Environnement

Potager sans préparation des sols : suite

Mai 2, 2012

Voici quelques vues pour illustrer mes propos sur le travail au potager sans préparation des sols ! Bien entendu, quand je dis pas trop d’effort, cela ne concerne pas le creusement d’une fosse pour réaliser un châssis chauffant ! C’est toutefois un mode très avantageux pour obtenir des plants sains et vigoureux un bon mois en avance voir davantage !  Dans le cas présent, les semis ont été fait de fin février à fin mars au châssis, quand il a fait particulièrement beau. Les arrosages ont été nécessaires assez souvent.

Ensuite, il a beaucoup plu et quand le soleil est revenu sur les jeunes plants, il a fallu ouvrir souvent pour ne pas tout griller…

Quelques plants au châssis : tomates, aubergines, poivrons, choux....

 

 

 

 

 

Les sols paillés en automne sont normalement propres : il reste souvent des orties et quelques adventices particulièrement solides comme la grande berce ! Ne pas se décourager ! Arracher les orties à la main ne fait (un peu) mal que les premières minutes et après, on est tranquille pour toute la saison ! Et c’est bon pour plein de chose, parait-il ! Dès que les lilas ont fleuri, sous cette paille, il est très aisé, à la main, de creuser les trous où planter les pommes de terre. Celles ci ne sont pas très partageuses : resteront quelques orties, quelques chardons… Un conseil : mangez donc les orties et laissez les chardons pour les ânes ! Orties : jeunes feuilles et bourgeons tendres à préparer comme de épinards en mélange avec une autre verdure (fanes de radis, épinards, vert de bettes…) ou bien sans les hacher dans des pâtés des quiches… Sur la photo, dans chaque trou est planté un tubercule de pomme de terre qui va très bientôt mettre ses tiges au dessus de la paille. On distingue quelques plants de courgettes aussi !

Le paillage (mulch) fait une vingtaine de cm d'épaisseur

 

 

 

 

 

 

 

L’ail et les échalotes ont été plantés à la Toussaint, comme le veut la coutume pour les bulbes… Cela donne de plants forts. Enterrer les gousses à environ 20 cm pour de belles têtes d’ail et des échalotes bien gonflées !

L'ail en arrière plan et les échalotes devant

 

 

 

 

 

 

 

 

En février, on peut semer les fèves d’Aguadulce : très savoureuses, se récoltant vertes dès le mois de juin ou brunes en les laissant sécher sur pied. Les plants lèvent après environ deux à trois semaines : c’est un des premiers plaisirs du jardinier de voir les jeunes pousses sortir de terre si tôt ! Les fèves attirent les pucerons ! Donc certains les plantent juste pour se débarrasser des parasites… Il est possible de décourager les pucerons en pulvérisant un mélange pas trop préoccupant : dans un litre d’eau, une cuiller à soupe de savon noir (à l’huile naturelle, sans additif sans parfum….) une cuiller à soupe d’huile d’olive et une d’alcool (sans additif)… On mélange vigoureusement avant de pulvériser.  On peut ajouter 50 ml de purin d’orties. Renouveler après les pluies (je sais : en ce moment, c’est souvent !)…

entre les fèves, j'ai planté des oignons...

 

 

 

 

 

 

 

 

N’oublions pas de semer ou planter des fleurs, ou juste de ne pas les supprimer dans nos désherbages…

Fleurs sauvages ou plantées se ressemant d'année en année

 

 

Fin avril début mai, on a déjà des salades semées en pleine terre à repiquer ! et des choux semés en châssis. Pour les courgettes et autres cucurbitacées, attention aux limaces et escargots. Il est possible de confectionner des pièges en prenant des coupelles (petite assiette) dans lesquelles on mettra de la bière et qu’on répartit dans les plantations. Pour les abriter de la pluie, mettre des couvercles avec des supports : la bière mouillée … bof, même les limaces n’en voudraient pas !  Pour les tomates, bien attendre que les plants soient assez vigoureux : au moins 30 cm de haut… voire 40 ! Voir le conseil de l’article précédent pour les protéger du mildiou. Dans tous les cas, une petite pulvérisation de bouillie bordelaise n’est pas à négliger. Les pommes de terre, les aubergines, les poivrons en profiteront de même.

C’est autorisé dans la culture bio, sans abus toutefois.

Quelques salades fraîchement repiquées...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les poirées (côtes de bettes) sont déjà belles, de même que les betteraves. Pour les amateurs, les arroches ont déjà bien levé et sont prometteuses ! Pour les pois et haricots, il faut encore attendre un peu : les pois lèvent tout juste. Bien entendu, en fonction de l’emplacement, se l’ensoleillement, ces infos peuvent subir quelques variations…

Les bettes ont bien levé !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La récompense tout de même ! Dès le dernier jour d’avril on avait sur la table une salade d’épinards frais ! Sous peu, les salades, la roquette… et d’autres plaisirs !

Les épinards prêts à récolter

Bon courage à tous

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bad Behavior has blocked 1724 access attempts in the last 7 days.

MonSaclay.fr -- site communautaire et citoyen contribuant a faciliter la mise en relation des habitants
de Saclay au bourg et au Val d'Albian et de l'ensemble des habitants du Plateau de Saclay. MonSaclay.fr est un blog d'entre-aide; un blog d'information citoyenne sur les
associations, les ecoles, la vie de quartier... Monsaclay.fr Saclay est une
commune de l'Ile de France sur le Plateau de Saclay en Essonne, 91 au sud de Paris. Les communes voisines
sont Bievres, Jouy en Josas, Orsay, Vauhallan.

Contact : Stanislas Berteloot s...Cliquez ici pour visualiser...@monsaclay.fr