Info Citoyen

Contrat de Développement Territorial – Répondre à l’enquête publique

Déc 14, 2014

La municipalité de Saclay, qui avait été sollicitée par La Charte AVB préalable aux élections municipales pour s’engager à une concertation  sur le CDT, a choisi de se limiter à la procédure légale minimum. Ce qui fait qu’ici ne s’est tenue aucune réunion publique d’échange sur les 54 fiches d’action du CDT préparé par l’EPPS (Titre III, page 34 et au delà), ni même sur les 10 fiches qui concernent directement notre commune : gare de Saclay/CEA (fiche 3 ) ; QoX et lisières (f. 5 et 8) ; Christ de Saclay (f. 21, 22, et 23) ; circulations douces (f. 20) ; RD36 (f. 25) ; déchets (f. 29) ; filières courtes (f. 43).

A défaut, le dossier d’enquête publique est bien sûr consultable en mairie, mais aussi sur le site de l’Etat en Essonne.

La seule réelle concertation menée par l’architecte urbaniste EPPS le fut avec les partenaires du Cluster et avec les signataires du CDT. En absence de véritable débat public, la porte ouverte vers les citoyens et avec le monde associatif fut surtout le site internet de l’EPPS pour consultation des avancées unilatérales du projet et dépôt à sens unique des objections. Le monde associatif a réagi par communiqués de presse et courriers vers l’EPPS, le préfet, et la Commission d’Enquête. Mais ce ne sont pas les ultimes réunions de présentation du CDT, à Orsay, Palaiseau et Bures, trop denses et magistrales, qu’on peut qualifier de concertation populaire.

La présentation d’Orsay a été relatée le 8 juillet 2014 dans monSaclay.fr par Dorothée Browaeys.

Alors qu’a donc de contractuel ce contrat ? Pas grand-chose car ce qui est soumis à l’avis citoyen, c’est une version ancienne, validée par un protocole signé par la CAPS et ses 7 maires concernés, dont trois ont disparu dans la tourmente des élections municipales, et que les nouveaux lauréats comptaient bien amender par motions modificatives.
Cette consultation sur l’ensemble du projet est de pure forme car trop tardive : l’aménagement est déjà lancé pour ses composantes essentielles suite aux différentes enquêtes élémentaires précédentes.

Pour faire passer la pilule, notons que ce CDT prévoit des équipements collectifs alléchants (collège fiche 37, lycée fiche 38, espace culturel fiche 39, hôpital fiche 49, centres de loisirs, etc …). Mais de l’aveu d’Antoine du Souich, directeur Développement Durable de l’EPPS, ces actions ne sont pas assorties de financement ! Donc ce CDT, sorte de « lettre au père Noël »,  n’est pas conforme au décret n° 2011-724 du 24 juin 2011.
Aurions-nous eu d’ailleurs autant besoin de ces équipements « structurants » sans l’énorme accroissement (50%) de population locale projeté ? Et combien nous coûteront ils finalement en impôts locaux ? CDT : Contrat de Dupes Taxées

Qu’on soit pour ou contre le Grand Paris, être conscient de la mascarade ne doit pourtant pas nous dispenser de répondre à l’enquête. Ce qui attire surtout les chercheurs, ce sont des projets de recherche suffisamment financés, bien plus que des infrastructures épuisant le budget. Alors ce contrat mal évalué doit évoluer, et nous pouvons peser pour en réduire la démesure de l’impact et du coût. En demandant par exemple :

  • le ralliement au CDT des 4 autres communes de la CAPS actuellement tenues à l’écart, car elles resteront solidaires financièrement au sein de la participation communautaire et supporteront une projection des effets négatifs / positifs ;
  • la suppression de la ligne 18 de métro pour éviter entre autres la préemption par l’Etat de 50 ha à urbaniser autour de chaque gare, et la menace que la prolongation de cette ligne fait peser à terme sur l’agriculture. D’autres solutions existent (voir UASPS) ;
  • le maintien dans leurs locaux des grandes écoles et universités qui, comme la fac d’Evry, peuvent très bien intégrer la FCS (Fédération de Coopération Scientifique) sans déménager ;
  • la révision de la terrifiante TOL (Territorisation de l’Offre de Logements) pour la ramener en proportion d’un cluster réduit
  • la reconnexion des rigoles coupées jadis par la RN118, pour ne pas rater d’opportunité de franchissement, comme pour la rigole de Corbeville avec le TCSP
  • la réduction de l’emprise de la RD36 en diminuant le nombre de voies entre le Christ et Chateaufort pour limiter l’expropriation de terres agricoles ;
  • la mise en culture (maraîchage, fermage …) des lisières qui devrait pouvoir réduire les 20 ha expropriés de la ferme de la Martinière
  • la création d’un Centre pédagogique de découverte du patrimoine au bord de la réserve ornithologique de l’étang Vieux

Ne vous privez pas de piocher dans toutes les suggestions disponibles sur les sites précités dans l’article du 13/12, et dans celles de «Terres Fertiles» :

Une participation facile par courriel a été rendue possible par le préfet de l’Essonne, en vous identifiant et en s’adressant à Mme la Présidente de la Commission d’Enquête dans la boîte fonctionnelle dédiée à cet effet.

Mais attention aux copier/coller entre amis, personnalisez votre avis car les contributions identiques ne sont comptées qu’une fois.

P.S. Il ne faut pas s’étonner que les Vigies hurlent des alertes quand les Cradoques pourrissent la planète. Me comprendront celles ou ceux qui auront lu le conte publié sur ce blog en début de semaine. Au nom de la compétitivité concurrentielle voulue par les C+, la coalition des , C%, et C* nous engage dans la course à l’attractivité illusoire. Une course de mégalomanes obsédés par l’étalage de « à qui aura la plus grosse ». De métropole bien sûr ! Qu’alliez vous penser ?

 

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Contrat de Développement Territorial – Quel avenir pour le Plateau de Saclay ? | monSaclay.fr Déc 14, 2014 at 14 décembre 2014 04:34

    […] Vous avez bien potassé le sujet ? Alors vous êtes prêts à répondre à l’enquête publique. Sinon,  allez voir l’article du 14/12. […]

  • Reply Meunier Michel Déc 20, 2014 at 20 décembre 2014 06:14

    AVISS A LA POPULATIONN …
    Par décision préfectorale, l’enquête est prolongée jusqu’au 15 janvier 2015 .
    Une réunion publique se tiendra le 8 janvier à 20h30 au cinéma Jacques Prévert des Ulis.
    Thèmes : gestion des eaux, déplacements, gouvernance …
    La Commission d’enquête recevra en mairie de :
    – Palaiseau, samedi 10 janvier, de 9h à 12h
    – Gif, jeudi 15 janvier, de 14h à 18h

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Bad Behavior has blocked 1726 access attempts in the last 7 days.

    MonSaclay.fr -- site communautaire et citoyen contribuant a faciliter la mise en relation des habitants
    de Saclay au bourg et au Val d'Albian et de l'ensemble des habitants du Plateau de Saclay. MonSaclay.fr est un blog d'entre-aide; un blog d'information citoyenne sur les
    associations, les ecoles, la vie de quartier... Monsaclay.fr Saclay est une
    commune de l'Ile de France sur le Plateau de Saclay en Essonne, 91 au sud de Paris. Les communes voisines
    sont Bievres, Jouy en Josas, Orsay, Vauhallan.

    Contact : Stanislas Berteloot s...Cliquez ici pour visualiser...@monsaclay.fr