Association, Environnement, Plateau de Saclay

Saclay : une nouvelle carte pour mette en valeur le patrimoine du Plateau

Nov 16, 2011

carte du plateau de saclayA Saclay deux associations ont mis en commun leur connaissance du terrain et de l’histoire du plateau de Saclay pour en dresser un état des lieux. La « Carte patrimoniale du Plateau de Saclay et de ses vallées : Bièvre, Mérantaise, Yvette » est le résultat de leur travail. Monsaclay.fr a récemment interviewé M. Gérard Delattre Président de l’Association des Etangs et Rigoles du plateau de Saclay (ADER) sur la genèse de ce projet.

Quand avez-vous commencé ce projet ?

Suite à la création de l’OIN, il nous est apparu utile de promouvoir sur un document unique l’essentiel du patrimoine du territoire concerné, auprès à la fois des décideurs et de la population. Le réseau des étangs et rigoles du plateau de Saclay qui, jusque dans les années 1950, alimentait les fontaines du château de Versailles est au coeur de ce patrimoine. Cette carte vient complémenter la carte du Grand Parc de versailles, éditée par les Amis du Grand Parc de Versailles (AGPV).

Où avez-vous fait vos recherches ?

C’est en fait, pour l’essentiel, une compilation d’informations recueillies depuis plus de 30 ans à partir des archives, d’ouvrages et d’études sur le sujet, ainsi que de vistes ur le terrain.

Quel est d’après vous l’ouvrage hydraulique ou autre le plus remarquable sur le plateau ?

Le plus visible est l’aqueduc de Buc qui traverse la vallée de la Bièvre à 45 mètres de haut.

Mais sans nul doute le plus remarquable, bien que ne sautant pas aux yeux, c’est la précision avec laquelle cet ouvrage a été réalisé, il y a plus de 3 siècles : 0,3 mm par mètre ! Soit 3 mètres de dénivelé sur une distance de 10 km, distance approximative qui sépare l’étang Vieux de Saclay, dans lequel sont collectées les eaux des rigoles, et le réservoir des eaux des fontaines de Versailles, dans lequel elles étaient amenées.

Cet ouvarge est, à notre avis, digne de figurer au patrimoine de l’humanité, dans le cadre d’une extension du classement à l’Unesco du domaine de Versailles.

Une anecdote ?

Citons ce qu’a écrit Thomas Gobert, l’ingénieur-concepteur de ce réseau, dans son « Traité pour la pratique des forces mouvantes », en 1702 :

« C’était une entreprise fort hardie de vouloir amasser l’eau dans une Plaine très aride, la conduire près de cinq lieues, à cause des sinuosités ; percer cinq montagnes par des Aqueducs sous terre, dont il y avait plus de 100 pied de bas, n’avoir que 10 pieds de pente, et vouloir commencer son travail par la tête. »

Qu’y avait-il avant ces rigoles (marais, forets) ?

Le plateau de Saclay était principalement, à l’époque de la réalisation de ce réseau, constitué de marais. Il a ainsi été « assaini », à la fois par les rigoles et l’ensemble des drains, qui sillonnent les terres. Une des conséquences indirectes est la fertilté agricole de ce plateau.

Pourquoi ce projet est-il important ?

La réhabilitation, en cours, du réseau des étangs et rigoles du plateau de Saclay, et la réalimentation des fontaines de Versailles à partir de ce réseau a donc de multiples intérêts, dont :

  • le maintien par drainage l’assainissement des terres agricoles, garant de leur fertilité et donc de leur pérennité
  • la réalimentation des fontaines de Versailles à moindre coût
  • le renforcement de la protection contre les inondations des vallées voisines par sa capacité de régulation et de rétention des eaux de ruissellement

Quelle est l’impact de l’urbanisation du plateau sur les anciennes rigoles ?

Les divers aménagements et urbanisations du plateau de Saclay doivent impérativement prendre en compte et participer au programme de réhabiltation engagé par le syndicat intercommunal de la Bièvre et de l’Yvette (SYB).

Pensez vous que l’urbanisation peut se faire en préservant les rigoles et le patrimoine du plateau ?

La « Zone de protection naturelle, agricole et forestière du plateau de Saclay » (ZPNAF), prévue par la loi, qui assure en particulier le maintien d’un espace agricole pérenne de 2300 ha, est un élément majeur de l’aménagement du plateau.

Le respect de cette ZPNAF, du programme de réhabilitation mentionné précédement, et des diverses protections des sites et monuments, en collaboration avec tous les acteurs du territoire, devrait permettre d’aboutir à un aménagement exemplaire du plateau de Saclay.

La carte existe en version pliée (format 11 x 22,5 cm) ou à plat (99 x 67,5 cm)

Prix public : 7 euros

Diffusion : Offices de tourisme, Syndicats d’initiative, associations de sauvegarde du patrimoine et de l’environnement du territoire concerné.
A défaut, ou pour tout renseignement, contacter : ADER : [email protected] ou AGPV : [email protected]

Télécharger la présentation de la carte en pdf

 

 

You Might Also Like

Bad Behavior has blocked 2781 access attempts in the last 7 days.

MonSaclay.fr -- site communautaire et citoyen contribuant a faciliter la mise en relation des habitants
de Saclay au bourg et au Val d'Albian et de l'ensemble des habitants du Plateau de Saclay. MonSaclay.fr est un blog d'entre-aide; un blog d'information citoyenne sur les
associations, les ecoles, la vie de quartier... Monsaclay.fr Saclay est une
commune de l'Ile de France sur le Plateau de Saclay en Essonne, 91 au sud de Paris. Les communes voisines
sont Bievres, Jouy en Josas, Orsay, Vauhallan.

Contact : Stanislas Berteloot s...Cliquez ici pour visualiser...@monsaclay.fr