Info Citoyen

Interrogations d’une Giffoise de la vallée, sur le Plateau de Saclay qui se construit

Nov 6, 2013

NB: article écrit à titre personnel par Martine Debiesse et qui n’engage qu’elle à titre individuel.

La salle du Conseil Municipal était pleine mercredi 9 octobre pour la 3ème étape de concertation sur le Moulon. En tant qu’élus, on aimerait, d’ailleurs, qu’elle soit ainsi pleine à chacun des quatre à cinq Conseils Municipaux annuels. Cela arrive exceptionnellement (en février dernier, pour cause de décret sur les rythmes scolaires; en avril 2011, quand Dimitri Tchoreloff et moi avons été « sortis » de l’équipe majoritaire pour avoir eu l’outrecuidance de représenter notre parti, fort différent de celui de M. Bournat, aux élections cantonales). C’est bien plus motivant que de ne parler qu’« entre soi ». En dehors de ces événements particuliers, pourtant, la salle est seulement peuplée de quelques fidèles « habitués », citoyens suivant les débats de conseils en conseils et que je remercie vraiment sincèrement de leur présence.
Cette digression faite, je reviens au sujet du jour : il y avait donc foule pour poser des questions et écouter, détaillées par les membres de l’EPPS et les architectes du projet, les avancées concernant la partie giffoise du Plateau.

Une véritable ville supplémentaire à nos portes

Une chose est désormais évidente, c’est une véritable ville qui est en passe de se construire en haut de la côte de Belle-Image, à cheval sur le territoire de notre commune, celui de Saint-Aubin et celui d’Orsay, faisant du Moulon le pendant de Chevry sur le 2ème plateau que compte Gif.

Imaginez un peu : à l’est et au nord du Synchrotron vont pousser, sur des terres en grande partie consacrées actuellement à l’agriculture, 60 hectares d’activités académiques, économiques, de commerces et de services.

Rappelons que l’ensemble de l’espace urbain construit de toute la commune de Gif est de 529 hectares. 60 hectares de plus, ce n’est donc pas rien. Et dans ces 60 hectares, les surfaces occupées sur le Moulon par les 4.600 logements prévus (2000 familiaux et 2.600 étudiants) ne sont pas comptées. Pas plus que les 56 hectares, pas plus que les 5.100 logements prévus un tout petit peu plus loin sur le plateau, dans le quartier de Polytechnique.

Et tout le monde a l’air de trouver cela très bien, y compris M. Bournat qui pourtant, il n’y a pas si longtemps, à l’automne 2005, votait, avec les délégués de Gif en conseil de CAPS pour refuser toute urbanisation au nord de la RD 128 (la route qui va du rond-point de Saint-Aubin au Bœuf à six Pattes). Vous pouvez constater sur la carte ci-joint que cette « frontière » un temps symbolique est largement franchie. http://carte.epps.fr/map/moulon
Et cette urbanisation ne sera pas essentiellement « de maisons » comme à Chevry, mais d’immeubles et de bâtiments, de 25 mètres de hauteur maximum…

Des transports collectifs sur le Plateau prêts « peu après 2020 »

Le Moulon sera un lieu de travail, un lieu d’habitation, mais rien ne dit, comme l’a très bien fait remarquer un Giffois dans la salle, que ceux qui travailleront là y habiteront aussi. Il faut donc prévoir des moyens de transports adaptés à d’éventuels chassés croisés de grande ampleur. Ils semblent l’être, avec un TCSP (Transport en Commun en Site Propre (autrement dit, avec une voie qui lui est réservée) qui ira du quartier de Polytechnique au Christ de Saclay en passant par le Rond-Point de Saint-Aubin ; un métro (aérien… rares sont ceux qui continuent à se battre contre ce qui se profile sur le sujet) avec trois gares sur le plateau (à Palaiseau vers le lycée Camille Claudel ; à Gif-Orsay vers le Bœuf à six pattes et au Christ de Saclay). Sauf que le TCSP ne sera prêt qu’en 2015, le métro que peu après 2020 (et encore, mercredi 9 octobre, lors de la réunion de concertation, c’était 2023…

M. Ayrault a annoncé jeudi 10, lors de sa visite sur le Plateau, l’avancement du processus de deux ans). Il n’empêche, il faut compter encore un minimum de 7 ans (et pendant lesquels le Plateau sera en travaux permanents) pour parvenir à une offre de transport en commun adaptée aux déplacements modélisés, alors que les installations, elles, auront lieu avant : le quartier devrait être « prêt à vivre » en 2018. Un des Giffois présent à la réunion de concertation a très justement fait remarquer qu’à l’étranger, quand on veut faire un projet de ce genre à partir de rien, le phasage se fait mieux (ce que GemGif ne cesse de dire depuis longtemps) : on commence par installer les infrastructures, puis on construit les logements et les bâtiments. Les gens ne viennent habiter ou travailler que quand les transports sont là, pas l’inverse ! Quid, donc, en attendant, pour se déplacer sur le Plateau ?

Lire la suite de l’article de Martine Debiesse sur son blog Gem Gif

You Might Also Like

Bad Behavior has blocked 2359 access attempts in the last 7 days.

MonSaclay.fr -- site communautaire et citoyen contribuant a faciliter la mise en relation des habitants
de Saclay au bourg et au Val d'Albian et de l'ensemble des habitants du Plateau de Saclay. MonSaclay.fr est un blog d'entre-aide; un blog d'information citoyenne sur les
associations, les ecoles, la vie de quartier... Monsaclay.fr Saclay est une
commune de l'Ile de France sur le Plateau de Saclay en Essonne, 91 au sud de Paris. Les communes voisines
sont Bievres, Jouy en Josas, Orsay, Vauhallan.

Contact : Stanislas Berteloot s...Cliquez ici pour visualiser...@monsaclay.fr