Paris-Saclay, Transport

Grand Paris : l'amélioration des transports en Ile-de-France mise sur les rails

Juil 19, 2013

Source: AFT via Le Point.fr – Publié le 19/07/2013

try on glasses online

Six milliards d'euros sont sur la table et doivent servir à rénover ou étendre les lignes de RER, tramway, bus et métro dans la région.

L'amélioration des transports du quotidien en Ile-de-France, un des deux piliers du Grand Paris des transports revu et corrigé le 6 mars par le gouvernement Ayrault, est officiellement mise sur les rails vendredi avec la signature d'une convention de financement entre l'État et la région. Ce protocole, portant sur six milliards d'euros d'ici à 2017, doit être ratifié en grande pompe en début d'après-midi par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et le président PS du conseil régional d'Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, en présence des ministres Cécile Duflot (Logement, en charge du Grand Paris) et Frédéric Cuvillier (Transports).

Le document détaille le « plan de mobilisation » pour les transports de la région et liste les opérations de rénovation, d'extension, de prolongations des RER, tramways, bus et métros déjà existants. Une semaine tout juste après la catastrophe de Brétigny-sur-Orge (Essonne), un noeud ferroviaire à 25 km de Paris où se croisent trains grandes lignes et RER, Matignon assure que, « vu les causes pressenties » de ce drame – le détachement d'une pièce métallique qui maintient deux rails bout à bout -, « il n'y a pas lieu de lier cet accident et les opérations de transformation du noeud de Brétigny », qui faisaient partie des chantiers prévus et déjà à l'étude.

« Ce protocole est un acte décisif, il concrétise l'accord du 6 mars », a souligné la région IDF. Jean-Paul Huchon avait comparé ce document, pour lequel il a reçu l'aval de son assemblée à la quasi-unanimité des groupes le 20 juin, à une « preuve d'amour ». Un terme un brin sentimental qui transpire la victoire politique : sur les 6 milliards d'euros annoncés, l'Etat s'engage pour 1 milliard, la région 2,5 milliards, les autres collectivités (départements) et les opérateurs 500 millions et surtout, pour 2 milliards, la Société du Grand Paris (SGP), structure ad hoc créée sous l'ère Sarkozy.

Début des travaux en 2015

Le Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif), présidé par Jean-Paul Huchon, lorgnait depuis des mois sur les caisses de la SGP qui s'emplissaient, grâce à des taxes spéciales. Non seulement la SGP – maître d'ouvrage du futur métro automatique Grand Paris Express – devient contributrice des transports du quotidien, mais encore va-t-elle revenir sous la tutelle du Stif comme simple opérateur (au même titre que la SNCF et la RATP) en vertu du projet de loi sur les métropoles, en cours d'examen au Parlement. « Est-ce que cela va faire plaisir à la SGP ? Non ! » a-t-on reconnu à Matignon, assumant résolument ce « mariage de raison, qui n'est plus un mariage forcé », sur lequel le gouvernement « ne reviendra pas ».

« Ça va certainement continuer à couiner entre eux, mais M. Cuvillier a mouillé la chemise pour les rapprocher », a-t-on fait valoir à Matignon. La mobilisation de ces deux milliards d'euros de la SGP a été rendue possible grâce aux trois milliards d'économies qu'elle a peu ou prou réussi à collecter dans le montage du futur Grand Paris Express (GPE), dont les premiers coups de pioche du premier tronçon n'interviendront pas avant 2015. Par exemple, les quais de la future ligne 15 (au sud) seront de 110 m plutôt que de 120 m, les lignes 16 et 17 (à l'est) auront des trains de 60 m au lieu de 120 m, la ligne 18 (desservant Saclay) sera aussi adaptée.

Quais et trains ne seront-ils pas trop courts à moyen terme, vu le succès de fréquentation que rencontre toute nouvelle offre de transport ? « Compte tenu des projections d'affluence, nous avons beaucoup de marge », assure Matignon. Afin que les statuts juridiques de la SGP n'entravent pas l'utilisation de ses fonds à d'autres fins que la réalisation du GPE, les deux milliards sont destinés « en priorité » à des chantiers de « développement ». Il s'agit du prolongement du RER E de Saint-Lazare vers La Défense, ceux de la ligne 14 et de la ligne 11, sachant que ces trois lignes doivent à terme se connecter avec le GPE. L'amélioration des RER, via leurs schémas directeurs, est aussi prévue grâce à cet argent.

zp8497586rq

You Might Also Like

  • Les articles les plus lus du mois de juillet 2013 sur monSaclay.fr | MonSaclay.fr Août 1, 2013 at 1 août 2013 14:23

    […] Grand Paris : l’amélioration des transports en Ile-de-France mise sur les rails  375 vues […]

  • Bad Behavior has blocked 2243 access attempts in the last 7 days.

    MonSaclay.fr -- site communautaire et citoyen contribuant a faciliter la mise en relation des habitants
    de Saclay au bourg et au Val d'Albian et de l'ensemble des habitants du Plateau de Saclay. MonSaclay.fr est un blog d'entre-aide; un blog d'information citoyenne sur les
    associations, les ecoles, la vie de quartier... Monsaclay.fr Saclay est une
    commune de l'Ile de France sur le Plateau de Saclay en Essonne, 91 au sud de Paris. Les communes voisines
    sont Bievres, Jouy en Josas, Orsay, Vauhallan.

    Contact : Stanislas Berteloot s...Cliquez ici pour visualiser...@monsaclay.fr