Agenda, Info Citoyen

Pourquoi j’irai à la marche républicaine en famille demain et pourquoi je vous encourage à en faire autant

Jan 10, 2015

je-suis-charlie

En bas d’article : une marche à Vauhallan, conseils pratiques, itinéraire, etc.

Il ne fait aucun doute que notre pays a basculé mercredi dernier. Nous avons vécu un choc collectif qu’aucun clivage politique ou intellectuel ne peut surpasser. Nos enfants savent désormais que l’on peut mourir pour des idées, ici, à Paris, Dammartin-en-Goële, Montrouge, à la Porte de Vincennes…

De l’importance de nos valeurs

Subitement les valeurs, les idées ont à nouveau un poids. On ne peut plus se fiche de tout. On ne peut plus se déclarer Chrétien, Juif, Athée, et encore moins Musulman, sans vraiment y accorder d’importance. C’est fini de dire « oh ! Moi, je suis Catho car mes parents l’étaient…». Aujourd’hui les idéaux, les valeurs et les symboles qui s’y attachent redeviennent importants.

La marche républicaine est un symbole, une idée. Elle est donc de ce fait essentielle.

Restons lucide

L’homme étant ce qu’il est, il serait naïf de penser que les partis politiques ne chercheront pas à récupérer cette manifestation.

Il est possible que malheureusement nous assistions demain à des clivages religieux ou même à des débordements violents. Mais serait-ce une raison pour tout rejeter et pour refuser le symbole d’unité, de tolérance et de respect que cette Marche représente ?

Le monde qui est celui de nos enfants

Je me demande souvent comment mes enfants vivent ce monde qui est si différent de celui dans lequel j’ai grandi.

Terrorisme, extrémisme, réchauffement climatique, crise économique, crise migratoire, révolution numérique, bouleversement des valeurs et des repères… La liste des changements qui font notre monde est longue.

C’est justement dans ce cadre et après un choc immense que notre pays va se rassembler demain. Ce moment sera un acte collectif dont la signification va aller bien au delà du recueillement que nous devons aux victimes des trois attentats.

La tentation de la peur

Il ne fait aucun doute que ce rassemblement est historique. La marche de demain n’aura rien en commun avec la liesse populaire qui avait vu 1,5 millions de personnes déferler sur les Champs-Elysées le 12 juillet 1998 pour la finale de la Coupe du Monde. A l’époque on célébrait une unité Blanc-Black-Beur. On était fier, confiant, le futur ne faisait pas peur.

Aujourd’hui certains ont peur. Peur de l’Autre, peur des idées, peur du futur, peur d’être seul. C’est certain, vivre à genoux est plus facile que de vivre debout comme le faisait Charb…

Pourtant, tout comme en 98, nous allons nous réunir. Chacun viendra avec ses convictions et ses motivations mais pris dans les flot des milliers de personnes c’est un symbole unique qui sera porté par la foule.

Un devoir

Les idées et les symboles sont importants et peuvent tuer. La France, pays des lumières, cherche aujourd’hui plus que jamais à préserver ce qui fait notre identité : une nation libre, tolérante, républicaine et laïque. Le symbole de la marche de demain est donc fondamental et je me fais un devoir d’y participer.

Tout comme Voltaire demain nous devons marcher pour dire :

« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire. »

De nombreux chef de gouvernements étrangers se font d’ailleurs un devoir d’être présent demain à Paris. Aux Etats-Unis, le Secrétaire d’Etat John Kerry à déclaré « Aucun pays ne sait mieux que la France que la liberté a un prix, car c’est en France que de nombreux idéaux démocratiques ont vu le jour, a-t-il continué. La liberté d’expression et de la presse sont des valeurs fondamentales, universelles. Il arrive que ces principes soient attaqués, mais ils ne seront jamais éradiqués, car partout dans le monde, des hommes et des femmes se dresseront toujours avec courage contre l’intimidation et la terreur que voudraient répandre ceux qui cherchent à les détruire. »

Charb et ses dessinateurs sont mort car ils avaient décidés de rester libre et « renoncer à sa liberté c’est renoncer à sa qualité d’homme, aux droits de l’humanité, même à ses devoirs», (Rousseau).

Un symbole Unique

Cet égrégore, je souhaite le vivre en famille. Ce moment historique, positif et fondateur, je veux que mes enfants y participent et qu’il contribue à leur devenir.

 

NOTE : Sandrine de Larocque nous fait savoir qu’une « promenade faite de liberté et de fraternité est organisée à Vauhallan, demain dimanche. Si vous êtes Charlie et les autres victimes, retrouvons nous demain sur le terrain d’évolution de cette commune, derrière l’école, à 15h00. Le maire de Vauhallan et les gendarmes seront présents. »

Quelques recommandations concernant la Marche Républicaine de dimanche 11 janvier.

Privilégiez les transports en commun, ils seront gratuits ce dimanche.

Deux parcours au moins : 

La marche républicaine se déroulera à partir de 15 heures le long d’au moins deux itinéraires entre les places de la République et de la Nation.

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé que deux itinéraires avaient été prévus par la préfecture de Paris. Le premier reliera directement la place de la République à Nation, par le boulevard Voltaire. Un trajet long de 3 kilomètres. Le second tracé reliera également République à Nation, mais en passant par l’avenue de la République, le boulevard de Ménilmontant et l’avenue Philippe Auguste. Un tracé long cette fois de 3,5 kilomètres.

Au total, 2 300 policiers en tenue seront mobilisés pour cette journée à Paris, selon le préfet de police. Ils seront épaulés par 1 300 militaires, et par plusieurs dizaines de policiers en civil.

carte02

N’oubliez pas :

Quelques objets à avoir sur vous :

  • Asthmatiques, pensez à la ventoline
  • Privilégiez les lunettes aux lentilles
  • N’oubliez pas vos papiers d’identité
  • Du papier toilette, ça peut toujours servir
  • Si vous avez un portable, pensez a le recharger avant de partir et emportez si possible une batterie de rechange.
  • Prenez autant d’eau que vous pouvez sans vous surcharger.
  • De l’argent liquide, ça peut toujours servir.
  • Pensez à avoir de la monnaie si vous devez utiliser des toilettes publiques, un distributeur de café…
  • Pensez à prendre de la nourriture.
  • Prenez des choses énergétiques et peu fragiles (chocolat, pâtes de fruit, barres de céréales…) Evitez les fruits qui s’écrasent au fond du sac.

Comment s’habiller ?

  • Pensez à avoir des vêtements chauds,
  • Des chaussures confortables pour marcher longtemps et qui ne prennent pas l’eau,
  • Une cape de pluie peut être utile,

 

Itinéraire Massy / Place de la République

Télécharger le PDF

You Might Also Like

Bad Behavior has blocked 3032 access attempts in the last 7 days.

MonSaclay.fr -- site communautaire et citoyen contribuant a faciliter la mise en relation des habitants
de Saclay au bourg et au Val d'Albian et de l'ensemble des habitants du Plateau de Saclay. MonSaclay.fr est un blog d'entre-aide; un blog d'information citoyenne sur les
associations, les ecoles, la vie de quartier... Monsaclay.fr Saclay est une
commune de l'Ile de France sur le Plateau de Saclay en Essonne, 91 au sud de Paris. Les communes voisines
sont Bievres, Jouy en Josas, Orsay, Vauhallan.

Contact : Stanislas Berteloot s...Cliquez ici pour visualiser...@monsaclay.fr