Browsing Tag

patrimoine

Association

Maison Léon Blum : les ressources humaines en point de mire

Jan 28, 2018

Caroline Campaignolle, directrice de cabinet. Portrait de Léon Blum.

         De cette maison, faciliter la découverte. De cette histoire, nourrir les jeunes.

Ils y tiennent à leur Cher Léon ! Le droit au congé, je veux bien, mais le siège de l’Unesco à Paris, la vitalité du cinéma français et la parité en politique, tout ça pour le même homme. Ils n’en rajouteraient pas un peu…  Ce dossier, voyons. État de l’opération. Plan scientifique : validé. Plan culturel : validé. Ressources Humaines : inquiétude.

Les dossiers, … On sait ce que c’est.

_ Taxi ! _ A Jouy-en-Josas, au 4 de sa rue. _ Sa rue ?! , la rue de qui  ? _ Léon Blum. _ Comme si j’y pensais tous les jours en me rasant.

Des voitures garées sur le trottoir d’une rue calme, un policier municipal en faction devant.
_ Voilà. On y est. C’est la foule des grands jours, on dirait. _ On ré-inaugure, cette fois pour les donateurs. _ Je connais la maison de Pierre Loti à Rochefort et celle de Victor Hugo à Guernesey mais pas celle-ci. Vous me ramènerez un quiz, s’il y en a ?

Se joindre discrètement à ceux qui sont déjà à l’intérieur.

Quand le temps ne permet pas de s’installer dans le jardin, c’est dans un hall récemment construit que se tiennent les discours. On n’aurait pas pu loger dans leur modeste maison de 1914 (ancienne fermette ré-architecturée) les cent quinze invités présents aujourd’hui.

Hall 
Pièce rapportée – elle n’existait pas du temps des Blum – vite devenue indispensable. Ce  27 janvier 2018, il faudrait un périscope pour apercevoir l’équipe projet et les officiels. Le maire de Jouy-en-Josas, Jacques Bellier, l’ancienne ministre de la Culture, Catherine Tasca, le représentant de la Fondation du patrimoine… et derrière, légèrement en retrait, Fanny Le Corre, seule permanente de ce lieu de mémoire, et, derrière encore – sur une des innombrables photographies -, l’âme de cette maison, Léon Blum, le sage pour les uns, le pape pour les autres (les Jovaciens à l’époque après-guerre), pour tous aujourd’hui, un « Illustre ».

Rez-de-chaussée

Cuisine : cuisine politique, Front Populaire, anti-sémitisme, on regardera dans le hall les caricatures de Léon Blum qui lui sont comme des insultes.

Bibliothèque :  _ Heureusement il y a un classement par domaine !

Même si la postérité ne retient que le politique, on voit que Léon Blum était un littéraire. Sur une table basse, bien en évidence, on ne peut pas le rater : La réforme gouvernementale. Plus loin, Du mariage. Sorti en 1907 – une bombe – la liberté sexuelle pour les demoiselles, rien que ça ! Comme le dit l’historien Alain Bergounioux, plus question de les livrer vierges à leur mari. Et comme cela, cinq mille ouvrages. Le couple aimait lire, a écrit un confrère du Parisien (Laurent Maron, le 13 octobre 2017). On y trouve aussi : Barrès et Blum, Jean Jaurès et Léon Blum, Blum et le totalitarisme, Blum et les États-Unis

Poursuivons car il nous reste un étage à visiter. Et l’escalier pour réfléchir.
On peut s’y laver des insultes reçues mais c’est la pièce des femmes. Vous ne voyez pas ?

Étage :

Chambres : on pense aux amour-s de Jeanne et Léon  Blum…, tous les deux ayant vécu plusieurs vies sentimentales avant de se rejoindre. On pourra lire sur le sujet Thérèse, le grand amour caché de Léon Blum de Dominique Missika (Alma Editeur).

Salle de bains : avec une entrée de jour qui ravirait les architectes, on essaie d’imaginer ce grand homme, guidés par Daniel Vermeire (conseiller municipal délégué à la maison Blum) qui mène son groupe tambour battant – de toute façon, en bas, le buffet est inaccessible – .

Peu à peu Léon Blum surgit du passé

_ Que représente-t-il aujourd’hui ? On aurait envie de le demander aux quelques jeunes qui sont venus. Ses combats, anti-sémitisme, honneur, parité homme femme, ne se démodent pas. Si sa figure nous semble lointaine, c’est qu’en bien des domaines il fut précurseur.

L’inauguration de ce jour leur est réservée
Les donateurs peuvent être fiers d’eux. Ils pourraient avoir envie de s’absorber dans la contemplation d’une liste, d’y chercher leur nom et de s’estimer quitte pour l’éternité. Qu’ils n’y comptent pas, on a encore besoin d’eux comme bénévoles. Cette maison est insatiable. Oui et non. Le bâti est financé, on n’y revient pas et le fonctionnement n’est pas un problème jusqu’en 2019. Mais, une seule permanente pour faire vivre la maison, – surtout si l’on veut respecter les congés payés chers à « ce cher Léon » – il faut avouer que c’est un peu juste.

Christophe Baillat

Adresse : 4 rue Léon Blum 78350 Jouy-en-Josas.Contacts : Maison Léon Blum : 01 30 70 68 46
Mail : [email protected]

 

 

 

Bon plans, Plateau de Saclay

Le château de Villiers-le-Bâcle ouvert à la visite pour les Journées du Patrimoine: surprises.!

Oct 12, 2012

Une occasion privilégiée.

Dissimulé au fond d’un grand parc de 40 hectares, le château de Villiers,réputé privé, est le moins accessible aux regards des châteaux de la région. De quoi exciter la curiosité! Que se cachait-il donc au fond de ce parc? On allait se résigner à la seule vue du portail et des jolis pavillons d’entrée , quand on apprit qu’il était ouvert à la visite pour les journées du Patrimoine! Chance!

Après avoir parcouru une longue et jolie allée,presque un tunnel de verdure,on l’aperçoit enfin: belle bâtisse en H de style Louis XIII ,avec son parement de pierre et de briques ,construite en son temps pour Michel Lucas,seigneur de Saclay,comte de Chateaufort ,et secrétaire de Louis XIII…Il a remplacé un château antérieur du XVe ,le site fut le fief de plusieurs seigneurs depuis le Moyen-Age.

saclay Villiers

Vue arrière du château…

Yves Lecoq, « fou de châteaux »

On n’apprendra peut-être rien aux familiers du plateau de Saclay, mais nombre des visiteurs de ce week-end privilégié,eurent la surprise de découvrir que le château était depuis 1995 la résidence principale d’Yves Lecoq ,de son vrai nom Yves Lecoquierre-Duboys de La Vigerie ,issu de bonne noblesse par sa mère; surprise accrue encore lorsqu’on apprit que ce « fou de châteaux » (pour reprendre le titre d’un beau livre paru sur ses châteaux) consacrait son temps libre et ses gains comme imitateur à Canal + à rénover des châteaux. 5 châteaux rénovés au compteur ,dont celui de Villiers,acquis alors qu’il était dans un complet état d’abandon;

Yves Lecoq ,antiquaire de formation,passionné de patrimoine, a non seulement entièrement rénové Villiers ,mais l’a aussi redécoré et remeublé  .A cet effet, ce passionné du XVIIe et du XVIIIe siècles passe son temps libre à « chiner » un peu partout pour trouver les objets d’époque qui orneront les pièces du château. Magnifique résultat: les pièces sont splendides! Les dépendances (« petite ferme », ancien presbytère,orangerie) méritent d’être découverts ,ainsi que le parc et notamment le potager.

villiers le Bacle Saclay

Visite de la magnifique salle à manger.

Superbe visite! Il faut savoir qu’ en dehors des journées du patrimoine, le château est ouvert à la visite 40 jours en été, en principe de la mi-juillet à la mi-aôut . Voilà pour corriger les faux bruits! Qu’on se le dise!

REPORTAGE DETAILLE ET PLUS D’IMAGES : cliquer sur : http://jmsattohurepoix.blogspot.com/2012/10/plateau-de-saclay-decouverte-du-chateau.html

 

Bad Behavior has blocked 1656 access attempts in the last 7 days.

MonSaclay.fr -- site communautaire et citoyen contribuant a faciliter la mise en relation des habitants
de Saclay au bourg et au Val d'Albian et de l'ensemble des habitants du Plateau de Saclay. MonSaclay.fr est un blog d'entre-aide; un blog d'information citoyenne sur les
associations, les ecoles, la vie de quartier... Monsaclay.fr Saclay est une
commune de l'Ile de France sur le Plateau de Saclay en Essonne, 91 au sud de Paris. Les communes voisines
sont Bievres, Jouy en Josas, Orsay, Vauhallan.

Contact : Stanislas Berteloot s...Cliquez ici pour visualiser...@monsaclay.fr