Browsing Category

Art

Art

Marcel Arland. N’oublions pas que ce grand écrivain a été professeur au Montcel.

Oct 1, 2017

Ce n’est pas gagné d’avance. Reprenons au début, il est 20h30 à la Médiathèque de Toussus-le-Noble. Nous sommes avec les fidèles qui font confiance à la programmation de Maria du Souich.

_ Ce soir, nous découvrirons des lieux saints de l’écriture. Grâce à quelques complicités, nous pénétrerons dans l’enceinte de son bureau à la nrf et grâce à celles de ses gardiens, nous irons – ce sera un privilège d’y être reçus – à Brinville (photo). Qui sait, peut-être surprendrons-nous le maître de maison en train de lire après le dîner. N’a-t-il pas sur sa table dix ou douze livres ? N’est-il pas obligé de lire une partie de la nuit pour choisir les romans dont il parlera ?

Tout Marcel Arland en trois lettres, ce serait presque possible avec ABC : Amance, Brinville et Corona (sa bonne machine à écrire), à condition d’en ajouter aussitôt trois autres : NRF.

Abécédaire. Pour la lettre A, à part l’Amance, qui a bercé son enfance, je ne vois que cette rivière pour mériter la première place. Saluons-la, nous aussi, l’Amance, de loin mais le cœur y est. Nous voilà en relation avec la Haute-Marne par l’esprit. Pour le B, Banlieue le dispute à Brinville. Qui pour lire le texte onirique qui illustre la lettre B, prendre place dans un train, s’acagnarder sur une banquette, faire soudain apparaître Marie Laurencin entre deux clochards ? Assis ou debout, selon le personnage à qui il prête sa voix, Jean-Yves Saez, fondateur du collectif Passeurs de Rimes, est l’invité–surprise de cette soirée du 29 septembre.

21h, certains n’ont encore rien mangé. Qu’à cela ne tienne, un sandwich, un verre d’eau. Là-dessus, les textes, la lampe électrique (une projection de diapos plonge la salle dans l’obscurité), reprenons. Direction Paris, la nrf et celui que le Figaro littéraire[i] a qualifié de « découvreur », Marcel Arland. 21h30, s’il ne partait pas en vacances, il avait le cafard. Au Rondon[ii], la maison de repos des auteurs. De là à Port-Cros. Découvrons un tout autre Arland, côtoyant Gide ou Paulhan. Son côté gamin dont sa physionomie est imprégnée trouve ici, au-dessus des vagues, un terrain d’application à sa mesure. Pour le L, Langres ou Lecture ? Est-ce que Marcel Arland a choisi ? 22h _ Merci à la ville de Toussus-le-Noble et à Maria du Souich, qui pour les besoins de la bibliothèque lit peut-être autant que Marcel Arland. _ Merci aux signataires de la lettre qui suggère au Montcel (quand il réouvrira) d’honorer la mémoire de Marcel Arland au Montcel où il fut professeur et heureux parmi ses garçons. Tout particulièrement Christian Bouda, proviseur de lycée et fils des gardiens de M. et Mme Arland à Brinville. Sans oublier ceux qui sont au départ de cette initiative : Claude Cailleau (fondateur de la Revue Les Cahiers de la rue Ventura), Michel Crépu (directeur de la NRF), Yvon Houssais (professeur à l’Université de Franche-Comté, Langue et littératures françaises), Rémi Soulié (modérateur des colloques Littérature en Lagast[iii]), Michel Thénard (journaliste en Haute-Marne qui partage avec Marcel Arland une parenté d’Amance[iv]). Ils ont été rejoints depuis par : Jean-Pierre Alix (membre du Groupe de Recherches Historiques de Jouy-en-Josas), Annette Cossonnet (Présidente du Syndicat d’Initiative intercommunal  Jouy & Les Loges-en-Josas), … Le public présent à Toussus a été particulièrement réceptif à cette démarche.

Christophe Baillat

[i] 1er décembre 1951. Article de Maurice Chapelan sur les coulisses du Prix Fémina.

[ii] à Olivet, près d’Orléans. Corinne Fourquier, qui accueille pour une ou plusieurs nuits en chambre d’hôte (Achacunsapose) a bien voulu aller photographier Le Rondon.

[iii] dont le dernier, le 15 juillet 2017, fut consacré aux paysages dans l’œuvre de Marcel Arland.

[iv] C.f le site chemindeleau.com

Art

Daninos raconté par sa femme

Oct 23, 2016

mon-ami-pierrot

MAY I INTRODUCE PIERRE ?

Ecrivain levé à l’aube, Pierre entre très jeune dans les salles de rédaction. Il fait ses armes comme journaliste sportif avec son oncle qui possède la revue Tennis & Golf, avant de partir suivre les balles aux Etats-Unis pour Le Figaro. Journaliste, mais seulement le matin, il travaille l’après-midi à son œuvre romanesque. Il y brosse des souvenirs personnels, depuis la seconde guerre mondiale (Le sang des hommes -1941), jusqu’à une croisière de luxe (Les Touristocrates – 1974). Mon ami Pierrot montre l’écrivain au travail. Que lui faut-il ? Il ne demande qu’un bureau, une bonne plume et, le plus difficile à obtenir, le silence. On peut ajouter une bonne épouse. Il disait à sa femme, «  Si tu me quittais, je me noierais …dans le travail et les voyages. » Travailler, voyager, aimer et faire de l’humour. A l’école, il avait appris à rire de tout, ensuite, il s’est souvenu de ce qu’il avait appris. Lui disait-on : _ « En somme, on peut dire que vous occupez une place à part dans la littérature française ». Il répondait _ « Bien sûr je ne vais pas m’asseoir sur les genoux de quelqu’un. »

Dans le livre qu’elle consacre à son mari (Editions du Panthéon – Collection Mémoires), Marie-Pierre fait une grande place aux textes de Pierre dont elle loue le professionnalisme. Il connaissait à ce point son métier qu’il dicta un jour deux chroniques plongé dans le coma et, selon Marie-Pierre, qui était également sa documentaliste et plus encore sa partenaire, il n’y avait rien à retoucher.

MAY I INTRODUCE MARIE-PIERRE ?

Andreï Makine lui faisait l’amitié de toujours lui adresser son dernier livre. Il arrivait à la dédicataire dans son appartement du Parc de Diane à Jouy-en-Josas, où des photos de Pierre rappelaient sa présence à ses côtés. Marie-Pierre vous invitait pour une tasse de thé aussi bien en français qu’en anglais (I will arrange tea time for the two of you this summer with pleasure). Vous la trouviez chaussée de mocassins en fine fleur de cuir, prête malgré les ans à aller visiter une exposition en voiture à Paris ou à s’envoler pour New-York. J’ai connu Marie-Pierre octogénaire. Eternelle amoureuse des mots étudiant les langues. Avec les Aînés de la commune en Pologne. Participant en toute simplicité à l’Atelier d’écriture. Cet amour qu’elle a toujours porté aux mots, cet amour qui lui a fait rencontrer Pierre. Peu de personnes connaissent sa vie et pourtant elle l’a racontée avec talent dans Belle-Mère en exclusivité, paru chez de Fallois en 1996. Pierre écrit en quatrième de couverture : « Il est parfois difficile pour un écrivain d’accepter qu’il y en ait d’autres _ surtout des meilleurs. Mais avoir une épouse qui prend la plume, s’empare de votre nom, publie un livre, et, de surcroît, ne manque pas d’esprit _ c’est dur à avaler ». C’est troublant, ce titre : Belle-Mère …alors qu’elle évoque sa propre mère. Pierre a choqué sa vie. « Je n’aurais jamais dû faire la connaissance de Pierre », écrit-elle encore et encore.

Un livre provoque l’improbable rencontre

La rencontre des deux familles, d’origines sociales si différentes, n’était pas inscrite dans les cartes. Il a fallu que le destin fasse un gros, un très gros effort d’imagination. Leur histoire d’amour commence par le livre que Pierre a écrit et que Marie-Pierre achète. Nous sommes à New-York, en 1954, l’année des Carnets. Pendant que sa mère essaie de joindre les deux bouts, Marie-Pierre Dourneau garde des enfants et a la bonne idée de passer à La Librairie française. Le livre Les Carnets du Major Thompson va changer sa vie. Voilà l’homme (cet auteur qui a eu le génie de lancer un Major anglais plus vrai que nature dans la jungle des Français) avec qui elle aimerait vivre ! Aimerait, car Pierre est marié. Ralenti, le coup de foudre dure treize ans.

Marie-Pierre Daninos a la plume assassine, son mari, qui fut une sommité de la littérature est mort à l’hôpital comme un chien. En 2005. Onze ans plus tard, Marie-Pierre invective son personnel tout autant pour son manque d’humanité que pour ses soins défaillants. Le carnet de notes de Pierre et son stylo disparaissent en même temps que lui. Marie-Pierre a concentré sa dernière énergie sur terre pour raconter la vie du célèbre journaliste, celle de l’écrivain voyageur et leur vie de couple durant cinquante ans. Elle est décédée sitôt après avoir déposé le manuscrit entre les mains de son éditeur.

_ Buvons un coup, buvons en deux

A la mémoire des amoureux…

Christophe Baillat

Agenda, Art, Bon plans, Info Citoyen, Vallée de la Bièvre

La Foire internationale de la photo à Bièvres élargit son champ

Juin 1, 2016

Foire à la photos de BièvresDepuis, plus de 50 ans, la Foire Internationale de la Photographie réunit, le temps d’un week-end, au sein de la commune de Bièvres tout ce qui concerne la photo d’hier et d’aujourd’hui. Si elle est particulièrement attachée à ses fondamentaux que sont le marché de l’occasion et des antiquités photographiques et le marché des artistes, elle est aussi ouverte aux nouvelles technologies et à la jeune création. Marché, expositions, animations, ateliers, conférences, la Foire est un lieu d’échange, de partage d’expériences pour les professionnels et un espace de découverte pour les amateurs ou simples visiteurs. La Foire a accueilli plus de 10.000 visiteurs en 2015.

Le vintage est partout

La Foire est reconnue internationalement pour son marché de l’occasion et des antiquités photographiques, un des plus grands d’Europe qui s’étend sur deux hectares en plein cœur de Bièvres. Un paradis pour les collectionneurs et chineurs qui viennent y faire leur chasse aux trésors : photosphères, lanternes magiques, chambres de voyage, stéréoscopes, visionneuses pour autochromes, appareils portefeuille, présentoirs à photos, livres, photos anciennes, affiches de cinéma, projecteurs, caméras, pellicules… L’offre est pléthorique et de qualité, elle reflète la diversité et l’étendue du patrimoine photographique. Les photographes amateurs ou professionnels viennent chercher du matériel : appareils, objectifs, accessoires… La Foire est un musée à ciel ouvert où plus de 200 exposants proposent leurs conseils et racontent l’histoire de ces occasions photographiques. Grâce à eux et aux collectionneurs, ces objets retrouveront une seconde vie.

Expositions : “Instants très simples” de Claude Batho et “Plage de couleurs” de John Batho

La commune de Bièvres invite pour la première fois, dans le cadre de la Foire, un couple de photographes : Claude et John Batho. Si John est spécialiste de la couleur, Claude travaillait essentiellement le noir et blanc. Disparue en 1981, elle photographiait l’intime. À travers les paysages familiers, les proches, les objets du quotidien, ses photos offrent une douce poésie. En particulier sa capacité à voir et à raconter est unique, elle magnifie les petits bonheurs de la vie. Tout est simple, tout est tendre, le temps est comme suspendu. Ses images sont ancrées dans le réel et pourtant s’ouvrent sur l’imaginaire, point de départ d’une rêverie.

L’oeuvre de John se fonde sur la couleur considérée pour elle-même, sur son pouvoir d’attraction, sa spécificité en photographie, en particulier sur sa capacité à perturber ou à surprendre la perception. « La couleur n’est pas vraiment saisie, elle saisit plutôt celui qui la regarde. Originale, elle ne se réduit pas à l’image d’elle-même. Elle se photographie pourtant, le photographe en rapporte les effets, en prolonge les vibrations » explique l’artiste. Auteur de célèbres séries (les Parasols, les Manèges, les Nageuses), John Batho a mis à profit l’invention de l’impression numérique. La liberté et la précision qu’elle offre lui ont permis d’affirmer son œuvre, d’explorer de nouveaux supports et d’atteindre une perfection qui distingue le style de ce grand artiste français de la couleur.

Les 9e

Rencontres de Bièvres sont des conférences, débats et démonstrations sur la photographie. Les procédés émergents, le matériel, le numérique, la chaîne graphique, le voyage, l’histoire de la photographie sont abordés par des spécialistes. Place aux artistes, le dimanche.

La jeune création s’illustre dans le marché des artistes qui accueille une centaine d’artistes-photographes dont les expositions sont individuelles ou collectives. Au cœur de ce marché, on parle art ou technique. De nombreux prix et lots sont remis dont le Grand Prix Jean & André Fage.

Avec les lectures de portfolio, le photographe amateur présente un ensemble de photos à un professionnel lequel analyse les clichés, révèle leurs points forts ou leurs faiblesses, leur originalité et ce que l’image dévoile (gratuit, sur réservation www.foirephoto-bievres.com).

Animations pour tous

La Foire propose de nombreuses animations tout au long du week-end : portraits gratuits dans le studio éphémère mis en place par le Photoclub de Paris Val-de-Bièvre (dimanche), découverte des procédés anciens grâce à l’animation de l’Image Latente, dédicaces d’ouvrages de photographes et visite commentée des expositions de Claude et John Batho…

La Foire est organisée par le Photoclub de Paris Val-de- Bièvre avec le concours de la commune de Bièvres. La Foire et le Musée Français de la Photographie ont été créés en 1964 par Jean et André Fage, fondateurs du Photoclub de Paris Val- de-Bièvre.

Informations pratiques

Entrée libre
Place de la Mairie de Bièvres

(Essonne – France)

Sam. 4 juin : 13h-20h

Dim. 5 juin : 7h-18h

Accès : 12 km au sud de Paris, par la N118

RER C : gare de Bièvres

Site internet :

http://www.foirephoto-bievres.com

Facebook : http://www.facebook.com/pages/Foire-Photo-Bievres/316871653659

 

Art, Association, Bourg

Exposition photographique : reflets et courbes

Fév 5, 2016

SACLAY VISIONS Invitation_generale_Expo_2016_PG_R_final

Les Photos-Clubs SACLAY-VISIONS & AAC-CEA ont le plaisir de vous inviter à visiter l’exposition photographique des clubs du Comité Départemental de l’Essone.

Salle Lino VENTURA à SACLAY (bourg)

Thèmes : Reflets (Couleur), Courbes (N&B)

Exposition ouverte
Samedi 6 et dimanche 7 février 2016
Samedi 13 et dimanche 14 février 2016
de 14h à 18h

Agenda, Art, Spectacle

Concert de musique de chambre à Saclay

Juin 25, 2015
affiche_pdfLe pianiste Dinu Constantinescu organise à la salle Lino Ventura le lundi 29 Juin à 20h30 un concert de musique de chambre.
Le programme initialement prévu en trio et annoncé sur le bulletin municipal de Juin, a dû être modifié en raison d’un empêchement du clarinettiste.
Le nouveau programme comprendra des oeuvres de Beethoven, Dutilleux et Schubert que je jouerai avec le flûtiste Ivan Bellocq et des nocturnes de Chopin pour piano seul.
Agenda, Art, Association, Bon plans, Bourg, Info Citoyen

Comptoir de Noël de Saclay 2ème Edition

Déc 5, 2014

Atypik Fabrik, association saclaysienne, vous convie à la 2ème édition du Comptoir de Noël :

Samedi 6 décembre 2014 de 10h à 19h

Dimanche 7 décembre 2014 de 10h à 18h

Espace Lino Ventura, 52 rue de Sacaly, Saclay Bourg

Entrée Libre

Vous y rencontrerez une vingtaine d’artistes, artisans et créateurs ravis de vous présenter leurs œuvres : Bijoux, accessoires, décoration, céramique, tricot, textile, raku, cartonnage, feutrine, carterie, luminaire, chaises relookées, home déco, calligraphie, porcelaine, univers de bébé…

Vous pourrez également participer à une tombola le samedi et une autre le dimanche. Tirage uniquement pour les personnes présentes en fin de journée.

AFFICHE comptoir de noel2014

 

 

Une collecte de jouets sera organisée par l’Association « Opération Nounours ».

Donnez une seconde vie à vos jouets au profit d’enfants défavorisés.

Au plaisir de vous rencontrer !

L’Equipe d’Atypik Fabrik

Art, Association, Enfance

Venez rejoindre Art et Peinture aux cours du mardi avec Martine

Sep 4, 2014

Au programme des jeunes pour commencer :

– dessin au crayon : les moulins, les épouvantails
– en peinture : la vraie carte au trésor
– peindre comme les aborigènes, peindre comme « M.Chaissac » …
– peindre à l’encre de chine : portrait de chats, le cheval japonais etc…

Les adultes
– devront cogiter sur « le paysage urbain et l’homme » , en techniques mixtes !
– peinture au couteau : new-york , les grandes villes ..
– revisiter un tableau de maître (recherche et simplification pour décalage époque)
– Vie silencieuse : fleurs et pichet : collage, frottage et peinture
et bien d’autres thèmes à choisir !

Contact Martine : 06 64 71 89 09

Agenda, Art, Bon plans, Info Citoyen, Spectacle, Vallée de la Bièvre

Foire de la Photo et concerts à la libraire Mille Feuilles de Bièvres

Juin 5, 2014

photo bievresDans le cadre de la 51e Foire Internationale de la Photo à Bièvres 7 et 8 juin 2014 la librairie restaurant le Mille Feuilles à Bièvres organise une série de concerts.

Lire l’article sur la librairie-restaurant Mille Feuilles

Expositions, dédicaces et concerts de Jazz seront au rendez-vous au Mille Feuilles ce weekend.

Ce vendredi soir, c’est avec un concert que débutera les activités de la Foire de la Photo.

Vendredi 6 juin à 20h Diner-Concert de Jazz vocal A’ Cappela « Les Reines de Saba » http://reinesdesaba.wix.com/lesreinesdesaba

  • Sophie Le Roux dédicacera son livre samedi 7 juin de 15h30 à 17h dédicacera ses livres samedi 7 juin de 16h à 18h.
  • Dimanche 8 juin 11h – Duo de jazz Harmonica/piano avec Beija et Yéyé
  • Dimanche 8 juin – 15h-16h – Rencontre – Dédicace de Françoise Huguier (conférencière invitée par le photo-club de Paris-Val de Bièvre)
  • Exposition « Le Jazz au bout des doigts » de Sophie Le Roux du 6 au 29 juin 2014
    http://sophieleroux.blogspot.fr/p/le-jazz-au-bout-des-doigts.html

Encore le Jazz, samedi avec le concert gratuit de Didier Lockwood & Portico Quartet à 18h Place de la Mairie.

 Lire l’article sur la Foire Internationale de la Photo 2014

Agenda, Art, Vallée de la Bièvre

51e Foire Internationale de la Photo à Bièvres 7 et 8 juin 2014

Mai 14, 2014

photo bievresLa photo d’hier et d’aujourd’hui réunies à l’occasion de la plus grande manifestation de ce type en France De rayonnement international, la Foire s’intéresse à tous les aspects de la photographie : marché, expositions, conférences, lectures de portfolio, ateliers…

Bièvres se met à l’heure de l’image et accueille plusieurs milliers de visiteurs. La Foire est le rendez-vous des photographes professionnels ou amateurs, des collectionneurs du monde entier et des franciliens qui apprécient cette promenade bucolique, familiale et photographique.

 Son objectif : consacrer la photographie comme un art tout en célébrant ce qui est aujourd’hui la première pratique culturelle des Français.

Avec ses 300 exposants, la Foire s’étend sur 2 hectares. Riche, variée, elle propose un marché de l’Occasion et des Antiquités photographiques parmi les plus importants d’Europe. Lanternes magiques, appareils stéréoscopiques côtoient caméras et appareils photos. Les photos anciennes, parfois encore dans leurs albums d’origine, procurent l’émotion. Les publicités, objets publicitaires, affiches, livres sur le cinéma et la photographie deviennent pièces de collection. Il faut fouiller, chercher parmi ces trésors, le chineur ne revient jamais bredouille. La qualité des objets proposés assure, depuis longtemps, la renommée de la Foire.

Une nouvelle programmation, une nouvelle vitalité La Foire a toujours su évoluer avec son temps en prenant la mesure des considérables évolutions technologiques, culturelles et artistiques de la photographie. À l’occasion des 50 ans du musée français de la Photographie et de la 51e édition de la Foire, la manifestation propose un nouveau principe de carte blanche à un photographe.

Le photojournaliste, romancier, écrivain-voyageur, Patrice Bard inaugure ce principe qui sera décliné chaque année.

Il a notamment travaillé sur la banlieue, les frontières et les routes. Il mène un travail personnel sur la problématique de l’eau en Amazonie et sur les peuples autochtones des Amériques. Il arpente le monde et en rapporte des carnets de voyages.

Cinq expositions permettront de connaître les différentes facettes de son travail :

  • Amazone : de Belém à Belen, un monde en suspens (Grange aux fraises)
  • Transsibériens, le mythe incarné (musée français de la Photographie)
  • Carnets d’Europe : Brest to Brest (sur la façade de l’Hôtel de ville)
  • Les routes du blues (Maison des photographes et de l’image)
  • Portraits noirs et criminels (Maison des photographes et de l’image)

Patrick Bard – Signatures Le photographe Xavier Lambours est l’invité de Patrice Bard, il exposera au musée français de la Photographie  Yémen, les inédits 1975-2006

Les conférences, débats et démonstrations proposés par les 7e Rencontres de Bièvres s’ouvrent à tous les aspects de la photographie. Les thématiques (évolution des techniques et du matériel, le numérique, le voyage…) seront abordées par des spécialistes avec lesquels le public pourra échanger à loisir. Françoise Huguier, photographe de mode et grande voyageuse, clôturera les rencontres le dimanche par une conférence sur son travail.

Les lectures de portfolio sont un échange entre photographes. Un photographe présente sa photo à un professionnel lequel analyse le cliché, révèle sa force et ses faiblesses, son originalité et ce que l’image dévoile (sur réservation www.foirephoto-bievres.com). L’association Gens d’images, organisateur du prix Nadar du meilleur ouvrage de photographies présentera les dix livres les plus plébiscités par le jury 2013. Une rétrospective des photographes ayant été primés à la Foire autour des procédés alternatifs sera organisée sur le parvis de la Mairie (Sabrina Biancuzzi, Quinn Jacobson, Isabelle Levistre, Sylvie Valem).

En lien avec l’exposition « Les routes du blues », Didier Lockwood et Portico Quartet en concert clôtureront le samedi. Une exposition de photographies de Sophie Le Roux “Le jazz au bout des doigts”, un duo de jazz harmonica/piano et des séances de dédicaces seront organisés à la librairie-restaurant-salon de thé “Mille-Feuilles” avec les photographes Sophie Le Roux et Françoise Huguier.

Le marché des artistes ouvrira le dimanche. Il accueillera une centaine d’artistes-photographes dont les expositions sont individuelles ou collectives, associatives ou de galeristes. Un des artistes est récompensé par le Grand Prix Jean & André Fage, décerné par un jury, présidé, cette année, par Olivier Bourgoin, directeur de l’agence Révélateur. Ce prix est remis lors de l’inauguration officielle de la Foire ainsi que de nombreux lots offerts par les partenaires du Photoclub de Paris Val-de-Bièvre.

Chacun peut se faire photographier dans le studio éphémère mis en place par le Photoclub de Paris Val-de-Bièvre (dimanche).

 Informations pratiques

– Entrée libre Le samedi 7 juin de 14h à 21h – Le dimanche 8 juin de 7h à 18h

Accès : à 12 km au sud de Paris, accès par la N118 – RER C : station Bièvres – Place de la Mairie de Bièvres (Essonne – France)

Informations sur le site : http://www.foirephoto-bievres.com et sur Facebook http://www.facebook.com/pages/Foire-Photo-Bievres/316871653659

La Foire est organisée à l’initiative du Photoclub de Paris Val-de-Bièvre avec le concours de la Mairie de Bièvres, du Conseil Général de l’Essonne, et du musée français de la Photographie. En 1964, Jean et André Fage, fondateurs du Photoclub de Paris Val-de-Bièvre, ont créé la Foire et le musée français de la Photographie.

Télécharger le dossier de presse en PDF

 

Agenda, Art, Bon plans, Info Citoyen, Paris-Saclay, Plateau de Saclay, Université, Val d'Albian, Vallée de la Bièvre, Velizy

15 ans d’art contemporain à HEC

Mai 9, 2014

15 ans d'art à HECNous vous invitons à célébrer les 15 ans de l’Espace d’art contemporain HEC.

A cette occasion, nous inaugurerons

The Altar of Sacrifice

Les Frères Chapuisat

&

les réalisations 2014 de Vestiges Ephémères

parcours d’art contemporain

avec Laurence De Leersnyder, Sambre, Ludovic Sauvage et Kouka

Dimanche 18 mai 2014, à partir de 15h30 et jusqu’à 19h

Entrée libre

Campus HEC

1, rue de la Libération

78 350 Jouy-en-Josas

01 39 67 94 55

plus d’informations : artcontemporain@hec.fr

www.hec.fr/espaceart

Agenda, Art, Info Citoyen

Marché des Créateurs de Saclay

Fév 25, 2014

Le Coffre de Lola et Martine de l’Association Afsep ( Association Française des Sclérosés en Plaque) organisent un marché de la création qui se tiendra les 29 et 30 mars prochain à Saclay.
affiche_marche_createur_saclay.
Le coût de participation pour les créateurs et créatrices est de 15 à 30 € et comprends table(s), chaises et grille(s) sur demande. Raccordement électrique possible avec un supplément de 5€.
L’intégralité de cette participation sera reversé au profit de l’Afsep.

Si vous souhaitez participer en tant qu’exposant créateurs (hors bijoux), merci de nous contacter par mail pour recevoir un dossier d’inscription : le.coffre.de.lola@gmail.com.

Ce marché est ouvert à une dizaine de créateurs, il reste quelques place. Les inscriptions seront clôturés au 15 mars.

Nous nous tenons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire et nous vous souhaitons une agréable journée.

Agenda, Art

Exposition de photographies salle Lino Ventura

Fév 1, 2014

SACLAY VISIONS  maquette affiche 2014_PG_A3_V4_mail

ExpositionPhotographiquedesphotoclubsSaclayVisionsetAACCEA.

 

Thème « Visions de Paris »
Salle Lino Ventura à Saclay
Ouverture : les 1 et 2, 8 et 9 février 2014 de 14h00 à 18h00.

 

Du samedi 1er février 2014 au dimanche 9 février 2014, le photo-club Saclay-Visions et son partenaire, l’AACCEA (photo-club du CEA Saclay) organisent leur exposition annuelle à l’espace Lino Ventura.

 

Le thème de cette exposition est «  Visions de Paris ».

 

Cette année, notre exposition sera ouverte aux clubs photo du département qui participeront au concours organisé à cette occasion.

 

Hors concours, les photographes de Saclay-Visions et de l’AACCEA exposeront également leurs « Visions de Paris ».

 

Pour un photographe, Paris a toujours été une source inépuisable de photos. En plus d’être une très belle ville, c’est une ville vivante qui a toujours inspiré les poètes, les peintres et tous les artistes. La photo trouvant sa raison d’être dans la beauté, la poésie, l’humour, l’insolite et le reportage, elle a toujours trouvé dans notre capitale une fabuleuse source d’inspiration. Depuis Marville qui se faisait le témoin du Paris d’avant Haussman, Atget, Brassaï, Doisneau et bien d’autres, on peut aujourd’hui  connaître le Paris d’hier grâce au travail de ces grands photographes. Que l’on s’intéresse aux paysages urbains ou aux scènes de rues, on trouvera toujours des photos à faire en flânant sur les boulevards ou les quais de Seine. Nul doute que cette exposition permettra aux photographes participants d’exprimer leur personnalité et leur talent avec un tel sujet.

 

Notez dès à présent ce traditionnel  rendez-vous des photographes amateurs de notre département.

 

 

 

 

 

 

 

Agenda, Art, Bon plans, Environnement, Info Citoyen, Plateau de Saclay

Lancement du livre de photographies sur le Plateau de Saclay, Racines d’avenir et de la Carte Ouverte du Plateau de Saclay

Nov 28, 2013

livre-saclay
Le livre de photographies sur le Plateau de Saclay, Racines d’avenir  de Jacques de Givry sera officiellement lancé le samedi 7 décembre de 12h à 13h à la Mairie de Saclay. Elle sera accompagnée d’une séance de dédicaces par les auteurs de 9h à 11h et de 15h à 17h à la Mairie.

 Le Plateau de Saclay en images 

Le Plateau de Saclay est aujourd’hui mis en avant pour les grands projets d’aménagement ou pour ses centres de recherche de renommée internationale mais de nombreuses facettes de ce territoire sont encore largement méconnues. C’est ce manque que vient combler le livre de photographies, Plateau de Saclay, Racines d’avenir. 

Six photographes du territoire ont participé à cet ouvrage inédit, édité et coordonné par Jacques de Givry. Yann Arthus-Bertrand y a également contribué par la mise à disposition d’un texte et d’une photo. La diversité des points de vue et des sensibilités permet de dresser un panorama de la richesse du patrimoine et des espaces ouverts de ce territoire exceptionnel. Ces artistes ont pris le parti de n’évoquer en image que « le socle rural et patrimonial du plateau et des vallées, sur lesquels doivent s’enraciner harmonieusement les développements que nous réserve l’avenir ». 

La post-face de l’ouvrage, co-signée des Président des trois communautés d’Agglomération (CAPS, CASQY et VGP), témoigne de l’intérêt porté aux espaces agricoles et naturels du Plateau de Saclay et de ses vallées.

Pour commander un ouvrage, contacter  jdgpublications@wanadoo.fr 

Pour accompagner le lancement de l’ouvrage, une vingtaine de photos sera exposée en grand format dans les rues de Saclay du 6 au 15 décembre. 

La découverte sur le terrain continue avec la Carte Ouverte 

Carte Ouverte du Plateau de Saclay

La Carte Ouverte du Plateau de Saclay est un outil participatif d’aide à la mobilité et à la connaissance du territoire qui recense des centaines de points clés et propose un outil de calcul d’itinéraire (transport en commun, les pistes cyclables, des circuits de balades ou des points de vente à la ferme). http://saclay.carte ouverte. org/

La Carte Ouverte sera également lancée le samedi 7 décembre à 12h à la Mairie de Saclay, pour le plus grand plaisir des promeneurs, des curieux et de tous les habitants du Plateau de Saclay et de ses vallées.

Agenda, Art, Bon plans, Paris-Saclay, Plateau de Saclay, Spectacle

ArtScienceFactory Days du 14 au 21 novembre à Saint-Aubin

Nov 7, 2013

ArtScience-13En 2013, les ArtScienceFactory Days reprennent, après la Fête de la science, le thème des ondes et en proposent une interprétation sensible, grâce à des travaux de recherches artistiques et scientifiques, regards singuliers et complémentaires sur des phénomènes aux formes multiples, qui ne finiront jamais de nous fasciner et de nous interroger.

Comme chaque année, artistes et scientifiques croiseront leur regard et leurs travaux de recherche. Avec eux, et au travers de divers ateliers, les ArtScienceFactory Days proposent de se laisser émerveiller tout en cherchant le pourquoi du comment – ou le comment du pourquoi.

Pour cette édition, les ArtScienceFactory Days investissent un nouveau lieu du plateau de Saclay, encore une fois au carrefour des particularités du territoire, la Ferme de la Commanderie.

 PROGRAMME

Jeudi 14 novembre à 18h45

Rencontre conférencée

Sculpter les fluides en art et en science. Par Jean-Marc Chomaz.

 Samedi 16 novembre à 14h

Atelier enfants

Après l’observation de l’esthétique des vagues, les enfants seront amenés à composer une création musicale et chorégraphique sur le thème des ondes. Par Thomasine Giesecke, artiste plasticienne. De 6 à 12 ans.

Dimanche 17 novembre de 14h à 19h

Rencontre avec les artistes

Jeudi 21 novembre à 20h30

Concert conférencée

« Croisements d’ondes… merveille / émerveille ». Avec Philippe Arrieus,

Pascale Rousse-Lacordaire et Augustin Viard, ondistes.

Ferme de la Commanderie, rue de la commanderie 91190 Saint-Aubin

Ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 19h, le midi et le matin sur RDV.

Renseignements et réservation 01 69 35 35 44.

Entrée libre, événements gratuits sur réservation.

 Venir à La Ferme de la Commanderie

Par le bus :

  • Bus ligne 10 (gare de Gif RER / Buc) arrêt rond-point de Saint-Aubin
  • Bus ligne 9 (gare de Jouy-en-josas RER / centre commercial des Ulis) arrêt rond-point de Saint-Aubin
  • Bus lignes 91-06 et 91-10 (gare de Saint-Quentin RER / Aéroport d’Orly) arrêt Rond-point

Télécharger le programme en PDF (2200Kb)

de Saint-Aubin

Par la route :

À partir du rond-point du Christ à Saclay, prendre la direction de Gif-sur-Yvette. Au 2e rond-point, prendre la 2e sortie route de Belle Image puis prendre la première rue à droite, rue de la Commanderie.

Bad Behavior has blocked 3879 access attempts in the last 7 days.

MonSaclay.fr -- site communautaire et citoyen contribuant a faciliter la mise en relation des habitants
de Saclay au bourg et au Val d'Albian et de l'ensemble des habitants du Plateau de Saclay. MonSaclay.fr est un blog d'entre-aide; un blog d'information citoyenne sur les
associations, les ecoles, la vie de quartier... Monsaclay.fr Saclay est une
commune de l'Ile de France sur le Plateau de Saclay en Essonne, 91 au sud de Paris. Les communes voisines
sont Bievres, Jouy en Josas, Orsay, Vauhallan.

Contact : Stanislas Berteloot s...Cliquez ici pour visualiser...@monsaclay.fr