Archives

Info Citoyen

Critique de Enemy de Denis Villeneuve

Août 26, 2014

317481.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Dans le paysage cinématographique un peu Blockbusterien testostéroné de cet été apparaît Enemy de Denis Villeneuve.

L’histoire raconte les aventures d’un homme découvrant subitement son double parfait dans un film qu’il a loué en DVD. Entre en jeu une bataille féroce pour découvrir la vérité sur 1h30 .

Attention ! Ce film n’est pas à mettre dans toutes les mains. Si vous voulez déposer votre cerveau sur le côté de votre fauteuil, préféré le dernier MARVEL ou 22 Jump Street. Avec Enemy, vous plongerez dans un processus de réflexion à vous en faire exploser les neurones

Tourné avant son Prisoners (sorti en 2013 avec Hugh Jackman), Enemy marque les retrouvailles entre Jake Gyllenhaal et le réalisateur dans une histoire extrêmement inconventionnelle. Car cette oeuvre est une véritable Oeuvre de cinéma, tellement sa complexité et ses approches métaphoriques sont nombreuses.

D’une vérité volonté de fournir une forme de peur, Enemy nous offre un malaise unique que pouvait apporter l’implication de différentes métaphores. Villeneuve veut faire réfléchir son spectateur jusqu’à ce qu’il se rende compte de la forte critique de la nature humaine. Les critiques ont auréolé le film comme étant celui ayant la fin « la plus terrifiante de l’histoire du cinéma ». Et ce n’est pas loin de la réalité, puisque Villeneuve sait manier une ambiance pour la rendre étouffante, pour rentrer dans la tête du personnage principal, et pour rendre la confusion complètement totale.

Les interprétations sont nombreuses et le film mène à un grand débat, il reste l’un des meilleurs films de cinéma, qui requiert plusieurs minutes de réflexions après l’avoir vu.

9/10

Spectacle

CinéSaclay – Critique de Fruitvale Station (Sorti le 1er Janvier)

Jan 8, 2014

Par Thibault de Brockhausen, un Bièvrois, étudiant en Master Audiovisuel (Télévision/Cinéma) à Paris 1 Panthéon-Sorbonne se propose d’enrichir le contenu de monSaclay.fr de ses critiques de cinéma.

Plus d’info sur Thibault

Grand Prix du Festival de Sundance 201 3 et primé à Deauville en Septembre, Fruitvale Station s’offre enfin sur le territoire français.

Et c’est au jeune réalisateur de 27 ans, Ryan Coogler, de prendre en main cette histoire dramatique, décidant de mettre en avant un cinéma vérité. Fruitvale Station devient alors une pépite.

Le film dépeint 24h de la vie Oscar Grant, jeune homme de 22 ans, atteint d’une constante malchance, mais dont l’âme est auréolée de positivité. Le 1er Janvier 2009 à 2h du matin, Oscar Grant croisera la police dans la station de Fruitvale et l’enfer commence.

Si l’oeuvre ne présente aucun pathos , la caméra laisse sa place à la vie, les sentiments, la peur, et la crainte que tous les personnages ressentent, laissant une incrédulité inhérente s’immiscer chez le spectateur. Le tour de force du film réside dans sa description de l’injustice et l’imperfection du système, jusqu’à la reconstitution finale du drame provoquant inévitablement un torrent d’émotion.

Durant l’intégralité du film, Ryan Coogler maintient ses personnages dans une sphère routinière dans le but de faire de la scène finale une véritable hymne à l’inattendu. Le pari est gagné.Sans fausses notes, Fruitvale Station est doté d’un habile scénario et montre les débuts d’un jeune réalisateur prometteur.

Si la réalisation est presque irréprochable, c’est à l’aura de son acteur Michael B. Jordan (ado aux Super-Pouvoirs dans Chronicle) que le film doit ses plus beaux éloges. Apparaissant dans chaque plan, il redonne une seconde vie au véritable Oscar Grant. Modèle pour certains, Martyr pour d’autres, Oscar Grant nous est présenté comme un jeune homme difficile, mais ayant la puissance et les motivations nécessaires (père de famille, ancien dealer) de toujours trouver solutions à ses problèmes.

Fruitvale Station est l’oeuvre la plus honnête et unique de ce début d’année.

MonSaclay.fr -- site communautaire et citoyen contribuant a faciliter la mise en relation des habitants
de Saclay au bourg et au Val d'Albian et de l'ensemble des habitants du Plateau de Saclay. MonSaclay.fr est un blog d'entre-aide; un blog d'information citoyenne sur les
associations, les ecoles, la vie de quartier... Monsaclay.fr Saclay est une
commune de l'Ile de France sur le Plateau de Saclay en Essonne, 91 au sud de Paris. Les communes voisines
sont Bievres, Jouy en Josas, Orsay, Vauhallan.

Contact : Stanislas Berteloot s...Cliquez ici pour visualiser...@monsaclay.fr