Comité de Quartier du Val, Environnement, Info Citoyen, Transport, Val d'Albian

Christian Page: Le pont de Vauboyen ouvrira

Mar 9, 2011
pont saclay

Pont de Vauboyen

Pour empêcher l’ouverture à la circulation du petit pont situé sur la rigole entre la rue de Vauboyen et la nouvelle rue Emile Zola au Val d’Albian à Saclay un certain nombres de saclaysiens  réunis derrière Messieurs Stéphane Colucci, Christophe Ducluzeau et Gilles Lecornay pétitionnent Christian Page, le maire de Saclay depuis le 25 janvier.

« Le pont sera ouvert », a déclaré M. Page à MonSaclay.fr mercredi 9 mars, lors d’un entretien téléphonique, « mais nous ne l’ouvrons pas à tout le monde ». Seuls les véhicules légers pourront emprunter le pont car il n’a pas été prévu de l’élargir.

Aujourd’hui, la rue Emile Zola est une impasse.

Voici le texte de la pétition:

Monsieur le Maire

Au nom des habitants de Saclay et en particulier des rues Emile Zola et Victor Hugo, nous nous permettons d’attirer votre attention quant aux dangers, contraintes, et effets néfastes si le conseil municipal souhaitait ouvrir le pont de Vauboyen. Vous trouverez ci-après l’ensemble des points à considérer.

Ecole

  • Si la circulation est ouverte (en sens unique ou double sens), la sécurité des Enfants et des Parents, le matin entre 8H00 et 9H00 et le soir entre 16H15 à 19H00, serait remise en question. Notamment en augmentant considérablement les risques d’accidents pour les différentes raisons évoquées ci-dessous.
    • Nombre de voitures accru
    • Vitesse des véhicules excessive (autres que les riverains)
    • Dangers inhérents au trafic.
    • La largeur de la route incite à une vitesse plus importante des véhicules

Délestage N118

  • L’ouverture de la rue Emile Zola, aura pour conséquences :
    • Une augmentation importante du trafic due au délestage de la portion de la N118 à Orsay/Vélizy
    • Mise en danger des riverains de la Rue Emile Zola, Rue de Villeras et Rue Victor Hugo et en particulier les Enfants

Parking Parc de Diane

  • La rue de Vauboyen étant aujourd’hui très encombrée par les résidents du Parc de Diane, ceux-ci viendraient stationner dans la rue Emile Zola. Les places de Parking étant réservées aux riverains.
  • Chemin Piétonnier
  • La promenade qui borde le Val d’Albian et relie la piste cyclable du bois du chat noir  serait coupée par la circulation mettant ainsi en danger les promeneurs, cyclistes joggers…

Décidé en 2003, à la création de la ZAC de la Mare aux Saules, l’ouverture du pont de la rue de Vauboyen et de la rue Emile Zola aurait permis de désengorger la rue Victor Hugo.

Cette décision avait été prise pour sécuriser les enfants se rendant à l’école. Hors l’entrée principale de l’école se trouvant maintenant Rue Emile Zola, cette décision n’a plus de sens.

La conséquence en ouvrant le pont de Vauboyen ne ferait que déplacer le problème de sécurité de l’école en rendant la zone accidentogène. Ce qui est finalement l’effet contraire à la décision initiale.

Pont de Vauboyen saclay

Pont de Vauboyen (avant la Zac)

Solution :

Laisser la possibilité aux véhicules prioritaires (Pompiers, Samu…) de passer avec une clé/cadenas spécifique. Par ailleurs nous souhaitons vous re-communiquer le sondage effectué en 2009 :

Enfin, et afin d’être le plus pertinent possible, nous ajoutons à ce courrier l’ensemble des signatures de nos concitoyens concernés le plus directement par le sujet.
Nous vous remercions de votre compréhension et de la bienveillance avec laquelle vous examinerez notre requête.

Dans l’attente d’une proposition de rencontre, nous vous prions de croire, Monsieur le Maire, à l’assurance
de notre considération distinguée.
Très cordialement

Ouvrir et attendre

« C’est toujours une situation délicate », explique Christian Page. « A la place des habitants de la rue Emile Zola j’aurais peut-être signé la pétition ».

« En ouvrant la rue nous suivons les conseils de la sécurité routière et des pompiers. La rue est trop longue pour la laisser en sens unique ».

La maire ajoute qu’une barrière qui ne serait ouverte qu’aux véhicules de sécurités pose d’autres problèmes : « Les clés se perdent les cadenas rouillent»…

« La seule chose qu’on puisse faire c’est ouvrir et voir. Je ne pense pas qu’on augmente le trafic. Si c’est le cas on mettra des ralentisseurs » promet le maire.

Qu’en pensez-vous ? Commentez cet article.

[poll id= »17″]

You Might Also Like

20 Comments

  • Reply Vianney Lecroart Mar 10, 2011 at 10 mars 2011 08:16

    > Aujourd’hui, la rue Emile Zola est en sens unique.

    Elle n’est pas en double sens ?

    • Reply Stanislas Berteloot Mar 10, 2011 at 10 mars 2011 09:08

      Merci Vianney, oui j’ai corrigé, « la rue Emile Zola est une impasse »

  • Reply Vassil Mar 10, 2011 at 10 mars 2011 08:58

    notre intérêt semble à l’évidence de préserver ce lieu et de le maintenir tel qu’il est c’est à dire fermé à la circulationt et bien sûr comme celà a été indiqué de laisser un accès aux véhicules de sécurité.
    il faudrait réfléchir de façon un peu plus générale et un peu plus approfondie à ce qu’est est le Val d’Albian et ce qu’il pourrait devenir demain …
    que veut-on exactement ? une zone de flux, de transit, de passage ??? il faut qu’un peu plus de vie « s’arrête » au Val ! des commerces, des zones de vie, une identité à défaut d’une âme … pas juste un endroit à 10km de Paris où les résidents galèrent pour se garer devant chez eux et les autres se réjouissent d’avoir trouvé un bon raccourci !

  • Reply Corinne Mar 10, 2011 at 10 mars 2011 09:30

    Il me semble important d’envisager des chicanes et/ou ralentisseurs pour les rues Victor Hugo et Émile Zola sans attendre que les difficultés apparaissent. La circulation est un véritable problème et les conducteurs sont les rois des oiseaux puisque les trottoirs permettent que l’on roule dessus pour se croiser. C’est une exception locale au code de la route !
    Ces deux rues sont très parallèles (et donc ne se rencontrent pas !), l’ouverture à la circulation bien gérée permettrait une intégration plus simple de ce nouveau quartier ne serait-ce que pour des accompagnements d’enfants pour des activités (compliqués au regard de la topographie de notre ville !) lorsque les familles sont à l’une des extrémités des rues. Je pense également, qu’elles doivent rester à double sens car c’est une régulation naturelle de savoir qu’il y a peut-être une voiture en sens opposé. Pour le stationnement, le Parc sera toujours un point noir mais le manque de civisme de certains habitants du Val est aussi une réalité !

  • Reply Vianney Lecroart Mar 10, 2011 at 10 mars 2011 09:49

    Je comprends que le maire a des contraintes mais franchement, son approche est vraiment discutable.

    Plutôt que résoudre le problème correctement avec solution qui fonctionne, il préfère mettre en place une solution qui ne fonctionne pas et qui va poser d’autres nouveaux problèmes et résoudre ces nouveaux problèmes plus tard (sans compter que les dos d’âne, ça ne marche pas! Il y en a des tonnes sur la rue principale a Jouy et les gens roulent toujours aussi vite…).

    Il existe déjà plein de solutions qui fonctionnent pour laisser passer QUE les véhicules de pompier et de secours…

    Et si le maire a tant envie d’essayer ses solutions pour faire ralentir les voitures, qu’ils les mettent sur le chemin des charbonniers et on verra si elles fonctionnent.

  • Reply GALLAS Mar 10, 2011 at 10 mars 2011 09:54

    Il faudrait au moins, à l’extrèmité de cette très longue impasse, faire un petit rond point pour permettre aux véhicules de faire demi-tour facilement pour en ressortir.

  • Reply Stef Mar 10, 2011 at 10 mars 2011 16:58

    Pour les habitants de la rue Emile Zola ou ceux du VAL, si’ l’on fait le 18, de quelle caserne de pompier dépendons nous?

  • Reply Stanislas Berteloot Mar 10, 2011 at 10 mars 2011 17:47

    De Bièvres et de Massy

  • Reply coste Mar 10, 2011 at 10 mars 2011 19:03

    Il faudrait peut-etre que Mr le maire, s’informe sur les moyens modernes mis a la disposition du territoire français, en effet des sociétées de sécurité proposent différents système de de passage pour accès pompiers et autre, du genre, bornes escamotables .
    Système qui fonctionne très bien, sans avoir a utilser un vieux cadenas des temps anciens…
    Utilisé, dans beaucoup de villes, pour limiter les accès aux non résidents…

  • Reply Guillaume Kasperski Mar 10, 2011 at 10 mars 2011 23:40

    Ce doit être une habitude sur le plateau d’envisager les axes de transport après les constructions. Un nouveau cas.
    Ce qui est un peu dommage dans l’article, c’est que la recommandation de la sécurité routière et des pompiers ne soit pas plus expliquée. En quoi le fait qu’une longue rue soit à sens unique est-il un facteur de danger ?

  • Reply LETENDRE François Mar 11, 2011 at 11 mars 2011 08:07

    Bonjour,
    La circulation est toujours un point délicat. Jusqu’à présent , les riverains de la rue Victor Hugo supportent dans les deux sens le passage des bus, des automobilistes qui vont vers le Parc de Diane, aller à l’école et autres. A partir du fait que l’on construit un nouveau quartier, c’était, me semble-t-il le moment d’améliorer les conditions de vie de tout le Val d’Albian. Eh non, tout doit continuer comme avant, usage des trottoirs par les autos, stationnement intempestif sur la voie publique, non respect des stops et de plus tant pis pour les pompiers, ambulances et autres, ils ont assez avec la « voie rapide » de la rue Victor Hugo ! Tant pis s’ils arrivent un peu trop tard ! A suivre !

  • Reply Guillaume Kasperski Mar 11, 2011 at 11 mars 2011 09:43

    Si cette ouverture n’avait comme conséquence prévisible qu’une répartition de la circulation existante, je serais d’accord avec le précédent argument, car la circulation dans la rue Victor Hugo n’est pas forcément facile. Mais le risque consiste aussi en une augmentation globale du trafic, le transit par Saclay étant globalement très simplifié. Dans un sens les difficultés de circulation de la rue Victor Hugo limitent aussi la circulation.

    Profiter de la création d’un nouveau quartier pour repenser la circulation dans le village est une bonne idée. Mais cela aurait dû être fait en amont des constructions. Pour les habitants de ce nouveau quartier, voir une grosse modification de la circulation juste après l’achat de leur maison est certainement vécu comme une très grosse arnaque.

    Sinon, je n’ai toujours pas compris comment un sens unique pouvait gêner un véhicule prioritaire, et suis toujours très inquiet en imaginant des pompiers arrêtés par un cadenas rouillé.

  • Reply Stanislas Berteloot Mar 11, 2011 at 11 mars 2011 10:28

    Charles Antoine Corre le directeur du projet chez Marignan confirme que l’ouverture du pont aux véhicules légers était prévue dans le plan de d’aménagement de la ZAC.

    Ceci dit la décision reste une décision communale.

    Peut-être serait il intéressant de :
    1- Contacter les pompiers et connaitre leurs recommandations. (Le Groupement Nord à Palaiseau, Service de la prévention)
    2- Etudier l’expérience d’autres villes.
    3- regarder les solutions modernes de filtrage du trafic pour permettre le passage

    Pour info voici quelques liens très intéressants.

    Borne

    http://www.bordeaux.fr/ebx/portals/ebx.portal?_nfpb=true&_pageLabel=pgPresStand8&classofcontent=presentationStandard&id=1263

    BARRIÈRE LEVANTE

    http://www.hellopro.fr/barriere-levante-bl-229-2011565-81983-produit.html

    Mobilier urbain de protection : contrôle d’accès

    http://www.archiexpo.fr/cat/espaces-publics-amenagement-urbain/mobilier-urbain-de-protection-controle-d-acces-O-1548.html

    Bornes escamotables automatiques : 21 produits
    Les bornes escamotables automatiques sont utilisées pour le contrôle d’accès en centre ville.

    http://www.hellopro.fr/bornes-escamotables-automatiques-2008220-fr-1-feuille.html

  • Reply Yannick Mar 11, 2011 at 11 mars 2011 23:24

    Bonjour

    Je souhaiterais vivement réagir à cette décision de Monsieur le Maire :
    – les voitures roulent déjà très vite et ce sera encore pire si la rue sert de raccourci
    – beaucoup d’enfants parcourent la rue Emile Zola (le matin pour aller à l’école, le WE pour faire du vélo, du roller, …) et ne pourront plus le faire dans de bonnes conditions de sécurité
    – les échanges avec les familles concernées font ressortir une très grande colère face à cette décision

    Par ailleurs, lors d’une des réunions de quartier, un représentant de la gendarmerie d’Orsay présent nous avait assuré qu’une solution de plots escamotables serait tout à fait satisfaisante pour les pompiers et pour tout aspect de sécurité.
    Nous avons donc vraiment du mal à comprendre ce revirement de situation qui n’apporte que des inconvénients et désagréments.

    En espérant que la raison l’emportera !

  • Reply Nicolas MeEYER Mar 12, 2011 at 12 mars 2011 14:31

    Un article va paraître dans le Saclaysien d’ici quelques jours disant que la solution retenue est de ne conserver ce pont ouvert que pour les seuls services de sécurité (pompiers). C’est ce qui est ressorti des consultations précédentes du comité de quartier ainsi que des conseils des professionnels de la sécurité (pompiers, gendarmerie etc..). Si une décision allant à l’encontre de cette annonce a été prise avant même sa parution, c’est extrêmement grave à on avis. Et il faut alors se mobiliser de toute urgence.

  • Reply 81% contre l’ouverture du pont de Vauboyen à Saclay | MonSaclay.fr Mar 16, 2011 at 16 mars 2011 12:52

    […] Ce ne sont que quelques uns des commentaires laissés par les lecteurs. Lisez les tous ici. […]

  • Reply Gildas Mar 17, 2011 at 17 mars 2011 09:44

    Je rejoins pleinement Guillaume. L’ouverture de ce pont risque fortement de provoquer un appel d’air. Pour quitter Paris ou la zone de Vélizy, les automobilistes recherchent des voies alternatives permettant d’éviter le Petit-Clamart et la N118, il n’y a qu’à constater le trafic de la route longeant HEC aux heures de débauche et lors des départs en week-ends. L’ouverture du pont n’est pas une solution au délestage de la rue Victor Hugo. Elle ne ferait qu’augmenter les zones risques.

    « Ouvrir et voir » est une mauvaise solution, qui aboutira au mieux à un retour arrière, au pire à un drame.

    Tout come Yannick, j’ai participé au comité de quartier où il a été clairement exposé que les secours – pompiers notamment – se satisferaient d’une solution moderne d’ouverture en cas d’urgence.

    Je suggère de réfléchir plutôt à des solutions qui délestent réellement le quartier du Val, à savoir son contournement, et en particulier :
    faciliter le passage des véhicules en transit

  • Reply Gildas Mar 17, 2011 at 17 mars 2011 09:49

    (suite et fin)
    … et en particulier
    * faciliter le passage des véhicules en transit via la vallée puis la route longeant HEC
    * mettre en place des dispositifs dissuasifs sur les voies internes du Val d’Albian. Par exemple, les chicanes se sont révélées très efficaces pou limiter le trafic et la vitesse dans la rue de Villeras. Poursivons les efforts dans ce sens.

  • Reply vincent lagarde Mar 17, 2011 at 17 mars 2011 22:40

    Bonjour,

    Je suis fondamentalement contre l’ouverture de la rue Emile Zola.

    En effet, je trouve que les gens roulent déjà très vite dans la première partie de la rue Emile Zola souvent à plus de 50 km/h. qu’en sera t il après?

    Je m’interoge sur l’intérêt de faire un parc le long de cette route avec un cout de l’ordre de 20 K€ (de mémoire) alors que la route va avoir un trafic beaucoup plus dense. Le parc dans sa configuration n’est pas sécurisé pour la route.

    La seconde partie de la rue Emile Zola ne permet pas la circulation à double sens tant elle est étroite.

    Le cout de l’ouverture de la route n’est il pas démesuré par rapport à l’intéret d’une telle opération.

    Je tiens à rappeler que le nouveau quartier est un quartier que tous les habitants du val d’albian et du parc de diane apprécie pour se balader le week end tant les enfants peuvent faire du vélo, patinette, etc en toute sécurité. Ais je besoin de rappeler que c’est l’un des seuls quartiers de saclay où on peut se balader en toute tranquilité sans être ennuyé par la circulation… Monsieur le Maire ne doit pas se rendre compte du nombre de personnes qui se balade dans se quartier.

    Quant Christian Page explique « A la place des habitants de la rue Emile Zola j’aurais peut-être signé la pétition, je me demande si on ne se moque pas de nous….

    La maire ajoute qu’une barrière qui ne serait ouverte qu’aux véhicules de sécurité pose d’autres problèmes : « Les clés se perdent les cadenas rouillent»…je pense que la aussi on se moque de nous. Monsieur le Maire ne connait il pas les nouvelles technologies??? dans une ville comme la notre j’en doute.. quoi que !! avec notre débit internet….

    Sans être révolutionnaire, si Monsieur le maire se moque de la pétition en place, ne serait il pas judicieux d’aller tous ensemble au prochain conseil municipal !!!!

    Bonne soiréé

  • Reply Le Pont de Vauboyen : préoccupe la Mairie de Jouy en Josas | MonSaclay.fr Avr 7, 2011 at 7 avril 2011 21:45

    […] mars, lorsque M. Jacques Bellier, Maire de Jouy en Josas, apprend dans monSaclay.fr que le Pont de Vauboyen serait ouvert à la circulation il contacte le M. Christian Page, Maire de Saclay, pour lui demander de l’informer de sa […]

  • Répondre à Yannick Cancel Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Bad Behavior has blocked 1658 access attempts in the last 7 days.

    MonSaclay.fr -- site communautaire et citoyen contribuant a faciliter la mise en relation des habitants
    de Saclay au bourg et au Val d'Albian et de l'ensemble des habitants du Plateau de Saclay. MonSaclay.fr est un blog d'entre-aide; un blog d'information citoyenne sur les
    associations, les ecoles, la vie de quartier... Monsaclay.fr Saclay est une
    commune de l'Ile de France sur le Plateau de Saclay en Essonne, 91 au sud de Paris. Les communes voisines
    sont Bievres, Jouy en Josas, Orsay, Vauhallan.

    Contact : Stanislas Berteloot s...Cliquez ici pour visualiser...@monsaclay.fr