Browsing Category

Environnement

Environnement

Saclay décroche sa 2ème fleur

Oct 23, 2015

Source : Information municipale

saclay villes et villages fleurisAu mois de juillet, Saclay a reçu une délégation du jury régional « des villes et villages fleuris» pour l’obtention de sa 2ème fleur, les membres du jury ont été attentifs aux réalisations et aux actions menées en matière de fleurissement, d’aménagements paysagers, de cadre de vie, de conservation du patrimoine naturel et de développement durable sur notre belle commune.

La municipalité est fière d’avoir décrocher cette 2ème fleur et remercie l’ensemble du personnel, et particulièrement l’équipe des services espaces verts. Son travail dans la gestion quotidienne de notre paysage saclaysien favorise le « Bien Vivre » de notre ville.

 

Environnement, Grand Paris, Paris-Saclay, Plateau de Saclay, Université

Un réseau de chaleur pour Paris-Saclay

Sep 23, 2015

SourceObjectif Grand Paris Magazine» le 23/09/2015
Le campus urbain de Paris-Saclay recevra un nouveau réseau de chaleur et de froid d’ici fin 2016. Son point fort : la redistribution de l’énergie entre les différents bâtiments.

Le campus urbain de Paris-Saclay vient de prendre un nouveau tournant dans sa course à l’excellence. Si ce territoire de 570 hectares ambitionne de devenir l’un des pôles mondiaux de la recherche et de l’enseignement supérieur, il tente aussi de relever le défi de l’excellence énergétique à travers la création d’un réseau de chaleur et de froid pour les besoins en chauffage, eau chaude sanitaire, climatisation et rafraichissement.

Cette volonté s’est concrétisée le 22 septembre 2015 par la signature d’un contrat de Conception-Réalisation-Exploitation-Maintenance (CREM) entre l’Établissement public Paris-Saclay (EPPS) et les entreprises Idex Énergies et Egis. Ce groupement a remporté un marché s’étalant sur 7 ans, pour un montant de 51,7 millions d’euros. « Ce nouveau réseau s’intègre pleinement dans la stratégie de faire de Paris-Saclay un éco-territoire », explique Pierre Veltz, president-directeur général de l’EPPS. Le système alimentera tous les bâtiments du campus construits entre 2016 et 2022.

Une chaleur puisée à 700 mètres de profondeur
L’innovation de ce réseau réside dans la possibilité pour chaque bâtiment de donner la chaleur qu’il produit à d’autres immeubles mais aussi d’en recevoir. La principale source d’énergie proviendra de la nappe d’Albien, située à 700 mètres de profondeur et produisant de l’eau à 28 degrés. Au total, 60 % d’énergies renouvelables seront sollicitées via à cette boucle d’échange et de partage. « Nous mobilisons ainsi les énergies disponibles sur le territoire tout en développant un circuit de redistribution », affirme Thierry Franck de Préaumont, président du groupe Idex.Selon l’EPPS, cette solution aurait un impact carbone trois fois inférieur à un chauffage classique au gaz. Par ailleurs, les économies pour les abonnés avoisineraient un « coût global de l’ordre de 20 % ».

Un système de pilotage intelligent viendra en renfort du réseau de chaleur et de froid, qui devrait être mis en fonctionnement à la fin de l’année 2016. Les bâtiments livrés avant cette date disposeront d’une solution de chauffage alternative le temps de sa réalisation.Pour rappel, plus d’un million de mètres carrés de constructions sont attendus sur le secteur de Paris-Saclay, répartis sur le quartier de l’École polytechnique et sur celui de Moulon. En plus de l’implantation d’une vingtaine d’établissements d’enseignement supérieur dans les prochaines années, plus de 2 000 logements étudiants seront livrés d’ici 2018.

Agenda, Environnement, Info Citoyen

Programme des journées du patrimoine — 19 – 20 Septembre

Sep 2, 2015

Source : mairie de Saclay

Journées Européennes du Patrimoine
Lire le programme (PDF)
Parc du château de la Martinière
Ce parc de 9 ha à la biodiversité qui en fait la richesse, abrite plusieurs arbres remarquables parfois plus que centenaires (séquoias géants, tilleuls, frênes…). Visite guidée en compagnie de l’office de tourisme de la Vallée de Chevreuse, de l’association Les Herbes Sauvages et d’un apiculteur. RDV devant la grille du château, chemin de la Martinière (durée 1h15). Dimanche 20 à 15h et à 16h30
Mon paysage dans l’objectif
50 photographies de passionnés du club Saclay-Visions. La vision d’un patrimoine vivant et à vivre conjuguant passé, présent et avenir, patrimoine culturel et naturel, qui engage Saclay dans le 21e siècle.
Du 15 au 20 septembre à la mairie. Visite libre en semaine aux horaires d’ouverture de la mairie. Visite commentée samedi et dimanche 15h-18h
Étangs et rigoles
Présentation du système hydraulique des étangs et rigoles de Saclay conçu il y a plus de trois siècles par Thomas Gobert, l’architecte-ingénieur de Louis XIV. En compagnie de l’Association des Etangs et Rigoles (ADER) du plateau de Saclay. RDV sur la digue des étangs.Dimanche 20, 10h-18h
Église saint Germain 
L’édifice religieux du 13e siècle porte la dédicace de Saint Germain, Évêque de Paris. Visite en compagnie de l’association paroissiale Saint-Germain.
Samedi 19 et dimanche 20, 14h-18h
Cave de la mairie
Trésor caché : une cave médiévale de l’ancienne ferme des Tournelles, une des plus belles du Hurepoix. Visite libre à la mairie. Dimanche 20, 15h-18h
Parcours historique
Découvrir l’histoire de la ville en suivant les bornes disséminées dans les rues du Bourg.Visite libre à pied samedi 19 et dimanche 20
Fort de Villeras
COMPLET
Télécharger le programme en PDF
Agenda, Association, Environnement, Plateau de Saclay

Terre et Cité remporte 1,239 Millions d’Euros de Fonds Européens pour financer des projets valorisant les espaces agricoles et naturels du Plateau de Saclay et de ses vallées

Août 31, 2015

 

Thomas Joly

Thomas Joly

L’association Terre et Cité vient de remporter Mardi 7 Juillet un Appel à Manifestation d’Intérêt de la Région Ile-de-France pour un financement du  Fonds Européen Agricole pour le Développement de l’Economie Rurale (FEADER) de la Commission Européenne. Le programme LEADER du Plateau de Saclay a remporté 1 239 000 euros de Fonds Européens, qui permettront de mobiliser au total plus de 2 millions d’euros pour soutenir le développement des espaces ouverts et agricoles du plateau de Saclay de 2016 à 2022. C’est une grande première et une très belle nouvelle pour notre territoire! Ces financements s’inscriront dans le cadre de la stratégie de développement locale définie par l’ensemble des acteurs du Plateau de Saclay depuis trois ans, suite au grand cycle de concertation territoriale organisé par Terre et Cité. Des dizaines d’idées de projets avaient émergé alors, et beaucoup ont été approfondies au cours d’ateliers de travail rassemblant les acteurs concernés et tout particulièrement les agriculteurs. Ce travail a été mené en partenariat et avec le soutien des collectivités territoriales : Communautés d’Agglomération du plateau de Saclay, de Versailles Grand Parc, de Saint-Quentin en Yvelines, Départements de l’Essonne et des Yvelines, Région Ile-de-France, Services de l’Etat (EPPS, DRIAAF, …) et tous les acteurs locaux; qu’ils en soient tous remerciés.

Les projets financés pourront avoir une vocation agricole, individuelle ou collective, notamment pour garantir la pérennité des espaces agricoles (circulations agricoles, réseau hydraulique des rigoles), développer les filières de proximité (points de vente, diversification des productions) ou contribuer à améliorer les pratiques environnementales. Ils pourront également contribuer à la valorisation patrimoniale du territoire, par le biais par exemple de la mise en place de sentiers découvertes, d’outils numériques ou d’évènements culturels. Le programme permettra enfin de faire émerger des projets innovants pour améliorer les filières de proximité ou la prise en compte de l’environnement, en lien avec la recherche, les collectivités, les acteurs agricoles et la société civile.

L’attribution de ces fonds sera décidée par un Comité de Programmation rassemblant l’ensemble des parties prenantes de ce territoire. Le Plateau de Saclay dispose donc désormais d’un espace de co-construction pour le devenir de ses espaces agricoles et naturels qui associe l’ensemble des acteurs concernés. L’association Terre et Cité sera en charge de l’animation et du suivi administratif et financier du programme.

Cette nouvelle vient consacrer 15 ans de travail de fond mené sur le Plateau de Saclay pour la reconnaissance et la valorisation des espaces naturels et agricoles. Terre et Cité a le grand plaisir de vous convier à célébrer l’arrivée du programme LEADER sur notre territoire, Jeudi 24 Septembre à 16h30 à la Maison pour Tous de Villiers-le-Bâcle. Cet évènement commencera par une introduction officielle du programme et des étapes à venir pour faire émerger des projets concrets et se terminera par un rassemblant festif et convivial.

Terre et Cité œuvre depuis 2001 à rassembler les différents acteurs de ce territoire pour travailler au devenir des espaces agricoles et naturels et faire émerger des projets concrets portés par les acteurs locaux. De nombreux projets agricoles (fournil, yaourts pour la restauration collective, maraîchage, etc) ont vu le jour ces dernières années pour créer du lien entre acteurs locaux (agriculteurs, élus, associations, citoyens, chercheurs, entreprises, etc).

 

Agenda, Entreprise, Environnement, Plateau de Saclay

La Ferme de Viltain inaugure sa nouvelle laiterie !

Août 26, 2015

ferme de viltain Jeudi 1er octobre, inauguration de la nouvelle laiterie de la Ferme de Viltain à Jouy en Josas. La ferme investit et parie sur le local pour pérenniser son élevage aux portes de Paris.

Cet événement consacre plus de soixante ans de savoir-faire en matière de transformation de notre lait en produits laitiers et s’inscrit pleinement dans le credo du « manger local » de tout temps revendiqué par notre famille.

 Itinéraire d’une aventure laitière

Installée en 1950 à Jouy-en-Josas par la famille Dupré, la Ferme de Viltain a fabriqué son premier yaourt avec le lait de ses vaches en 1954. Dès les années 70, la famille, dont le troupeau laitier s’est étoffé, développe le concept de vente à la ferme et ouvre un premier espace de vente en circuit court. L’idée est à l’époque fondamentalement novatrice mais le concept trouve rapidement son public.

Au fil des années, la Ferme de Viltain fabrique ses faisselles, fromages frais, lait et lait fermenté dans sa laiterie. Le reste de sa gamme de produits et notamment les yaourts aux fruits, est fabriquée avec le lait de Viltain acheminé à la Ferme de Grignon et à Pari Lait, coopérative créée en partenariat avec la Ferme de Viltain. La qualité des produits associée à l’engouement des consommateurs et des opérateurs de la grande distribution pour le « manger local » assure le succès de l’entreprise. En 2013, la laiterie Pari Lait ferme ses portes. La fabrication des produits laitiers est donc aujourd’hui assurée pour partie par la Ferme de Viltain et pour partie par la Ferme de Grignon située aussi dans les Yvelines. En 2015, l’inauguration d’une nouvelle laiterie à la Ferme de Viltain marque une étape majeure dans l’aventure laitière de cette ferme francilienne.

 Inauguration de la nouvelle laiterie le jeudi 1 octobre

 Trois questions à Benoît Dupré, gérant de la Ferme de Viltain

Pourquoi une nouvelle laiterie à la Ferme de Viltain ?

« Aujourd’hui, la taille modeste de notre laiterie ne nous permet plus de répondre à une demande croissante de produits laitiers locaux en Ile-de-France. De plus, nous souhaitons poursuivre notre activité dans le respect des valeurs qui ont toujours présidé à son développement. Depuis 1950 en effet, notre famille est attachée aux notions de « bien manger », « manger local » et de « fabrication artisanale ». Nous avons été des précurseurs en matière de consommation de proximité, en circuit court. Dès 1954, nous avons proposé à nos clients des yaourts faits à la ferme avec le lait de nos vaches. En 1970, mon père, Jean-Marie Dupré, fut l’un des membres fondateurs du GIE Chapeau de Paille qui lançait alors en France le concept de cueillette de fruits et légumes dans les champs. Aujourd’hui, la consommation de proximité a le vent en poupe, mais nous avions largement anticipé ce mouvement et militons depuis toujours pour maintenir un lien plus étroit entre les consommateurs et le monde de l’agriculture. Répondant à la demande des clients de notre marché de la ferme, des grossistes puis des collectivités locales, nous avons développé pendant des années notre activité de transformation de notre lait en produits laitiers. »

 Quels horizons vous ouvre cette nouvelle laiterie ?

Les investissements que nous venons de réaliser, en partie grâce à une subvention du conseil général des Yvelines, visent à intégrer à l’atelier existant un ensemble de nouvelles machines (matériels de fabrication et de conditionnement) qui nous permettent de relancer une gamme de yaourts (yaourt nature étuvé, yaourt bicouche ou brassé aux fruits). Nous avons d’ores et déjà rapatrié à Viltain la fabrication du Milquidou, produit emblématique de la ferme. Cette nouvelle laiterie induit par ailleurs l’embauche d’un troisième laitier en plus des deux fromagers qui travaillent déjà à plein temps.

 Quels sont vos atouts sur ce marché des produits laitiers ?

Grâce à notre élevage, nous bénéficions d’un approvisionnement immédiat. Vient ensuite notre savoir-faire artisanal traditionnel. En soixante ans, nous avons acquis une expertise et une véritable légitimité dans le domaine laitier. De plus, nous bénéficions d’une tendance confirmée des consommateurs à « manger local ». Et la demande en produits locaux est telle qu’elle touche aujourd’hui les particuliers, mais aussi la restauration collective. Tous se préoccupent désormais de l’origine des aliments, de leurs conditions de production et d’acheminement. Notre implantation périurbaine nous ancre à la fois dans le local et dans l’idée de maintenir une agriculture de proximité. Il n’y a plus de laiterie artisanale en Ile-de-France. L’agrandissement de la nôtre offre une belle opportunité de développer des produits laitiers locaux !

 Spécificité du lait de la Ferme de Viltain

Les 350 vaches laitières de Viltain sont de race Prim’Holstein, considérée comme étant la meilleure race laitière. Les animaux sont essentiellement nourris de céréales produites sur l’exploitation. Le lait de Viltain n’est pas homogénéisé, cela signifie que la matière grasse n’a pas été retirée puis réintroduite. Ce système, courant pour plus de 99% du lait produit en France, présente deux inconvénients :

– L’altération de la crème présente dans le lait. Or c’est la crème qui donne ce si bon goût au lait … et aux produits laitiers qui en découlent. – Le taux de matière grasse réintroduit est normé, un lait entier dépasse rarement 36g de lipide/litre, …sauf à Viltain !

« Producteur Artisan de Qualité »

La Ferme de Viltain a l’honneur d’avoir obtenu l’appellation « Producteur Artisan de Qualité » décernée par les prestigieux membres du Collège Culinaire de France. Cette association fondée par les plus grands chefs étoilés Français soutient l’initiative de la Ferme de Viltain de pérenniser la dernière laiterie d’Ile de France et de développer la production de produits laitiers locaux.

 La Ferme de Viltain c’est aussi …

  •  Une des plus importantes fermes périurbaines d’Ile de France. Ses terres cultivées s’étendent sur les communes de Jouy-en-Josas, Buc, Les Loges en Josas, Bièvres, Villebon et Saclay.
  • La ferme partage son activité entre l’élevage de vaches laitières, la fabrication de produits laitiers à partir du lait de ses vaches, le marché de la ferme qui propose des produits laitiers mais aussi une sélection des meilleurs produits artisanaux et fermiers d’Ile de France et des terroirs français, la cueillette en directe, et la culture de céréales destinées à nourrir le troupeaux.
  • La Ferme de Viltain accueille depuis plus de trente ans de nombreuses écoles auxquelles elle propose des visites pédagogiques.
  • La ferme est présente depuis 30 ans au Salon International de l’Agriculture et au Sial depuis 2008. Sa présence à ces événements témoigne de la pérennité de l’agriculture francilienne.
  • Viltain bénéficie du soutien de la population environnante qui croit en une agriculture périurbaine et à une ferme laitière aux portes de Paris.

 Inauguration de la nouvelle laiterie le jeudi 1 octobre à 12H30 suivie d’un buffet campagnard

Association, Bon plans, Environnement, Info Citoyen

SUCCES POUR L’HYBRIDE FESTIVAL D’IGNY.

Juin 8, 2015

Le week-end tant attendu est arrivé pour le collectif de jeunes « Le Submersible » d’Igny, soutenu par la mairie : vendredi 22 et samedi 23 mai, l’Hybride festival voit enfin le jour, sur le beau site naturel des Bois Brûlés! Hybride, parce que musical bien sûr, mais aussi écolo !

Le ton est donné déjà tout au long du « parcours balisé » qui mène, à travers bois, jusqu’au lieu des réjouissances : les recommandations écocitoyennes y sont égrenées sous forme d’affiches, ou de petites mises en scènes utilisant mannequins ou objets.

IMGP1717

 

 

 

 

 

Demandez le programme…

Me voici, ce samedi 23 mai, sur le site où Pierre, alias Falko de Nazareth, veut bien me servir de mentor un moment. Il m’emmène de stand en stand et fait les présentations.  » Les participants à la fête ont-ils tous la fibre écolo? » lui demandé-je. « Peut-être pas au départ, mais on espère les influencer ».

Tout le mobilier en bois installé là, sièges, petites tables, stands a été entièrement fabriqué à partir de matériaux industriels récupérés. Mon guide tient à me montrer les « WC écolos » construits par eux et dont il semble particulièrement fier. Partout de grandes poubelles (sélectives) invitent aux gestes responsables. Le stand éco-citoyen qu’il me présente répercute le même message via aussi de petits gadgets distribués.

IMGP1716 LE GROUPE BIEVRE'SVALLEY RED

Le groupe Bievres’s Valley entre en action…

Il est 18h : sur la vaste scène installée au cœur du site, le groupe Bievre’s Valley remplace à présent le DJ qui entretenait l’ambiance sonore. Pas de doute, leur musique est de grande qualité. Beaucoup s’approchent de la scène, prennent des photos , esquissent des mouvements de danse … Plusieurs groupes, comme la veille, alterneront avec le DJ pour animer la fête. Dans un coin, un spectacle de marionnettes « avec slam », vient d’avoir lieu.« Chill zone » (lieux de détente), stands divers, de restauration notamment, coin enfants, ou encore « coin massage » complètent l’ensemble. De plus en plus de personnes arrivent, principalement des jeunes bien sûr. Vendredi déjà, 2800 personnes auraient été de la fête : cela ressemble à un succès !
Rendez-vous l’année prochaine!

VOIR TOUTES LES IMAGES sur :

http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2015/05/une-initiative-de-jeunes-lhybride.html

Sur le COLLECTIF LE SUBMERSIBLE voir aussi:

http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2015/01/quand-les-jeunes-sy-mettent-ignyun.html

Environnement, Plateau de Saclay

Avis défavorable de la commission d’enquête CDT Paris-Saclay Territoire Sud

Mai 1, 2015
Source : Terre et Cité

Les CDT sont issus de la loi du Grand Paris du 3 juin 2010, ils ont pour objectif de prévoir le développement économique, urbain et social des territoires desservis par le réseau de transport du Grand Paris. Ces documents vont donc définir les grandes orientations des quinze prochaines années.UN AVIS DEFAVORABLE DE LA COMMISSION D’ENQUETE

La commission d’enquête sur le Contrat de Développement Territorial (CDT) « Paris-Saclay Territoire Sud » vient de rendre un avis défavorable sur le projet. Terre et Cité se félicite que la voix des acteurs locaux ait été entendue, notamment par le biais des réserves exprimées par la commission d’enquête sur les points suivants:

« La recommandation n°1, relative à la lisibilité :
est de corriger les erreurs matérielles et actualiser le dossier d’enquête, afin de prendre en compte l’ensemble des documents d’urbanisme et d’aménagement, actuellement en vigueur.

La recommandation n°4, relative au cadre de vie:
est de préserver et valoriser l’ensemble des patrimoines, notamment le système de rigoles et des étangs, et d’inclure « la convention européenne du paysage » dans le CDT,

La recommandation n°5, relative à la gouvernance et à l’urbanisme de projet :
est de renforcer substantiellement la concertation, pendant la période d’actualisation, de finalisation zt d’adoption du CDT, ainsi que pendant le suivie de sa mise en œuvre en créant un mécanisme de concertation. »

Anca Duguet, chargée de mission à l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme d’Ile-de-France en charge du suivi des Contrats de Développements Territoriaux nous a indiqué que ce cas est sans précédents. Jamais une Commission d’Enquête n’avait rendue un avis défavorable sur un CDT  jusqu’à maintenant.

Retrouvez ici l’ensemble du rapport de la commission d’enquête.

Vous trouverez sur ce lien la Convention Européenne du Paysage mentionnée par la Commission d’enquête. Nous nous permettons d’attirer votre attention sur les articles 1.d (protection des paysages), 1.e (évolutions sociales, économiques et environnementales du territoire), 5.a (composante essentielle du cadre de vie des populations), 5.c (procédures de participation du public, des autorités locales et régionales, et des autres acteurs), 5.d (intégrer le paysage dans les politiques d’aménagement du territoire), ainsi que sur l’ensemble de l’article 6.

UN AVIS QUI REPREND DES POINTS STRUCTURANTS DE L’AVIS DE TERRE ET CITE 

Au vu de l’importance du document, Terre et Cité avait rédigé un avis co-signé avec la Chambre Interdépartementale d’Agriculture Ile-de-France dans le cadre de l’enquête publique. 
Voir l’avis de Terre et Cité et de la Chambre d’Agriculture Interdépartementale d’Ile-de-France.

PLUS D’INFORMATION SUR LES CDT

« Les contrats de développement territoriaux (CDT) sont définis dans la loi du 3 juin 2010 relative au Grand Paris, modifié par la  loi du 18 janvier 2013 relative à la mobilisation du foncier public en faveur du logement. Ils doivent mettre en œuvre le développement économique, urbain et social de territoires définis comme stratégiques, et en particulier ceux desservis par le réseau de transport public du Grand Paris. Ces démarches contractuelles, à visée opérationnelle, engagent l’État, représenté par le préfet de région, les communes et leurs groupements signataires.
Les CDT devront, en principe, préciser le nombre de logements et de logements sociaux à construire, mentionner les zones d’aménagement différés (ZAD) et les bénéficiaires des droits de préemption, établir le calendrier de réalisation des opérations d’aménagement et des grandes infrastructures de transport, évaluer leur coût et indiquer les opérations pour lesquelles il vaut déclaration de l’intérêt général. Les CDT sont soumis à évaluation environnementale. Ils doivent être compatibles avec le Schéma directeur régional (Sdrif)» S
ource IAU
Plusieurs organismes et instances donnent leur avis sur les CDT à savoir la région Ile-de-France, les départements concernés, l’association des maires d’Ile-de-France, le syndicat mixte « Paris Métropole » et l’Atelier international du Grand Paris.
Le CDT Paris-Saclay concerne 7 communes: Bures-sur-Yvette, Gif-sur-Yvette, Orsay, Palaiseau, Saclay, Saint-Aubin et les Ulis, toutes ces communes appartiennent à la Communauté d’agglomération du Plateau de Saclay.

Agenda, Environnement, Grand Paris, Info Citoyen, Paris-Saclay, Plateau de Saclay, Transport

Manifestation contre le métro Ligne 18 du Grand Paris Express le jeudi 9 avril 2015 devant les locaux de la CAPS

Avr 7, 2015

Le futur campus urbain imaginé par l’Établissement Public Paris -Saclay (EPPS) sur la frange sud d u plateau de Saclay avance à marche forcée. Il prévoit une programmation de plusieurs millions de m² répartie entre établissements d’enseignement supérieur et de recherche, activités économiques et logements.

À l’horizon 2025, une « ville nouvelle » de quelque 35 000 habitants devrait voir le jour sur les 7 k m entre Saint-Aubin et Palaiseau, desservie par un transport lourd sous forme de la Ligne 18 du Grand Paris Express (GPE). Lors du débat public de la CNDP sur le réseau de transport du Grand Paris (« Grand Huit ») d’octobre 2010 à janvier 2011, différents experts réputés avaient sévèrement critiqué le projet. Ces avis très pertinents ont été superbement ignorés tant dans le compte rendu du débat public que dans « l’acte motivé » de la Société du Grand Paris, pourtant supposé indiquer comment les avis exprimés au cours du débat étaient pris en compte. De nombreuses objections exprimées dans ces avis d’expert se retrouvent dans une étude solidement étayée, publiée récemment par le Cercle des transports. Il en va de l’intérêt national que cette fois-ci l’avis des experts soit entendu : nous n’avons pas les moyens de mener de front la modernisation du réseau existant et le Grand Paris Express, dont le coût d’investissement est colossal et qui majore de 50% les coûts d’exploitation, lesquels sont déjà à la dérive.

Pour le Grand Huit, on pariait que la crise économique allait être très éphémère ; cinq ans plus tard, il est grand temps de se rendre à l’évidence de la croissance molle durable au lieu de continuer comme si de rien n’était. Le rapport montre qu’on peut faire beaucoup mieux, à un coût très nettement inférieur, dans des délais bien plus rapprochés. L’attractivité du Grand Paris n’a rien à y perdre !

La Ligne 18 du GPE s’inscrit dans la même trajectoire: on veut y engager une somme faramineuse pour construire un métro qui ne servira au mieux qu’à 5 000 voyageurs à l’heure de pointe. En organisant le rabattement sur les gares de RER B et C, avec des téléphériques et des navettes, on résoudrait le problème de la desserte du plateau de Saclay depuis Paris, économisant ainsi 6 à 9 milliards d’euros en investissement (en comptant les habituels dépassements) et des dizaines de millions d’euros de frais de fonctionnement annuels.

On éviterait aussi un décalage d’une bonne décennie entre l’arrivée des établissements et de ce métro. Enfin, on ouvrirait une réelle perspective de report modal pour les usagers du plateau habitant les vallées limitrophes – beaucoup plus nombreux que les usagers parisiens – qui encombrent les routes d’accès au plateau et pour qui la Ligne 18 ne serait d’aucune utilité.

En effet, le vrai problème de la desserte du plateau va être d’affronter le formidable accroissement du trafic routier induit par la démesure du projet Paris-Saclay. Or, personne n’a de solution à ce problème !

Qui sommes-nous ?

L’UASPS, association créée en 1988, regroupe 19 associations de défense de l’environnement et du cadre de vie, implantées sur le plateau de Saclay et dans les vallées limitrophes. Membre de l’union régionale Ile-de-France Environnement (IDFE) et membre fondateur du Collectif OIN Saclay (COLOS), elle est agréée sur le plan régional.

 

Manifestation « NON au métro, OUI aux solutions alternatives »

Date et heure : 9 avril 2015 à partir de 18h15

Lieu : devant les locaux de la CAPS, 1 rue Jean Rostand, Park Club Orsay Université

Accès par la route :

  • Sortie 9 de la RN 118 (« Centre universitaire, Grandes écoles »)
  • Au rond-point de Corbeville, 3ème sortie : rue Noetzlin, continuer sur 360 m
  • Au rond-point Noetzlin, 3ème sortie : rue d’Arsonval, continuer sur 380 m
  • Au rond-point Chemin du Petit Saclay, 1ère sortie : rue Jean Rostand, continuer sur 150 m
  • Locaux de la CAPS : premier bâtiment à gauche après entrée dans le Park Club

Pour en savoir plusUASPS – Non au métro gouffre financier

Agenda, Environnement

SACLAY :  Vert Vous 2015

Mar 21, 2015

Dimanche 22 mars de 10h à 18h à l’espace Lino Ventura, 52 rue de Sacaly 

Journée sans pluie mais prévoyez une petite laine

 

À travers cet événement à la fois ludique et pédagogique, nous vous proposons de vous interroger sur votre rapport à l’environnement et vous faire découvrir les bénéfices d’une consommation et d’un comportement éco-responsable. Dans la joie et la bonne humeur évidemment…Venez partager en famille cette journée festive où la nature vient vers vous !

 

Une manifestation festive et participative

La programmation a été élaborée dans un esprit de partage des savoirs et des savoir-faire, dans un contexte actuel où la question écologique et la transition énergétique sont au cœur des enjeux de notre planète.

Mais Vert Vous, c’est aussi l’occasion de découvrir autrement votre territoire à travers ce que la nature et ceux qui la cultivent peuvent vous apporter.

Défendre et construire des alternatives durables, c’est ce que la Ville de Saclay, avec le soutien de la CAPS, vous propose :

 

 

  • Exposition « Sacrée croissance ! »
  • Spectacle de rue « SNOW »
  • Ferme de Tiligolo
  • VAL – BOURG à vélo ! : balade familiale encadrée : un itinéraire simple, rapide et sécurisé pour rallier le Val au Bourg
  • Courses au ralenti à vélo, solex, échasses
  • Promenade en rosalie  et tripoteurs électriques
  • Marquage Bicycode de votre vélo
  • Présentation de la réserve ornithologique sur la digue des étangs
  • Troc’ o plantes
  • Balade botanique
  • Promenade à pied du Bourg jusqu’aux étangs de Saclay
  • Carnaval vert
  • Visite d’un  potager
  • Conseils : compostage, broyage et paillage, pose d’un éco-mousseur d’eau
  • Rencontre avec un apiculteur pour découvrir le monde des abeilles,
  • Ateliers de la récup’
  • Goûter malin  pour lutter contre le gaspillage en consommant des fruits  invendus

Voir le programme

  • Nettoyage de printemps

Samedi 21 mars à 9h30 au Gymnase de Favreuse

 

 

Nos partenaires  

ADER-AILEVS-ARENE IDF-ATEPS-Atypik fabrik-CAPS-Blue Bike City -Centre de loisirs -Conseil général 91-Comité des fêtes -Conseil municipal des Jeunes-Club cycliste de Saclay-Ecole maternelle Jean de La Fontaine-Jardiniers de France-Le dragon bigarré-Maison de l’environnement mobile-Mieux se Déplacer à Bicyclette-Mijote & sucrine-Novotel -Office de tourisme de la vallée de Chevreuse-M Segui, apiculteur-M Aigueparses-Soif de bitume-SIOM

 

Merci de diffuser largement ce programme auprès de vos partenaires, adhérents, proches…

 

 

Environnement, Info Citoyen, Paris-Saclay, Plateau de Saclay

Paris-Saclay : gaspillage d’argent public par milliards

Nov 30, 2014

Paris – A l’occasion de l’exposition Le futur en chantier(s) organisée par l’Établissement public Paris-Saclay (EPPS) du 28 au 30 novembre 2014 à Paris, pendant que se déroule l’enquête publique sur le CDT « Paris-Saclay Territoire Sud », l’union régionale des associations de défense de l’environnement Ile-de-France Environnement (IDFE) et le Collectif OIN Saclay (COLOS) émettent conjointement un communiqué de presse afin d’attirer l’attention sur les mauvaises bases sur lesquelles repose le projet Paris-Saclay : celles d’un chantier du futur bâti sur un concept du passé, le cluster.

Rappelons que c’est sous le titre Le scandale du plateau de Saclay que Christian Blanc, dans son livre La croissance ou le chaos (Odile Jacob, 2006), se plaignait de ce que les établissements renommés de recherche et d’enseignement supérieur du plateau de Saclay ne produisaient pas des centaines de start-up par an, comme dans la Silicon Valley. Il proposait alors d’y plaquer le concept académique américain de cluster. C’est quasiment son projet qui est en train de se réaliser sur la frange sud du plateau, sous forme d’une ville nouvelle de quelque 35 000 habitants, desservie par un métro lourd.

Or, le véritable scandale du plateau de Saclay est que l’on y gaspille l’argent public par milliards !

Dans l’intérêt de tous, IDFE et COLOS demandent

  • de revoir sérieusement à la baisse les ambitions démesurées et irréalistes du cluster ;
  • l’abandon de la ligne 18 du Grand Paris Express au profit d’une desserte du plateau utilisant les infrastructures existantes ;
  • de revoir le CDT de fond en comble, sur la base d’hypothèses réalistes et non de chimères ;
  • que soient interrogés, au-delà des discours incantatoires, les réels mérites du projet Paris-Saclay, qui n’a fait l’objet d’aucune expertise indépendante, ni du moindre débat public.

Pour IDFE : Dominique Duval, présidente.

Pour COLOS : Harm Smit, coordinateur.

Pour télécharger le communiqué de presse : http://www.colos.info/images/doc/Communique-presse_IDFE-COLOS_Paris-Saclay.pdf.

Pour télécharger l’avis de COLOS sur le CDT : http://www.colos.info/images/doc/CDT-Paris-Saclay-Territoire-Sud_des-fondamentaux-qui-n%27en-sont-pas.pdf.

A lire aussi, La voix du Plateau n° 17 de l’UASPS : http://www.colos.info/images/doc/La_Voix_du_Plateau_n17_17-11-2014.pdf.

Agenda, Bon plans, Environnement

Saclay : Participez à un cours de cuisine anti-gaspi

Oct 14, 2014

cuisine

Vendredi 17 octobre, dans le cadre de la semaine bleue à Saclay, le SIOM propose un cours de cuisine gratuit pour apprendre à cuisiner les restes. De 9h à 13h à la maison ITEI place Jules Ferry à Saclay.
Ce cours est le moment d’échanger et d’apporter des conseils et astuces pour réduire le gaspillage alimentaire : idées recettes, moyens de conservation,… Après la préparation, les participants sont invités à déguster le fruit de leurs travaux, en toute convivialité.
L’animatrice répondra à toutes les interrogations sur la cuisine des restes, les déchets et plus largement sur la consommation durable.

De 9h à 13h à la maison ITEI place Jules Ferry à Saclay

Si vous souhaitez participer à ce cours de cuisine, alors inscrivez-vous auprès du service social de la mairie avant le 15 octobre au 01 69 41 86 35.

Environnement, Info Citoyen

Forum Eco-Habitat de St Remy les Chevreuse

Oct 10, 2014

Une entreprise Saclaisforum St Rémy les chienne au forum les 11 et 12 octobre jusqu’à 18h à la Fondation de Coubertin à SAINT-REMY-LES-CHEVREUSE. Pour tous les renseignements pratiques suivez ce LIEN.

Mon  Bureau d’Études thermique  et  de conseils en confort   BâtiSphère Services sera présent pour échanger avec vous.

Si vous voulez réaliser une bonne rénovation énergétique de votre logement : de l’analyse de la situation, à la réalisation dans les règles de l’art, venez nous rencontrer.

Avec le crédit d’impôts à 30%, c’est le bon moment!

 

Agenda, Association, Bon plans, Environnement, Plateau de Saclay

LES RECHERCHES SUR LE PLATEAU DE SACLAY AU SERVICE DU TERRITOIRE

Sep 16, 2014

Plus de 13% des chercheurs français sont présents sur le Plateau de Saclay. Quels sont les impacts positifs et concrets de la recherche pour le Plateau ?
Venez en famille parcourir 10 km où nous rencontrerons 4 équipes de chercheurs enthousiastes à l’idée d’échanger sur leurs projets avec vous.
Rendez-vous le Dimanche 5 Octobre à 14h à la Ferme de la Commanderie, à Saint Aubin.

• Nathalie De Noblet, chercheuse au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement
L’histoire et l’anticipation du climat du Plateau de Saclay : un véritable enjeu pour l’agriculture du plateau

• Pascal Maugis, chercheur au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement
Le cycle de l’eau sur le Plateau de Saclay, un processus complexe encore peu connu

• Isabelle Goldringer et Jérôme Enjalbert, chercheurs à l’Unité Mixte de Recherche du Moulon
Les mélanges variétaux, une avancée pour l’agriculture biologique

• Carmen Bessa Gomes et son équipe, chercheurs sur l’Ecologie des Populations et des Communautés
La biodiversité sur le Plateau de Saclay, l’observer pour servir l’agriculture du Plateau

Nous vous attendons nombreux pour partager ce moment convivial qui se clôturera sur une touche sucrée!

Merci de vous inscrire sur le lien suivant: http://bit.ly/1CZshKz

Si vous souhaitez contribuer à cet évènement n’hésitez pas à nous contacter, nous serons heureux de vous accueillir dans notre équipe !

L’Equipe de Terre et Cité

Environnement, Info Citoyen, Plateau de Saclay

Grève illimitée au réacteur Osiris à Saclay, producteur de Molybdène 99, depuis le 23 juin 2014

Juil 8, 2014

Source : Communiqué de presse

Signer la pétition sur :

http://www.petitions24.net/je_demande_le_report_de_larret_du_reacteur_osiris_de_saclay

L’arrêt du réacteur OSIRIS en 2015, nouveau scandale de santé publique à prévoir …

Je demande le report de l’arrêt programmé du réacteur Osiris de Saclay (Essonne) pour éviter le risque de pénurie d’éléments radioactifs nécessaire aux examens médicaux (scintigraphie). Je demande au gouvernement de revenir sur sa décision de mettre à l’arrêt le réacteur expérimental OSIRIS de Saclay en 2015 et de donner les moyens au CEA de le faire fonctionner en toute sécurité jusqu’à la mise en route du réacteur (Réacteur Jules Horowitz RJH dans le Bouches-du-Rhone) qui le remplacera.

La politique d’austérité choisi par les gouvernements successifs  commence à porter ses fruits … Seulement ces fruits plutôt que d’être juteux sont  blettes voire gâtés … Cette politique qui ne peut améliorer la situation économique du pays va également modifier durablement et fortement la société d’aujourd’hui, en s’attaquant aux services publics (santé, éducation, énergie, …), en sacrifiant l’avenir ( moins de moyens à la recherche et à la formation), à la solidarité (aide sociale, retraite) … Tout cela pour donner des dizaines de milliards aux entreprises et aux banques.

Chacun est à même de voir les effets négatifs de cette politique dans notre vie quotidienne. La CGT souhaite interpeller les citoyens sur un sujet qui de premier abord semble secondaire, alors que c’est d’une importance majeure pour la santé.

En ne lui donnant pas les moyens nécessaires pour la réalisation de travaux important pour répondre aux règles de sûreté en vigueur demandée par l’ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire), le gouvernement met le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives) dans l’obligation d’arrêter le réacteur OSIRIS  installé au CEA Saclay (Paris). Cette annonce pourrait apparaître banale, tant les attaques contre la recherche sont nombreuses, mais entre autres activités, ce réacteur nucléaire expérimental sert également à la génération  de radioéléments à usage médical. Ces radioéléments servent notamment aux examens par scintigraphie, indispensables pour le dépistage des métastases osseuses, des pathologies, pulmonaires, cardiaques. Un nouveau réacteur (RJH) est en construction à Cadarache, mais il ne sera pas disponible avant 2020. Il va donc y avoir  une pénurie de ces radioéléments en France et en Europe. En effet, les réacteurs européens qui réalisent déjà ce type d’irradiation ne pourront pas  absorber la demande, d’autant que certains se révèlent   peu fiables et sont bien plus vieux … Certes, OSIRIS, lors de sa mise en service en 1966, disposait d’une autorisation de fonctionnement de 49 ans (arrêt en 2015). Mais depuis 47 ans le CEA n’a pas ménagé ses efforts humains et budgétaires pour maintenir cet instrument scientifique dans un état exceptionnel de fonctionnement et de sûreté. L’arrêt de ce réacteur va donc provoquer une pénurie d’un élément indispensable au dépistage de maladies graves, utilisé dans des dizaines de milliers d’examens réalisés annuellement en France.

Pourquoi mettre à l’arrêt un réacteur expérimental qui reste le plus jeune et le plus sûr de sa génération en Europe ? BR2 en Belgique a 54 ans, HFR aux Pays Bas a 52 ans, un autre réacteur en République Tchèque a 57 ans… Ces réacteurs présentent-t-ils un meilleur niveau de fiabilité qu’OSIRIS qui a 50 ans?

La  raison de cet arrêt n’est pas une raison de sécurité ou d’utilité : c’est uniquement pour réaliser des économies budgétaires. Sauf que cela fait courir un risque grave aux patients.

Les risques pour les patients sont bien majeurs puisque des organismes liés à la santé, tel que l’académie nationale de médecine, CISBio International,  ont diffusés chacun leur communiqué, sur les risques de pénurie du technétium 99m :

L’académie de médecine, le 18 février 2014 :

 » … Le technétium 99m (99mTc) est le principal élément radioactif utilisé en médecine nucléaire pour la réalisation de scintigraphies. Il est produit à partir du molybdène 99 (99Mo) qui se transforme en Technétium 99 de période courte. Actuellement, près de 75% des examens scintigraphies utilisent le 99mTc avec des indications qui recouvrent pratiquement tous les domaines de la médecine (notamment oncologie, cardiologie, neurologie, endocrinologie, rhumatologie, pneumologie, néphrologie, urologie, gynécologie), apportant des renseignements fonctionnels et métaboliques qu’aucune autre technique d’imagerie ne peut fournir…. L’autorisation de fonctionnement du réacteur Osiris court jusqu’en fin 2015 et le réacteur Jules Horowitz (RJH) du CEA, qui doit le remplacer, ne sera opérationnel qu’en 2018-2020. De plus, le réacteur canadien NRU doit cesser son activité en octobre 2016, et le réacteur belge BR2 doit être en maintenance pendant dix-huit mois en 2015-2016. Une période de pénurie est donc certaine de 2016 à 2018 si rien n’est fait pour la prévenir….

L’Académie nationale de Médecine recommande que les pouvoirs publics mettent en œuvre les mesures permettant de prévenir la pénurie annoncée de 99mTc et d’assurer une disponibilité durable de cet élément radioactif incontournable pour la prise en charge de dizaines de milliers de patients. »

Cisbio international, le 05 mars 2014, par courrier au Président de la République:

 » Par courrier cité en Réf 1, nous vous alertions entre autres des graves conséquences sur la santé publique de la fermeture programmée pour fin 2015 du réacteur Osiris (Saclay). … Comme nous l’évoquions dans notre courrier (ref1), nous vous confirmons donc qu’il y aura bien carence de plusieurs années si l’arrêt du réacteur Osiris est confirmé pour fin 2015. … la situation internationale en termes de disponibilité et de fiabilité des réacteurs concourant à la production de produits radio-pharmaceutiques rendrait une grave crise de pénurie des plus probables pour les années 2016, 2017 et 2018.  …« 

Les organisations syndicales du CEA, dont la CGT, ont également alerté le premier ministre par un courrier du 09 avril 2014, et demandent que les décisions soient prises rapidement.

Et maintenant ?

Malgré les contestations, il n’y a pas eu, à ce jour, de remise en cause de la décision du 13/06/2013 d’arrêter le réacteur en 2015. Depuis, le CEA  a remis un rapport aux 2  inspecteurs que le  gouvernement a chargé du dossier et à la demande du ministère a proposé 4 scenarii : (Le CEA en a défendu 2 devant les 2 inspecteurs)

1-fonctionnement d’OSIRIS jusque fin 2018 pour la production de Technétium 99m, si besoin et à  la demande des industries pharmaceutiques et arrêt des expériences (travaux a minima pour 6 M€, possibles lors des arrêts programmés de printemps et d’été)

2-fonctionnement d’OSIRIS jusque fin 2018 comme actuellement pour la production de technétium et possibilité de continuer les expériences en accord avec les partenaires industriels (travaux a minima pour 6 M€, plus 6 M€/an de fonctionnement)

La balle est donc dans les mains du gouvernement. Sera-t-il « jusqu’au-boutiste », restera-t-il sourd aux opposants nombreux et légitimes à cette fermeture? Au vu de ce qui se passe depuis le début du quinquennat la CGT ne peut qu’être inquiète. La non prise en compte par le gouvernement du message des électeurs est lourd de sens.

Association, Environnement, Paris-Saclay, Plateau de Saclay

Création du Collectif Stop TAFTA « CAPS et communes avoisinantes »

Juin 3, 2014

Source : Communiqué de Presse  02/06/2014

Le 26 mai 2014, le collectif local Stop TAFTA « Communauté d’agglomération du plateau de Saclay et des communes avoisinantes » a été créé à l’initiative d’associations, de partis politiques et de citoyens afin de se mobiliser contre la poursuite des négociations du grand marché transatlantique.

En effet, depuis l’été 2013, se sont ouvertes dans le plus grand secret des négociations entre les États-Unis et l’Union européenne en vue d’un accord sur le commerce et l’investissement. Ce projet de traité est connu sous le nom de TAFTA (Transatlantic free trade agreement) ou PTCI ou TTIP ou encore Grand Marché Transatlantique (GMT). Le TAFTA est un des nombreux accords bilatéraux en préparation suite au blocage des négociations multilatérales au sein de l’OMC.

Cet accord vise à abattre davantage encore les protections commerciales entre les USA et l’Union européenne et à défendre les intérêts des investisseurs, au besoin en passant par dessus les réglementations environnementales, sanitaires ou sociales des pays impliqués. L’accord prévoit également de renforcer les droits de propriété intellectuelle au détriment du libre accès aux connaissances et de libéraliser plus encore les marchés financiers.

Il est également prévu d’introduire une justice privée à travers les tribunaux d’arbitrage qui se substitueraient aux institutions judiciaires publiques pour le règlement des différends entre une entreprise et un État ou l’une de ses composantes, l’initiative de la saisine du tribunal d’arbitrage n’étant ouverte qu’aux entreprises. Il s’agit donc d’une attaque contre la démocratie.

La conclusion d’un tel accord aurait des conséquences dans de très nombreux domaines, toujours au profit des multinationales et au détriment des peuples et de l’environnement. S’il était adopté, cet Accord s’appliquerait non seulement aux états de l’Union européenne, mais également à toutes les composantes de ces états : les régions, les départements, les communes.

Par exemple, en visant à accroître l’accès aux marchés publics, l’Accord aboutirait à interdire à une commune de préférer des produits locaux pour les cantines scolaires si les intérêts d’une entreprise qui exporte vers la France des produits similaires sont menacés par cette politique d’achat local.

La mobilisation contre ce projet grandit dans tous les pays concernés. En France un collectif national s’est créé (https://www.collectifstoptafta.org ) et plus de 50 collectifs locaux sont déjà actifs.

Notre collectif local organisera des actions d’information des habitants et de mobilisation contre le traité. Il relaiera ces mobilisations auprès des élus nationaux et locaux, afin de les inviter à se prononcer contre le projet. Six régions françaises se sont déjà déclarées « zone hors TAFTA » ou opposées au TAFTA.

Liste des premiers membres de ce collectif: Attac Nord Essonne, Buressois unis et solidaires, Citoyens actifs et solidaires d’Orsay, Solidaires 91, Ensemble, EELV-3 Vallées 2 Plateaux, PCF section de l’Yvette, PG, et des militants à titre individuel. Nous invitons les associations, partis, syndicats et citoyens qui le désirent à rejoindre le collectif, dont l’élargissement à d’autres organisations est déjà en cours.

Contact : [email protected]

Agenda, Environnement, Info Citoyen

SACLAY :  Vert Vous: profitons de la nature ! 24 mai 2014

Mai 21, 2014

image001Voir tout l’agenda

Le samedi 24 mai 2014, la nature s’invite à Saclay afin de sensibiliser le grand public aux pratiques respectueuses de l’environnement. Ferme pédagogique, spectacles, troc aux plantes, ateliers de la récup’, balade nature…. A découvrir en famille

Du partage et de la bonne humeur en perspective avec la découverte d’alternatives économiques et écologiques au quotidien ! La 1ère édition de cette manifestation  est un rendez-vous incontournable pour les amoureux de la nature et du jardin.

Découvrez le programme

 

 

 

 

 

 

Agenda, Environnement, Plateau de Saclay

17 et 18 mai 2014 : L’événement sport et développement durable sur le Plateau de Saclay

Mai 13, 2014

rando durable

Pour cette 5ème édition, la CAPS a choisi de s’intéresser au thème du gâchis alimentaire.

Rendez-vous le week-end des 17 et 18 mai 2014. 

L’action de la CAPS en matière de développement durable et de protection de l’environnement se décline au cœur de ses différents projets, parmi lesquels sensibiliser et informer tous les publics. C’est l’objectif de l’opération « Rando’durables » qui allie sport de plein air,  développement durable et éco-citoyenneté autour d’un programme accessible à toute la famille.

–         Un rendez-vous donné à la Ferme de Viltain, située au départ du Sentier d’Interprétation Agricole (une boucle de 6 km, en pleine nature, jalonnée de 16 arrêts découverte) aménagé par la CAPS en 2006.

–         4 journées, lundi 12, mardi 13, jeudi 15 et vendredi 16 mai 2014 pour le public scolaire, les 2 autres, samedi 17 et dimanche 18 mai 2014 ouvertes au grand public.

–         Un programme varié placé sous le signe de la lutte contre le gaspillage alimentaire : Atelier de compostage, sensibilisation au bilan carbone des aliments, « Bien ranger son frigo, c’est moins gaspiller ! », stands de découverte des aliments des bords des chemins, de découverte de l’itinéraire du steak, information sur la diététique du sportif, exposition « Nourrir la planète », visite de la traite et des étables de la ferme, promenade en calèche et à dos de poneys, démonstrations et essais de vélos électriques. Et aussi, un marché fermier avec petite restauration sur place, un atelier d’art plastique : créations « Archimboldiennes » à base de fruits et légumes, ainsi qu’un spectacle jeune public : « Les clefs des champs ».

–         Des randonnées libres ou accompagnées : Mise à disposition de road book pour des randonnées pédestres de 10, 14 et 18 km avec départ libre depuis la ferme, randonnée VTT, balade commentée sur le Sentier d’Interprétation Agricole, randonnée équestre.

–         La maison mobile de l’environnement,véritable centre de ressources sur l’environnement et le développement durable, proposera de nombreuses animations pour les scolaires le vendredi et pour le grand public le samedi et dimanche.

Bien consommer, bouger, échanger et comprendre sont les 4 axes des animations proposées.

Les partenaires de cette journée : l’OCGIF VTT, La Ferme Equestre du Moulin Neuf, l’Association de randonnée pédestre d’Orsay (ARPO), les Cavaliers de la Ferme du Bel Air (CFB), le centre aquatique « La Vague », l’ATEPS, Terre&Cité, EquiTerre, La coccinelle à 7 points, e-graine, La ferme de Viltain, TECOMAH, la compagnie Etosha, la Région Ile de France. 

RETROUVEZ LE PROGRAMME EN DETAIL SUR WWW.CAPS.FR

Télécharger le programme en pdf

Environnement, Paris-Saclay, Plateau de Saclay

Urbanisation du plateau : Enquête publique

Mai 9, 2014

Source : Paris-Saclay

Enquête publique préalable à l’autorisation de réaliser les travaux, au titre de la loi sur l’eau et les milieux aquatiques, de la Zone d’Aménagement Concerté du projet urbain du Moulon sur les communes de Gif-sur-Yvette, Orsay et Saint-Aubin.

L’Etablissement public Paris-Saclay a saisi le Préfet de l’Essonne d’une demande d’autorisation loi sur l’eau. Elle vise à obtenir les autorisations nécessaires à la réalisation ou à l’exploitation d’installations soumises à autorisation au titre de la loi sur l’eau.

L’enquête publique aura lieu du lundi 2 juin 2014 au samedi 5 juillet 2014. Monsieur Jean-Pierre Redon, commissaire enquêteur titulaire, assurera les permanences suivantes :

En mairie de Gif-sur-Yvette :
le vendredi 13 juin 2014 de 15h à 18h,
le samedi 21 juin 2014 de 9h à 12h,
le samedi 5 juillet 2014 de 9h à 12h.

En mairie d’Orsay :
le mardi 3 juin 2014 de 15h à 18h,
le samedi 28 juin 2014 de 9h à 12h

En mairie de Saint-Aubin :
le mardi 17 juin 2014 de 14h30 à 17h30,
le mercredi 2 juillet 2014 de 14h30 à 17h30.

Les observations, propositions et contre-propositions du public pourront être également adressées par correspondance au commissaire enquêteur à la mairie de Gif-sur-Yvette, siège de l’enquête.

Conformément aux dispositions des articles R.214-1 à R.214-56 du code de l’environnement, à l’issue de la procédure, le Préfet de l’Essonne prendra par arrêté préfectoral une décision autorisant ou refusant les travaux.

Merci au site Moulon2020 pour l’info

Environnement, Info Citoyen, Plateau de Saclay, Transport

Pétition contre le doublement du CD 36 sur le plateau de Saclay

Avr 7, 2014

Texte de la pétition envoyé par les Jardins de Cérès et la SCI Terres Fertiles

« Comme vous le savez, nous sommes expropriés sur une de nos parcelles par le Conseil Général de l’Essonne pour doubler le CD 36 et en faire une voie rapide.

L’AMAP des Jardins de Cérès et la SCI Terres Fertiles se sont unies pour organiser une pétition contre ce projet inacceptable de construction d’une 2×2 voies sur le plateau de Saclay.

L’Etat va investir sur ce même tracé pour la réalisation de deux transports en commun: un bus en site propre (TCSP) et un métro léger.
Le bus en site propre est pour 2015, le métro pour 2030.
Il y a pour nous une contradiction évidente à vouloir construire encore pour la voiture alors que les projets sont prêts pour développer des transports en commun efficaces sur ce secteur.
L’emprise des différents ouvrages condamne durablement 14 hectares de terres agricoles, sans aucune possibilité de retour en arrière.

Nous considérons que ce projet de doublement est incompatible avec le classement du plateau de Saclay en Zone Protégée Naturelle Agricole et Forestière.
Nous nous inquiétons de la construction sur le plateau d’une 2×2 voies qui prolonge la Francilienne (N104) au sud, vers le réseau routier de l’ouest de l’Ile de France, qui risque d’augmenter fortement la circulation de transit sur le secteur, dégradant finalement les conditions de circulations des habitants du plateau.

La RD 36 n’est pas saturée. Les points de blocage qui gênent la circulation matin et soir sont bien connus. Un aménagement peu couteux de ces trois carrefours: intersection avec RD938, entrée du CEA, Christ de Saclay, suffirait à améliorer la circulation, et serait beaucoup moins destructeur de terres agricoles que le projet de doublement prévu.

Ce projet est tout à fait incompatible avec des objectifs de transition énergétique et écologique, même faibles comme ceux affichés par le gouvernement.

Merci de SIGNER LA PÉTITION et de la relayer dans vos réseaux.

http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/plateau-saclay-doublement-x-voies-rd-760.html

Il y a de quoi être indigné de voir l’Etat s’engager dans de tels projets, sans regarder la cohérence d’ensemble, et au mépris des espaces agricoles que tout le monde, y compris l’Etat dans sa communication, considère comme « remarquables », et « à protéger » (com. de l’EPPS par exemple)

Bien solidairement avec tous les défenseurs des espaces agricoles, naturels et forestiers sur le Plateau de Saclay, mais aussi ailleurs en Ile de France, et dans les autres régions,
Laurent Sainte Fare Garnot – gérant de Terres Fertiles
Cyril Girardin – Président de l’AMAP des Jardins de Cérès »

Lire également

 http://www.epps.fr/wp-content/uploads/2013/09/Etude-dimpact-ZAC-QEP-Partie-2.pdf

Ainsi que le rapport du Conseil municipal du 25 juin 2010 – Ville de Villiers-le-Bâcle 

Environnement, Info Citoyen, Val d'Albian

Val d’Albian : Travaux anti-inondation

Avr 6, 2014

inondationDepuis une semaine des travaux ont lieu le long de la piste cyclable
côté plaine en face de la mare du Tonkin.

Les terrassiers mettent en place un contre-drain pour éviter que se
reproduisent les inondations de l’année dernière.
En juin 2013, un véritable torrent s’était déversé depuis les champs
dans la rue Émile Zola au niveau de l’école maternelle.

Voir les vidéos de l’inondation et lire l’article de Pierre Masselin de l’ADER
sur l’hydrologie du plateau de Saclay.

MonSaclay.fr -- site communautaire et citoyen contribuant a faciliter la mise en relation des habitants
de Saclay au bourg et au Val d'Albian et de l'ensemble des habitants du Plateau de Saclay. MonSaclay.fr est un blog d'entre-aide; un blog d'information citoyenne sur les
associations, les ecoles, la vie de quartier... Saclay est une
commune de l'Ile de France sur le Plateau de Saclay en Essonne, 91 au sud de Paris. Les communes voisines
sont Bievres, Jouy en Josas, Orsay, Vauhallan.

Contact : Stanislas Berteloot [email protected]