Agenda, Association, Environnement, Grand Paris, Info Citoyen, Plateau de Saclay, Transport

Les habitants du plateau de Saclay se mobilisent contre le projet de métro aérien du Grand Paris.

Mai 10, 2012

Source : dossier de presse du collectif « Enterrez le métro »

Saclay enterrez metroLe collectif organise une manifestation le samedi 12 mai.

  • De 14h à 16h, une grande marche réunira les habitants du plateau de Saclay.
  • Elle partira de Villiers le Bâcle, et nous conduira au village de Châteaufort.
  • Plusieurs élus seront à nos côtés: Valérie Pécresse, Maud Olivier (Maire des Ulis, Conseillère général de l’Essonne), M. Hocquart (maire de Bièvres et conseiller général d’ile de France), M Jacques Gimel (maire de Villiers le Bâcle), M. Pannetier (Maire de Châteaufort)  et le Gilles Pancher, maire de Toussus Le Noble.

C’est la première expression publique d’une action populaire déterminée à ne pas se soumettre à des décisions autocratiques.

Le collectif Enterrez le Métro cherche à sensibiliser l’opinion publique sur les nuisances d’un métro aérien.

Une implantation aérienne du métro sur le plateau, synonyme de dégradation du paysage et de création de délaissés agricoles : des piliers d’environ 7 m de haut, espacés de 25m.

Une cadence d’un métro toutes les deux minutes ! C’est à dire des nuisances sonores continues : le métro passera à 120 km/h à 10 m de haut et à moins de 100 m des maisons de certains villages.

L’unique revendication du Collectif « Enterrez-le-métro » est l’implantation souterraine du métro sur le plateau de Saclay.

Le développement du plateau de Saclay ne doit pas se faire au détriment de ses habitants et de leur cadre de vie.                        

          Des habitants déterminés

Depuis sa création, le collectif « Enterrez le métro » se réunit chaque semaine pour organiser la riposte et lance une première série d’actions.

  • 12 mars : création du collectif, début des réunions hebdomadaires
  • Le collectif lance les prises de contact avec les autres communes et associations du plateau. Les habitants de Saint-Aubin et de Châteaufort, Gif sur Yvette, Saclay, Guyancourt rejoignent le collectif.
  • Fin mars : Un premier communiqué est adressé à la presse et aux élus locaux.
  • Avril-Mai: Pétition. Plus de 1300 signatures recueillies dont 570 sur Villiers le Bâcle et 400 sur Saint Aubin.
  • 6 avril : réunion avec la CAPS
  • 6 avril : des piliers symbolisant ceux du projet et porteurs de nos revendications ont été implantés sur le tracé envisagé.
  • 12 avril : rencontre avec Antoine Dupin de la SGP
  • 25 Avril : rencontre avec Valérie Pécresse qui s’engage à soutenir notre action (voir sa lettre au président de la SGP

               Les grandes lignes du projet de la SGP 

Caractéristiques générales du tronçon

La ligne verte du réseau desservirait le Plateau de Saclay pour relier Orly à Versailles via Massy. Le projet prévoit le passage de la « ligne Orly-Versailles » du métro automatique en viaduc le long du CD36.

– 37 km dont actuellement environ 17 km en viaduc
– Budget de 2,3 Milliards d’euros
– 11 gares
_ 3 gares en correspondance _ 8 gares à créer
– Un objectif de temps de parcours de 30 minutes entre le plateau de Saclay et Paris

Le détail du tronçon entre Palaiseau et Saint-Quentin-en-Yvelines

  •  La gare de Palaiseau desservirait les grandes écoles et laboratoires, dans le secteur dit Quartier Ouest de Polytechnique. Elle serait le point d’articulation entre le tracé souterrain et le viaduc.
  •  La gare Orsay-Gif desservirait les établissements d’enseignement supérieurs présents ou appelés à s’implanter sur le Plateau du Moulon dans le cadre du Plan campus.
  • La gare de CEA-Saint-Aubin desservirait les centres de recherches du CEA, Saclay, Saint-Aubin, Villiers-le-Bâcle.
  • Le tracé à l’étude rejoint ensuite l’ouest du plateau, toujours en aérien : « la ligne verte entre les gares de Palaiseau et Saint-Quentin épouse, en viaduc les voiries existantes, notamment la RD 36 ». La ligne de Transport en Commun en Site Propre Massy-Saint-Quentin serait maintenue pour assurer les correspondances.
  • La gare Saint-Quentin-est desservirait un secteur dense en population et en emplois : Guyancourt, Voisins-le-Bretonneux.

Les choix techniques avancés par la SGP

A ce jour la SGP (Société du Grand Paris) a choisi l’option métro aérien sur le plateau de Saclay pour les raisons suivantes :

  • Création de 7 gares supplémentaires sur la ligne verte (au lieu de 4 au départ) donc surcoût à absorber
  • Métro aérien sur viaduc annoncé 2 fois plus rapide et 2 fois moins cher à la construction
  • Plateau de Saclay très peu urbanisé => urbanisation future s’adaptera au métro sur viaduc 

Un projet très controversé

Les nuisances dénoncées

  • Dégradation du paysage: des piliers d’environ 7 m de haut, espacés de 25m, les pieds dans les cultures…De quoi défigurer durablement nos espaces naturels et agricoles.
  • Bruit : Une cadence d’un métro toutes les deux minutes ! c’est à dire des nuisances sonores continues : le métro passera à 120 km/h à moins de 100 m des maisons de certains villages.
  • Création de délaissés agricoles: une partie des terres est rendue inexploitable par l’implantation du métro.

Des incohérences majeures

  • Le projet de Métro du Grand Paris se propose comme un modèle de « développement durable ». Sur un plateau agricole, sans végétation haute, l’intégration paysagère d’un métro aérien n’est pas à la hauteur des enjeux du Grenelle de l’environnement, et les dégradations annoncées s’annoncent elles véritablement durables!
  • Le projet du métro aérien s’explique avant tout par des impératifs budgétaires. C’est le seul moyen, affirme la SGP, de tenir les délais prévus. Que signifie cette urgence?    – Est-ce qu’elle justifie l’absence totale d’étude chiffrée pour légitimer ce choix?  – Est-ce que les modifications d’un projet qui engagent les habitants pour plusieurs décennies peuvent s’imposer aussi brutalement en quelques mois? La réalisation du métro en aérien n’a pour objectif que de minorer les coûts d’aménagement au détriment du cadre de vie des habitants du Plateau
  • Le projet du schéma d’ensemble du réseau affirme s’appuyer sur le grand « débat public » qui s’est achevé le 31 janvier 2011

Dans le bilan de ce débat, on peut lire que les échanges ont «  mis en lumière des inquiétudes en matière environnementale : franchissement de la vallée de la Bièvre, atteinte aux zones cultivables du plateau de Saclay. Notons que les préoccupations de cette nature, avec celle d’un étalement urbain excessif, ont surtout été à l’ordre du jour lorsque les échanges ont porté sur cette partie du projet. Mais c’est à propos de cet itinéraire que la controverse a été la plus vive. En revanche, le débat a fait apparaître pour ces trois lignes une très nette préférence, sinon une exigence : celui d’un passage en souterrain alors que la proposition de la SGP prévoyait une construction en aérien sur une vingtaine de kilomètres. » …

La  « très nette préférence, sinon l’exigence » du métro aérien exprimée par les citoyens consultés serait-elle passée à la trappe? De quel débat parlons-nous? 

Le calendrier

La ligne verte serait prioritaire dans le calendrier de mise en service : l’échéance de 2018 est annoncée.

  • 2012 études préliminaires, études d’ingénierie spécifiques (programmation des gares et des ateliers, diagnostic de sûreté), premiers sondages des sols, nouvelle concertation et premières enquêtes publiques, préparation des premiers marchés de travaux.
  • 2013 Poursuite des enquêtes publiques en vue des déclarations d’utilité publique et autres autorisations réglementaires (loi surl’eau, icPe). Premières dUP – Premiers travaux.
  • 2014 Démarrage des travaux, dUP restantes et montée en puissance des travaux.
  • 2018 Ouverture des premiers tronçons du nouveau métro.
  • 2025 Ouverture de l’ensemble du réseau

Plus d’information surhttp://www.enterrezlemetro.fr/

Lire les articles traitants du transport sur le plateau de Saclay

You Might Also Like

11 Comments

  • Reply Gio Mai 10, 2012 at 10 mai 2012 19:46

    Que dire…
    « Construisez mais pas devant chez moi », ma « maison », mon « patrimoine » sera défiguré à jamais. Les premiers à se plaindre du projet nécéssaire seront les premiers utilisateurs, voir les mêmes qui se plaignent à juste titre de la qualité de service rendu par les RER en Essonne.
    Je ne vois pas l’intérêt de créer un métro sous des champs… A Paris des lignes de métro sont aériennes, cela ne pose pourtant pas de problèmes. Vos revendications légitimes sont les nuisances (la SGP devra faire les isolations nécéssaires) et les hypothétiques problèmes d’intégration au « paysage » qui constitué de champs hein qui seront amenés à disparaitre de manière logique grâce aux déploiement d’un réseau performant et interconnecté qui favorisera le construction de logements, commerces, emploi -> économie ; ce qui tout de même n’empêche pas une bonne intégration des poteaux, etc.
    A la rigueur pourquoi ne pas enterrer le métro mais les couts ne doivent surement pas être supportés par les contribuables Franciliens.
    Bien évidement n’étant pas un fin connaisseur du plateau de Saclay, je peux me tromper mais tous cela m’a l’air légé.

  • Reply Meunier Michel Mai 11, 2012 at 11 mai 2012 01:22

    Un métro oui? Aérien non ! Et si la raison, c’était pas de métro du tout …

    De deux choses l’une :

    – soit l’Etat et les collectivités territoriales respectent la protection des espaces agricoles (arrachée par une très forte mobilisation locale) et la qualité de vie des habitants (à laquelle nous sommes tous attachés). L’urbanisation sera nécessairement limitée et le métro sera un gouffre financier, de par sa construction (enfouie, naturellement) et de par son coût d’exploitation (peu de fréquentation car le potentiel d’usagers sera limité).
    Il est prioritaire par contre d’améliorer les transports en commun dont ont vraiment besoin les habitants : RER B et C, les 2 lignes Sud-Nord de Bus Chevreuse-Versailles Chantiers et Orsay Vélizy. pour les vallées, et le TCSP prévu pour desservir le Plateau.

    – soit les ambitions qui recommencent à s’affirmer se concrétisent (8000 logements par an sur 30 ans soit 240.000 logements sur les 49 communes de l’OIN, selon le Schéma Directeur Territorial édité par l’EPPS). Alors, avec plus d’un demi million d’habitants supplémentaires, le métro pourrait être rentabilisé ! Mais les nouveaux problèmes, eux, ne seront pas enfouis, et les les bonnes intentions affichées aujourd’hui seront nécessairement trahies …

    Les projets EPPS et SGP sont en réalité des germes d’extension de la mégalopole parisienne, dont je suis loin d’être persuadé de la pertinence. Cette extension est plus fondée sur le déplacement d’établissements que sur une vraie création d’emplois, et elle nuit à une décentralisation souhaitable. Elle reprend l’alibi de la crise du logement, alors que ce qui manque en vérité ce sont les moyens des plus modestes pour accéder aux logement existants.

    Manifester ce samedi? La présence annoncée de candidats aux législatives ne me semble pas désintéressée, pour des raisons électorales évidentes, et implicitement pour faire valider « populairement » le principe des projets dont certains ont été porteurs.

    Ce sont ces projets eux mêmes qu’il aurait fallu “enterrer”, c’est pourquoi je ne participerai pas à cette manifestation.

  • Reply Jean-Marie Dautelle Mai 11, 2012 at 11 mai 2012 07:32

    Je ne suis pas d’accord avec cette manifestation. Il y a des avantages inhérents au métro aérien:
    – Coût réduit (que ceux qui veulent l’enterrer payent donc pour la différence 😉
    – Confort des voyageurs, plaisir de ne pas être enfermé.

    Quand aux inconvénients ils ne sont pas prouvés:
    – Bruit ?! (plus qu’une route ?!)
    – Dégradation du paysage !? (subjectif, on a le même débat avec les éoliennes)

    En fait je croit que les métros aériens électriques sont le future des transports, donc ne compter pas sur moi pour votre manifestation.

  • Reply GALLAS Mai 11, 2012 at 11 mai 2012 08:23

    Pour relier les étudiants du plateau à Paris, il suffit de raccorder le tram de Vélizy à Saclay. Le prix et les nuisances seront réduits au minimum, et les délais de réalisation peuvent être très courts. Ce tramway longerait la N118 sans amputer les terres agricoles et serait plus utile que l’énorme boucle du métro au coût et aux nuisances faramineux.

  • Reply GMI Mai 23, 2012 at 23 mai 2012 17:36

    Bonjour,
    Je suis assez étonné par les réactions de certains qui au non du sacro saint développement économique etc… arguent que le métro aérien est une solution des plus adaptées. Habiter en Ile de France ce n’est pas forcément accepter l’urbanisation à outrance, la destruction de nos terres agricoles et de nos paysages. Le plateau de saclay et son environnement direct est un endroit paisible, au bord ou dans le parc régional de la haute vallée de chevreuse en fonction des communes…

    Comment peut on penser qu’implanter un tracé aérien à 7m de haut avec une fréquence de passage élevée n’aura pas d’impact sur la qualité de cet environnement…

    Cdt.

  • Reply jojo Août 28, 2014 at 28 août 2014 13:47

    Je comprend pour ma par les réticences d’un bon nombres d’habitants de cette région…
    En se qui concerne le coté aérien du métro… Souvenez-vous du projet de train sur coussin d’aire d’Orléans!
    Ce projet était en concurrence avec le TGV et à laisser une trace dans l’histoire et dans le paysage de cette région… Certains diront que c’est une verrue dans le paysage, (en parlant des rails aérien) et d’autres diront que c’est les traces d’un passé ambitieuse et très prometteur de la France dans la technologie des trains en parallèle avec le TGV…

    En réalité la question n’est pas là, selon moi…. La question est : que voulons-nous pour nos enfants et les générations avenir?

    Développé le pays pour le rendre plus attractif et plus prospère et petit à petit augmenté notre niveau vie général, en créant tel ou tel projet ici et là…

    Ou êtres réa-que, vis-à-vis de toutes évolutions qui modifieraient nos habitudes, nos paysages et nos façons de vivres!?

    en France je trouve que malheureusement les gens sont trop égoïstes et n’ont pas le sens de l’intérêt général , je trouve ça, franchement malheureux et triste à constaté.
    On dirait que personne ne veut évoluer ici!
    (On peut toujours donné l’exemple du cas des éoliennes ou de la hauteur des immeubles dans Paris, etc.)

    Car, à quoi bon se plaindre continuellement que le pays n’avance pas et que nos dirigeants ne font jamais rien, quand à chaque projet ambitieux, les gens s’insurge contre ces mêmes projets!
    Effectivement les terres agricoles de la région de Saclay sont très fertile, mais je pense que dans une région aussi importante que l’ile de France, elle doivent envisagé de laisser la place au développement et à l’urbanisme, car on fait pas d’omelette sans cassé des eux…

    l’agriculture, c’est la nourriture et la vie, mais si à terme, si les gens n’ont plus d’argents pour se nourrir, je ne vois pas l’intérêt…

    Les gens aime dire, qu’ils ne sont pas contre ce projets mais qu’ils ne le veulent pas chez eux, (sous entendu : qu’ils le préféraient chez les voisins…) Mais le problème, c’est que le voisin dira la même chose… Et donc, dans c’est cas là, on avance plus…

    Je pense que si personne ne veut faire un minimum de sacrifice en France, à ce moment là, se n’est plus la peine de venir pleurer et cela nous concerne tous!
    L’avenir se trouve dans l’évolution, elle ne doit pas être déraisonné, mais elle doit se faire comme même.
    Ce pays est trop rester endormit pendant des dizains d’années, à nous d’encouragé l’avenir basé sur le développement…

    Enfin, pour ceux qui parlent d’urbanisation à outrance, il faudrait se poser la question de se que l’on veut vraiment…
    Maintenir une agriculture à bras le corps quand on c’est que la mondialisation nous grignote petit à petit sur ce terrain ou pensé à se développé maintenant sur des domaines porteur, histoire de ne pas mettre tous nos eux dans le même panier, sans forcément choisir l’un ou l’autre.
    En tout cas, en terme « d’urbanisation à outrance » on à encore beaucoup marge vis-à-vis du Japons, si je peut me permettre…

    En se qui concerne les projets de transports, un tram-train devrais passé à la place de la branche C5 du RER C, pour désengorgé le RER C et avoir plus de train; par contre les trains seront plus petit en terme de capacité…
    Il est prévu aussi par la suite (à plus long terme) un prolongement du RER C jusqu’à Saint Quentin.
    Développé le RER c’est une bonne chose mais il ne faut pas oublier qu’il est saturé…
    Et d’un point vu général, il coute plus cher qu’un métro ou tram-train…
    Pour finir, il faut savoir qu’un tramway (à ne pas confondre avec un tram-train) est en règle général lent, car il dispose de plus d’arrêt (comme un bus) sur de plus courte distance…

    Donc, pour ma par, ce projet de ligne 18 est une très bonne chose pour la région et les collectivités local, en espérant que se ne soit pas de la démagogie et que les projets autour soit solide.

  • Reply Enterrer le Métro ? | monSaclay.fr Avr 16, 2015 at 16 avril 2015 11:30

    […] passées les personnalités politiques qui soutenaient les 600 manifestants du 12 mai 2012 pour « enterrez le métro » ? Les élections passées, les motivations ont changé de bord. Que pèsent donc des riverains […]

  • Reply pat Mai 18, 2015 at 18 mai 2015 11:50

    cher Jojo,

    Je répondrais a votre message ultra long par une seule phrase. Voudriez vous de ce truc s’il passait à dix mètres de votre jardin et pavillon ?

  • Reply pat Mai 18, 2015 at 18 mai 2015 11:57

    le probleme n’est pas le metro en soi: le vrai probleme c’est qu’une fois que celui ici sera en place, tout sera justifier pour bétonner à outrance autour.. Pendant que des régions meurent, on continue d’entasser les gens en Ile de France… Nous n’avons guère évolué depuis Louis 14 en terme de décentralisation…

  • Reply La fièvre monte à « El Plato » | monSaclay.fr Juil 10, 2015 at 10 juillet 2015 09:43

    […] le 12 mai 2012, une grande manifestation était organisée par le collectif « Enterrez le métro », qui dénonce le non-respect par la […]

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Bad Behavior has blocked 1364 access attempts in the last 7 days.

    MonSaclay.fr -- site communautaire et citoyen contribuant a faciliter la mise en relation des habitants
    de Saclay au bourg et au Val d'Albian et de l'ensemble des habitants du Plateau de Saclay. MonSaclay.fr est un blog d'entre-aide; un blog d'information citoyenne sur les
    associations, les ecoles, la vie de quartier... Monsaclay.fr Saclay est une
    commune de l'Ile de France sur le Plateau de Saclay en Essonne, 91 au sud de Paris. Les communes voisines
    sont Bievres, Jouy en Josas, Orsay, Vauhallan.

    Contact : Stanislas Berteloot s...Cliquez ici pour visualiser...@monsaclay.fr