Environnement, Info Citoyen, Plateau de Saclay

Grève illimitée au réacteur Osiris à Saclay, producteur de Molybdène 99, depuis le 23 juin 2014

Juil 8, 2014

Source : Communiqué de presse

Signer la pétition sur :

http://www.petitions24.net/je_demande_le_report_de_larret_du_reacteur_osiris_de_saclay

L’arrêt du réacteur OSIRIS en 2015, nouveau scandale de santé publique à prévoir …

Je demande le report de l’arrêt programmé du réacteur Osiris de Saclay (Essonne) pour éviter le risque de pénurie d’éléments radioactifs nécessaire aux examens médicaux (scintigraphie). Je demande au gouvernement de revenir sur sa décision de mettre à l’arrêt le réacteur expérimental OSIRIS de Saclay en 2015 et de donner les moyens au CEA de le faire fonctionner en toute sécurité jusqu’à la mise en route du réacteur (Réacteur Jules Horowitz RJH dans le Bouches-du-Rhone) qui le remplacera.

La politique d’austérité choisi par les gouvernements successifs  commence à porter ses fruits … Seulement ces fruits plutôt que d’être juteux sont  blettes voire gâtés … Cette politique qui ne peut améliorer la situation économique du pays va également modifier durablement et fortement la société d’aujourd’hui, en s’attaquant aux services publics (santé, éducation, énergie, …), en sacrifiant l’avenir ( moins de moyens à la recherche et à la formation), à la solidarité (aide sociale, retraite) … Tout cela pour donner des dizaines de milliards aux entreprises et aux banques.

Chacun est à même de voir les effets négatifs de cette politique dans notre vie quotidienne. La CGT souhaite interpeller les citoyens sur un sujet qui de premier abord semble secondaire, alors que c’est d’une importance majeure pour la santé.

En ne lui donnant pas les moyens nécessaires pour la réalisation de travaux important pour répondre aux règles de sûreté en vigueur demandée par l’ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire), le gouvernement met le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives) dans l’obligation d’arrêter le réacteur OSIRIS  installé au CEA Saclay (Paris). Cette annonce pourrait apparaître banale, tant les attaques contre la recherche sont nombreuses, mais entre autres activités, ce réacteur nucléaire expérimental sert également à la génération  de radioéléments à usage médical. Ces radioéléments servent notamment aux examens par scintigraphie, indispensables pour le dépistage des métastases osseuses, des pathologies, pulmonaires, cardiaques. Un nouveau réacteur (RJH) est en construction à Cadarache, mais il ne sera pas disponible avant 2020. Il va donc y avoir  une pénurie de ces radioéléments en France et en Europe. En effet, les réacteurs européens qui réalisent déjà ce type d’irradiation ne pourront pas  absorber la demande, d’autant que certains se révèlent   peu fiables et sont bien plus vieux … Certes, OSIRIS, lors de sa mise en service en 1966, disposait d’une autorisation de fonctionnement de 49 ans (arrêt en 2015). Mais depuis 47 ans le CEA n’a pas ménagé ses efforts humains et budgétaires pour maintenir cet instrument scientifique dans un état exceptionnel de fonctionnement et de sûreté. L’arrêt de ce réacteur va donc provoquer une pénurie d’un élément indispensable au dépistage de maladies graves, utilisé dans des dizaines de milliers d’examens réalisés annuellement en France.

Pourquoi mettre à l’arrêt un réacteur expérimental qui reste le plus jeune et le plus sûr de sa génération en Europe ? BR2 en Belgique a 54 ans, HFR aux Pays Bas a 52 ans, un autre réacteur en République Tchèque a 57 ans… Ces réacteurs présentent-t-ils un meilleur niveau de fiabilité qu’OSIRIS qui a 50 ans?

La  raison de cet arrêt n’est pas une raison de sécurité ou d’utilité : c’est uniquement pour réaliser des économies budgétaires. Sauf que cela fait courir un risque grave aux patients.

Les risques pour les patients sont bien majeurs puisque des organismes liés à la santé, tel que l’académie nationale de médecine, CISBio International,  ont diffusés chacun leur communiqué, sur les risques de pénurie du technétium 99m :

L’académie de médecine, le 18 février 2014 :

 » … Le technétium 99m (99mTc) est le principal élément radioactif utilisé en médecine nucléaire pour la réalisation de scintigraphies. Il est produit à partir du molybdène 99 (99Mo) qui se transforme en Technétium 99 de période courte. Actuellement, près de 75% des examens scintigraphies utilisent le 99mTc avec des indications qui recouvrent pratiquement tous les domaines de la médecine (notamment oncologie, cardiologie, neurologie, endocrinologie, rhumatologie, pneumologie, néphrologie, urologie, gynécologie), apportant des renseignements fonctionnels et métaboliques qu’aucune autre technique d’imagerie ne peut fournir…. L’autorisation de fonctionnement du réacteur Osiris court jusqu’en fin 2015 et le réacteur Jules Horowitz (RJH) du CEA, qui doit le remplacer, ne sera opérationnel qu’en 2018-2020. De plus, le réacteur canadien NRU doit cesser son activité en octobre 2016, et le réacteur belge BR2 doit être en maintenance pendant dix-huit mois en 2015-2016. Une période de pénurie est donc certaine de 2016 à 2018 si rien n’est fait pour la prévenir….

L’Académie nationale de Médecine recommande que les pouvoirs publics mettent en œuvre les mesures permettant de prévenir la pénurie annoncée de 99mTc et d’assurer une disponibilité durable de cet élément radioactif incontournable pour la prise en charge de dizaines de milliers de patients. »

Cisbio international, le 05 mars 2014, par courrier au Président de la République:

 » Par courrier cité en Réf 1, nous vous alertions entre autres des graves conséquences sur la santé publique de la fermeture programmée pour fin 2015 du réacteur Osiris (Saclay). … Comme nous l’évoquions dans notre courrier (ref1), nous vous confirmons donc qu’il y aura bien carence de plusieurs années si l’arrêt du réacteur Osiris est confirmé pour fin 2015. … la situation internationale en termes de disponibilité et de fiabilité des réacteurs concourant à la production de produits radio-pharmaceutiques rendrait une grave crise de pénurie des plus probables pour les années 2016, 2017 et 2018.  …« 

Les organisations syndicales du CEA, dont la CGT, ont également alerté le premier ministre par un courrier du 09 avril 2014, et demandent que les décisions soient prises rapidement.

Et maintenant ?

Malgré les contestations, il n’y a pas eu, à ce jour, de remise en cause de la décision du 13/06/2013 d’arrêter le réacteur en 2015. Depuis, le CEA  a remis un rapport aux 2  inspecteurs que le  gouvernement a chargé du dossier et à la demande du ministère a proposé 4 scenarii : (Le CEA en a défendu 2 devant les 2 inspecteurs)

1-fonctionnement d’OSIRIS jusque fin 2018 pour la production de Technétium 99m, si besoin et à  la demande des industries pharmaceutiques et arrêt des expériences (travaux a minima pour 6 M€, possibles lors des arrêts programmés de printemps et d’été)

2-fonctionnement d’OSIRIS jusque fin 2018 comme actuellement pour la production de technétium et possibilité de continuer les expériences en accord avec les partenaires industriels (travaux a minima pour 6 M€, plus 6 M€/an de fonctionnement)

La balle est donc dans les mains du gouvernement. Sera-t-il « jusqu’au-boutiste », restera-t-il sourd aux opposants nombreux et légitimes à cette fermeture? Au vu de ce qui se passe depuis le début du quinquennat la CGT ne peut qu’être inquiète. La non prise en compte par le gouvernement du message des électeurs est lourd de sens.

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply anonymous Juil 8, 2014 at 8 juillet 2014 12:09

    Budget de la recherche en baisse budget du ministére de la culture pas de baisse ,tout est dit .lamentable ,aprés ils s’etonnent de voir partir nos chercheurs à l’étranger,la fuite de nos cerveaux ne fait que d’augmenter.Nous sommes la risée du monde

  • Reply Grève | Radio Tchernobyl Juil 24, 2014 at 24 juillet 2014 17:46

    […] personnel est inepte. Néanmoins, nous avons voulu faire écho à la grève du personnel du petit réacteur Osiris (CEA). Rappelons que ce réacteur produit des isotopes médicaux et que la médecine moderne est un […]

  • Reply erix Oct 22, 2014 at 22 octobre 2014 19:27

    De mon côté, je demande l’arrêt au plus vite de cette centrale, dont la date limite de péremption est largement dépassée.

    Il y a déjà assez de radium comme ça à Gif !

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Bad Behavior has blocked 2126 access attempts in the last 7 days.

    MonSaclay.fr -- site communautaire et citoyen contribuant a faciliter la mise en relation des habitants
    de Saclay au bourg et au Val d'Albian et de l'ensemble des habitants du Plateau de Saclay. MonSaclay.fr est un blog d'entre-aide; un blog d'information citoyenne sur les
    associations, les ecoles, la vie de quartier... Monsaclay.fr Saclay est une
    commune de l'Ile de France sur le Plateau de Saclay en Essonne, 91 au sud de Paris. Les communes voisines
    sont Bievres, Jouy en Josas, Orsay, Vauhallan.

    Contact : Stanislas Berteloot s...Cliquez ici pour visualiser...@monsaclay.fr