Browsing Tag

transport

Info Citoyen

Assises de la mobilité : Foire aux questions, solutions alternatives.

Nov 19, 2017

Gif-Supélec- 18 nov. 2017

Si, au fond, lors de ces Assises qui auront duré plus de cinq heures – problèmes techniques et retard des intervenants (les députés Amélie de Monchalin et Cédric Villani étaient à Lyon pour l’élection de Christophe Castaner à la tête du mouvement politique La République en Marche), on avait parlé que de problèmes de couple ? Du couple emploi & main d’œuvre et du rôle que les transports peuvent jouer entre eux.

Approche par les territoires avec la ligne 18 en ligne de mire

Au cours de sa longue carrière, Jacqueline Lorthiois (urbaniste et socio-économiste) a rencontré des zones centripètes (où la population active converge), exemple : d’Antony, des Ulis, de Palaiseau, de Chilly…on converge vers Massy. A l’inverse, d’autres qui sont centrifuges (aire de diffusion d’actifs) et, enfin, des zones « miraculeuses ». « Autonomes », à la fois bassin de vie et zone d’emploi, bassin d’emploi et réservoir de main d’œuvre. Et de citer Trappes et St-Quentin-en-Yvelines. 60% des habitants travaillent sur place. Préservons les miracles. En termes de transport, dit-elle, les petits flux (tels Lonjumeau-Massy, Savigny/Orge-Massy) ne nécessitent pas d’infrastructure lourde, type future ligne 18 du Grand Paris. Concernant le plateau de Saclay, Jacqueline Lorthiois y voit une gamme étroite d’emplois spécialisés (200/12 000) pour des masses de travailleurs qui viendront tous les jours de loin. « une dissociation de territoires terrible ».

L’interroge-t-on sur la ligne 18 ? _ On voudrait structurer une ville par les transports, c’est du non-sens, une anomalie de conception.

Retour en arrière. Genèse du Grand Paris

_ Pas d’évaluation socio-économique indépendante, manque de temps des experts mandatés, accès limité aux données…on bafoue la démocratie, dit le Pr Jean-Pierre Orfeuil (Institut d’urbanisme de Paris) qui parle du projet du Grand Paris (GP) comme « un projet du monde d’avant,  un roi thaumaturge fait le bonheur des citoyens en mobilisant des moyens financiers extrêmement lourds».

En 2009, le secrétaire d’Etat Christian Blanc élabore le projet en treize mois. _ Si on le relit, rappelle Frédéric Denhez (journaliste), le GP, c’est merveilleux, on va soigner le cancer, marcher sur l’eau…et la première évaluation faite par la Sté du Grand Paris date de 2013, « cherchez l’erreur ». On a consulté sur le GP quand le projet était bouclé, c’est normal, en France, on n’évalue rien.

Point de situation ligne par ligne

_ Je le vois bien sur ma ligne, entonné sur tous les tons.

Le « la » est donné par Frédéric Denhez : le bus Noctilien est plein, les gens préfèrent s’embouteiller en écoutant de la musique plutôt que de prendre des trains en retard à cause du mauvais entretien. Le Pass Navigo dézoné n’est pas utile à grand monde. Et c’est un mauvais signal envoyé : le transport ne vaut rien.

Le RER aura bientôt quarante ans. Certaines rames ont plus de trente ans, le réseau est à bout de souffle (source : PjL du Grand Paris) avec des effets sur la santé _ selon l’OMS, il y a des problèmes de santé si l’on dépasse 1 heure de transport par jour. Pour Marc Pélissier (Pdt Association des usagers des transports d’IdF), « Il y a eu des progrès, mais de nouveau, les difficultés continuent de plus belle ». Avec 900 000 voyageurs par jour, la ligne B est la deuxième ligne la plus chargée d’Europe ; suivent les taux de panne, les colis suspects et autres sources de perturbation. Il veut un matériel avec davantage de places assises, plus d’offre en heure creuse, le soir et le week-end.

Solutions d’ingénieurs
Modes alternatifs complémentaires vs nouvelle ligne structurante

Dans cette partie, la parole est forcément aux ingénieurs. Pas de philosophie.
Paul Ortais. _ On peut proposer de « tirer une ligne » de Versailles vers Buc et le Technocentre…

Comme Brancusi réduisait la matière à son essence, il réduit un problème à son essence. Plus un sujet (transport en IdF) est complexe, plus il le ramène à une problématique simple. Remettre à plat, repartir à zéro, Paul Ortais (ingénieur, inventeur du concept de mobilité CarLina) vante les mérites de cette technique qu’il a éprouvée. _ Appliquons la méthode à Saclay. Le cahier des charges s’énonce clairement : transporter des personnes et des biens 24h /24h et pouvoir aller partout. Son système de mobilité CarLina est constitué d’un plateau pour cabines polyvalentes. Autres options (« outils d’aménagement urbain »), le téléphérique, le tram-train…solutions chiffrées, avec leur vitesse donnée et leurs avantages & inconvénients. _ Pour le téléphérique, il faut un cheminement avec peu d’intrusion dans la vie des gens…

Transport pour Saclay, oui mais lequel ?

Veuillez m’excuser de n’avoir pas encore dit que nous étions depuis le début (14h le 18 novembre) à un grand rassemblement hétérogène dans le grand amphi « Janet » de Supélec : associations, urbanistes, économistes, élus, opérateurs, usagers et entreprises des transports… pour questionner les enjeux de la mobilité sur le plateau de Saclay et les vallées.

Laurent Probst (IdF Mobilités, anciennement STIF) a entendu ces solutions alternatives, mais selon lui, même s’il travaille à améliorer l’offre de bus pour arriver sur le plateau de Saclay (actuellement, il n’y a que la ligne 91.06, qui « explose »), _ Ça ne suffira pas, on ne peut pas faire sans métro, ça ne passe pas.

Les modes alternatifs complémentaires évoqués ne pourraient pas remplacer, à certains endroits, les infrastructures structurantes, si ?

                                                                                     Christophe Baillat

Grand Paris, Plateau de Saclay

La RATP propose un PPP pour le métro léger de Saclay

Oct 29, 2011

Source : www.ville-rail-transports.com 27/10/2011

La RATP a proposé dans une lettre d’intention adressée à la Société du Grand Paris un montage en PPP pour la réalisation du métro léger de Saclay, a indiqué à la presse Pierre Mongin, le 27 octobre.

La RATP s’associerait avec Siemens France et Bouygues pour réaliser ce métro léger en trois phases : Massy – Saclay pour commencer, Saclay – Versailles ensuite et Massy – Orly pour finir, une fois la ligne 14 du métro prolongée jusqu’à Orly. Ce métro léger serait interopérable avec la ligne 14. Si la formule PPP convient à la SGP, celle-ci ouvrirait des consultations auprès de différents candidats.

Info : Jean-Luc Martin 

Agenda, Grand Paris, Info Citoyen, Plateau de Saclay, Transport

Conférence-débat COLOS sur le Grand Paris le 22 juin

Juin 13, 2011

Le Collectif OIN Saclay (COLOS, www.colos.info) organise une conférence-débat « Grand Paris – l’urbanisme, l’aménagement et les transports en question », le 22 juin à Bures-sur-Yvette, avec le concours de deux urbanistes chevronnés, Marc Wiel et Gérard Lacoste. Ces deux experts ont eu l’occasion d’intervenir dans le débat public sur le réseau de transport du Grand Paris, chacun pendant dix minutes lors de la séance du 30 novembre 2010 à Jouy-en-Josas, mais leurs contributions ont été ignorées.
L’annonce de cet événement en précise les détails : http://www.colos.info/images/doc/Annonce_conference-debat_COLOS_22-6-11.pdf.

Grand Paris, Plateau de Saclay, Transport

Bus ou métro pour le Plateau de Saclay ?

Fév 8, 2011

Source: Le Parisien, JEAN-PIERRE VIALLE 16.11.2010

La drôle de guerre à laquelle se livrent l’Etat et la région Ile-de-France sur le front des transports en commun est en passe se transformer en guerre de mouvement. C’est Jean-Paul Huchon, le président PS du conseil régional, qui est passé à l’offensive hier en proposant plusieurs aménagements substantiels à son projet Arc Express de rocade ferrée autour de Paris.

Desservir Marne-la-Vallée et Clichy-Montfermeil
Le principal serait d’y adjoindre une nouvelle liaison circulaire entre Villiers-sur-Marne et Le Bourget qui figure dans le projet de supermétro du Grand Paris, le fameux Grand Huit défendu par le gouvernement. Première étape d’un compromis entre l’Etat et la région? Rien n’est sûr, mais, hier, Jean-Paul Huchon, pour une fois tout miel avec le gouvernement, a présenté sa « proposition positive » comme « la préfiguration d’une fin heureuse » à une querelle que le citoyen a de plus en plus de mal à comprendre.

Des liaisons correctes avec les aéroports
Le nouvel Arc Grand Est aurait l’avantage de raccorder Marne-la-Vallée, la cité Descartes ou encore Clichy-Montfermeil au réseau, l’un des objectifs du projet gouvernemental sur lequel ne crachaient pas les départements socialistes de la Seine-et-Marne et de la Seine-Saint-Denis. Mais ce n’est pas tout.
Le projet régional Arc Express revu et corrigé prend à son tour en compte l’impérieuse nécessité, soulignée par l’ancien ministre Christian Blanc et le monde économique, de relier correctement les grands aéroports parisiens à la capitale et à son réseau de transports.
Pour Orly, Huchon propose, comme le gouvernement, de prolonger la ligne 14 du métro (ou éventuellement la ligne 7). Pour Roissy, il suggère d’adapter le vieux projet gouvernemental de CDG Express au départ de la gare du Nord (Magenta), plutôt que d’étirer la ligne 14 au nord de Pleyel.

Ne pas se ruiner pour Saclay
Ce faisant, le président de la région détricote sans l’avouer le savant mécano du supermétro concocté en son temps par Christian Blanc, censé relier les futurs pôles de développement de la région Capitale.
« Nous proposons de réaliser ce qui est possible et souhaitable, finançable et utile, mais si le gouvernement a les moyens de faire plus… » répond Jean-Paul Huchon.
C’est ainsi qu’il ne pousse pas la volonté de synthèse jusqu’à retenir la desserte ferrée du plateau de Saclay, qui avait déjà du plomb dans l’aile (elle était jugée trop coûteuse pour le nombre de voyageurs espéré). Il lui préfère l’achèvement du bus en site propre depuis Massy, qui pourrait se transformer à terme en tram-train.
On attend maintenant la réponse du nouveau gouvernement. « Jean-Paul Huchon revient enfin à la raison », a déjà réagi hier soir Valérie Pécresse, la chef de file de l’UMP à la région.

Environnement, Grand Paris, Plateau de Saclay, Université

Débat Public Grand-Paris : Paris-Sud 11 publie son cahier d’acteurs

Jan 4, 2011

Le débat public sur le Réseau de transport public du Grand Paris se déroule du 30 septembre 2010 au 31 janvier 2011.

L’université Paris-Sud 11 y contribue par sa présence aux réunions publiques et par la rédaction d’un cahier d’acteurs permettant de faire connaître les attentes de ses étudiants et personnels.

Ce document affirme la volonté de l’Université de répondre aux fortes attentes de ses étudiants et personnels sur la question des transports, en particulier dans le cadre du projet de campus Paris-Saclay.

L’université, s’appuyant sur l’étude d’usages menée au sein de l’établissement demande :

  • un renforcement rapide des transports afin de répondre aux besoins les plus urgents,
  • la mise en place d’infrastructures nouvelles et efficaces

Consulter le Cahier d’acteurs de l’Université Paris-Sud 11 : http://www.u-psud.fr/modules/resources/download/default/campus/Cahier%20d%20acteurs%20UPS%2011.pdf

Association, Grand Paris, Info Citoyen, Plateau de Saclay, Université

Saclay Côté Etudiant : pour un métro aérien

Jan 3, 2011

saclay cote etudiantsEn préparation à la réunion publique sur le Métro du Grand Paris qui aura lieu mercredi 19 janvier à 20 heures à Supelec, Mylene Astier, Présidente de l’association Saclay Côté Etudiants nous informe de la publication du cahier d’acteur de l’association sur le site du débat (http://www.debatpublic-reseau-grandparis.org/).

Ce cahier défend la nécessité de la branche Saclay par la construction d’un métro aérien desservant trois stations sur le Plateau : Saclay, Polytechnique et Saint-Quentin-en-Yvelines (La Minière).

Saclay Côté Étudiants est une association (loi 1901) apolitique et asyndicale, regroupant les représentants étudiants des écoles d’ingénieurs et universités concernées par le plan campus.

Ses missions sont :

  • Informer les étudiants sur le Plan Campus
  • Porter la voix et défendre les intérêts des étudiants auprès des instances décisionnaires
  • Apporter des propositions innovantes sur les thèmes qui touchent les étudiants.

Voici quelques extraits du document publié par les étudiants :

Operation Campus Saclay

Les zones de l’opération Plan Campus

À l’horizon 2015, l’Opération Campus du plateau de Saclay rassemblera 11 Grandes Écoles (AgroParisTech, Centrale Paris, ENS Cachan, ENSAE Paris- Tech, ENSTA ParisTech, IOGS, Mines ParisTech, Supélec, Télécom SudParis, Télécom ParisTech) ainsi que deux universités (Paris XI, UVSQ), soit près de 30 000 étudiants.

La liaison actuelle entre Paris et Saclay montre déjà des lacunes qui deviendront catastrophiques dans l’optique de l’arrivée d’un grand nombre d’étudiants. Les temps de trajet pour relier le plateau de Saclay à Paris demeurent trop importants et leur qualité insuffisante. De plus, par son statut de résidence temporaire, la population étudiante est mal représentée par les collectivités territoriales, et souhaite avoir une voie indépendante de celle des acteurs du Plan Campus.

Saclay Côté Étudiants a donc pour objectif de faire entendre les besoins et les attentes des étudiants qui seront les premiers usagers du métro sur le plateau de Saclay.

La première de ces revendications : un transport de meilleur qualité et plus direct vers Paris.

Nous estimons que la branche Saclay devrait être envisagée en aérien comme élément emblématique du futur campus et pour réduire les enjeux financiers néfastes à la réalisation d’un projet de cette envergure.

Nous pensons aussi que cette branche devrait être enrichie de deux stations supplémentaires pour satisfaire un réel besoin des usagers déjà démontré aujourd’hui, alors que le cluster n’existe pas encore : les gares du site de Polytechnique et de Saint-Quentin-en-Yvelines (La Minière).

grand paris metro aerien Portzamparc

Métro Aérien selon Portzamparc

Nous maintenons au-delà de ces propositions que la branche de Saclay est une nécessité pour le territoire, pour apporter une réponse sérieuse à la question des transports sur le plateau, et pour désengorger le réseau existant.

Enfin, écologiquement, le métro du Grand Paris utilise l’électricité produite à 80% par les centrales nucléaires : il n’induit pas de gaz à effet de serre et offre une alternative à la voiture dont l’utilisation sera de plus en plus complexe dans les décennies à venir à cause de la baisse en offre de carburants reconnue par les scientifiques et assumée par les industriels.

Lire le cahier d’acteur de Saclay Côté Etudiant

Voir le site de références sur le Plan Campus

Bad Behavior has blocked 1597 access attempts in the last 7 days.

MonSaclay.fr -- site communautaire et citoyen contribuant a faciliter la mise en relation des habitants
de Saclay au bourg et au Val d'Albian et de l'ensemble des habitants du Plateau de Saclay. MonSaclay.fr est un blog d'entre-aide; un blog d'information citoyenne sur les
associations, les ecoles, la vie de quartier... Monsaclay.fr Saclay est une
commune de l'Ile de France sur le Plateau de Saclay en Essonne, 91 au sud de Paris. Les communes voisines
sont Bievres, Jouy en Josas, Orsay, Vauhallan.

Contact : Stanislas Berteloot s...Cliquez ici pour visualiser...@monsaclay.fr