomard reliant la station Lozère du RER B à l’École Polytechnique

Le samedi 15 septembre, en hommage à Edme François Jomard, le sentier reliant la station Lozère du RER B à l’École Polytechnique sera également rebaptisé en son nom. L’inauguration du sentier Edme François Jomard aura lieu en présence de la Maire de Palaiseau, Claire Robillard.

Les trésors cachés de l’École Polytechnique

Dans le cadre de ces Journées du Patrimoine 2012, le Centre de Ressources Historiques de Polytechnique propose aussi une découverte de ses fonds documentaires et une présentation de ses collections patrimoniales, témoignages historiques et artistiques de l’histoire de l’École et de ses origines révolutionnaires. Dans la réserve de la bibliothèque, les amateurs de trésors bibliophiliques verront un des incunables, le Liber Chronicarum, somme des connaissances historiques et géographiques à l’aube de la Renaissance. Les férus d’histoire et de culture scientifique pourront quant à eux admirer des instruments scientifiques anciens, comme l’appareil de Foucault, dispositif qui a permis il y a 150 ans une mesure très précise de la vitesse de la lumière.

Agenda, Art, Association, Enfance

Club de Théâtre Tous en Scène à Saclay : un succès grandissant !

Sep 3, 2012

Le club de théâtre Tous en Scène à Saclay propose différents ateliers pour tous les âges, de la grande section de maternelle aux adultes. Ouvert à tous, débutants ou déjà expérimentés, le club est animé par deux professeurs professionnelles dynamiques et créatives, aimant faire partager leur passion.

 

Elles font appel dans leur enseignement à différentes techniques aussi bien pour travailler sur la voix que sur le positionnement dans l’espace, les sens, les émotions…

Les différents ateliers montent des représentations qui sont jouées en fin d’année à la salle Lino Ventura. En 2012, plus de 450 spectateurs sont venus applaudir les artistes des 4 ateliers! Le club peut aussi proposer des stages en cours d’année.

Nous envisageons de monter une section d’improvisation adultes. Les personnes intéressées peuvent nous retrouver au forum des associations samedi ou nous contacter sans attendre (coordonnées ci-dessous).

Horaires des cours par section (fiche d’inscription disponible sur la page du club sur MonSaclay) – tous les cours ont lieu à la salle Lino Ventura au Bourg.

Jeunes Enfants GS/CP/CE1 Mercredi 16h – 17h
Enfants CE2/CM1/CM2 Mercredi 14h15 – 15h45
Pré-ados 6e Mercredi 17h15 – 18h45
Ados 5e – Lycée Mardi 18h15 – 19h45
Adultes Mardi 20h00 – 22h00

 

Nous vous attendons nombreux sur notre stand samedi 8 septembre !

Contact :

Chantal Berteloot – 06 60 20 88 48 60 – [email protected]

 

 

Art, Bon plans, Plateau de Saclay

Précisions concernant le colloque organisé pour le cinquantenaire de la mort de Geneviève Gallois

Août 18, 2012

 

..Vitrail de la Création: le péché d’Adam et Eve. Une représentation plutôt originale de l’épisode.

 

Un colloque est organisé les 5 et 6 octobre en hommage à Geneviève Gallois , disparue en 1962, auteure des vitraux si originaux et à la valeur reconnue de l’abbaye de Vauhallan.

Voir notre article dans la Blogazette des Ulis : http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2012/05/un-tresor-artistique-decouvrir-sur-le.html    

L’abbaye a communiqué de plus toutes précisions sur le colloque, intitulé: LE GENIE ET LE VOILE.

 SAMEDI 6 et DIMANCHE 7 OCTOBRE 2012

ABBAYE SAINT LOUIS DU TEMPLE

COLLOQUE

MÈRE GENEVIÈVE GALLOIS Continue Reading…

Art, Info Citoyen

Vidéo – Saclay : Une veuve au milieu d’un champ de blé

Juil 14, 2012

paris-saclay bessLa scène a de quoi surprendre : une femme vêtue d’une impressionnante robe noire se promenait samedi 14 juillet dans un champ de blé au Val d’Albian.

 

Il s’agit de l’artiste Bess, passionnée de costumes anciens, qui ce jour-là arborait une robe de deuil du 17ème siècle.

 

Le photographe Franck Musset réalisait des prises de vues pour un travail de sur « les transes chamanique»

 

Pour en savoir plus sur Bess : http://projetallegories.fr/ 

Agenda, Art, Association, Bon plans

Expo Photos : Une ancienne Saclaysienne à l’orangerie du Sénat

Juil 6, 2012

De nombreux saclaysiens ont connu Anne Sargeant qui a habité plusieurs années rue Curie.

Membre actif du club photo, elle fut récompensée à plusieurs reprises lors de salons nationaux ou internationaux. Jusqu’au 15 juillet, elle nous fait voyager « à travers l’Europe »  dans une exposition installée à l’orangerie du Sénat.

L’exposition est ouverte tous les jours de 11h à 20h. L’entrée, libre, se fait par le 19bis rue de Vaugirard (Porte Pérou).
N’hésitez pas à lui rendre visite!

paris-saclay plateau de saclay

Agenda, Art, Bon plans, Plateau de Saclay

Magny-les-Hameaux : Des clowns et des sciences !

Juin 22, 2012

Samedi 23 juin à 15h 

Des spectacles clownesques pour petits et grands aborderont des sujets scientifiques, techniques ou mathématiques. 

Samedi 23 juin à 15h, la Maison de l’environnement accueille le festival « Des clowns et des sciences » organisé par les associations Les Atomes Crochus, l’Ile Logique et l’Espace des sciences Pierre-Gilles de Gennes.

Le festival Des Clowns et des Sciences, un festival intercroisé… et réciproquement, se tiendra à Paris le 23 juin 2012, au sein de l’ESPCI ParisTech (5e arrondissement), de la Cité des Sciences, du Palais de la Découverte et d’autres lieux de science en région parisienne : www.science-clowns.fr, comme la Maison de l’environnement de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Destinés aux différents niveaux scolaires et aux publics familiaux, une quinzaine de spectacles vous sont proposés tout au long de cette semaine inédite, qui rassemblera une grande diversité de troupes, sur une grande variété de thématiques scientifiques, des mathématiques à la chimie en passant par le développement durable. Le festival est en outre placé sous le parrainage de Cédric Villani, médaillé Fields 2010 (l’équivalent du Prix Nobel pour les mathématiques) et de la journaliste Marie-Odile Monchicourt.

Pour assister avec votre classe ou en famille à ces spectacles, réservez vite vos places car les capacités de nos salles sont limitées ! N’hésitez pas non plus à en parler à vos collègues et amis. A la manière des films de Disney, l’alliance du clown et de la science offre de multiples plaisirs aux parents comme aux enfants.

INFOS PRATIQUES

Lieu :

Maison de l’environnement, des sciences et du développement durable
6 rue Haroun Tazieff
78114 Magny-les-Hameaux
Tél : 01 30 07 34 34

Email : [email protected]
Site Internet : http://www.maisondelenvironnement.sqy.fr
Horaires : Du mardi au samedi De 14h à 18h

Bad Behavior has blocked 1966 access attempts in the last 7 days.

MonSaclay.fr -- site communautaire et citoyen contribuant a faciliter la mise en relation des habitants
de Saclay au bourg et au Val d'Albian et de l'ensemble des habitants du Plateau de Saclay. MonSaclay.fr est un blog d'entre-aide; un blog d'information citoyenne sur les
associations, les ecoles, la vie de quartier... Monsaclay.fr Saclay est une
commune de l'Ile de France sur le Plateau de Saclay en Essonne, 91 au sud de Paris. Les communes voisines
sont Bievres, Jouy en Josas, Orsay, Vauhallan.

Contact : Stanislas Berteloot s...Cliquez ici pour visualiser...@monsaclay.fr