Ecoles, Enfance

La réforme des rythmes scolaires appliquée à la rentrée 2014

Nov 27, 2013
Christian Page

Christian PAGE

Lors d’une interview la semaine dernière le maire de Saclay, Christian Page, a confirmé que la mairie allait dépenser au minimum 150 000 euros pour la mise en place des réformes.

Les modalités de mise en place ont été décidées à la suite de réunions organisées avec les directrices des écoles et les parents d’élèves.

Ce projet sera présenté le 13 décembre à l’inspectrice de l’enseignent national.

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply Gérard Bardy Nov 27, 2013 at 27 novembre 2013 14:44

    Une remarque:
    – nous sommes heureux d’apprendre que la ville de Saclay a 150.000 € à dépenser pour une réforme contestée par une majorité de citoyens (mais certes votée par le Parlement).
    Deux questions:
    – les parents d’élèves de Saclay ont-ils été consultés, de même que les Associations ?
    – quels sont les résultats du petit « sondage » effectué par monSaclay sur le sujet ?

  • Reply Stanislas Berteloot Nov 27, 2013 at 27 novembre 2013 18:36

    Gérard, voici les résultats (ils sont visible après avoir voté):

    Contre (85%, 150 Votes)
    Pour (15%, 27 Votes)

    Nombre de vote total: 177

  • Reply Gérard Bardy Nov 28, 2013 at 28 novembre 2013 08:51

    Même s’il s’agit plus d’un « coup de sonde » que d’un sondage, ces résultats, cher Stanislas, nous montrent que les Saclaysiens ont été entendus !

  • Reply Degueret Nov 29, 2013 at 29 novembre 2013 19:05

    Bonjour,
    Je ne sais pas quoi voter. La TV nous dit que « les français » sont contre.
    La radio d’Etat nous dit: 80% des maires appliquant la réforme des rythmes scolaires s’en disent satisfaits, même s’ils se plaignent d’avoir du mal à la financer. Source : http://www.franceinfo.fr/actu/l-info-politique-l-edito-du-18h/du-point-de-vue-des-maires-la-reforme-des-rythmes-scolaires-n-est-pas-une-cat-12208.

    La mairie de Saclay va l’appliquer, normal c’est la loi, mais avant de voter pour ou contre j’aimerais savoir le contenu qui va être mis en place.
    Donc là, on a 85% de contre… mais contre quoi ?
    Moi aussi, je suis contre, parce que j’ai peur que ça change mes habitudes, de comment je vais organiser mes mercredi, mais c’est juste que j’ai peur, ce n’est pas rationnel.
    Mais si on me dit le contenu proposé par la Mairie (juste une garderie ou de vraies activités ?), peut être que je serais pour.

  • Reply Eric Nov 29, 2013 at 29 novembre 2013 19:18

    Bonsoir,

    Dans un article sur le Monde, on peut donner quelques chiffres:
    – 83 % des maires sont satisfaits de la mise en place de la réforme.
    – Pour un peu plus d’une commune sur deux, la dépense serait inférieure ou égale à 150 euros par enfant et par an – soit le « coût médian » communément admis par les associations d’élus pour organiser trois heures d’activités périscolaires en plus, chaque semaine.
    – La maternelle, « point noir » de la réforme pour les enseignants, l’est également pour les élus.
    – la question de la taille des locaux qui pose massivement problème, puisqu’une commune sur deux se dit concernée.

    http://www.lemonde.fr/education/article/2013/11/20/rythmes-scolaires-plus-de-80-des-communes-satisfaites_3517015_1473685.html

  • Reply Degueret Nov 29, 2013 at 29 novembre 2013 19:34

    Je ne pense pas qu’il y ait 1000 élèves à Saclay, donc on est sûrement au dessus des 150 euros moyen.
    On peut s’attendre à avoir de bonnes activités, du travail pour les jeunes animateurs (nos grands enfants qui chôment…) et non une simple garderie.
    Du coup, pourquoi 85% de personnes sont contre ?

  • Reply Eric Nov 29, 2013 at 29 novembre 2013 19:48

    Pourquoi 85% de personnes sont contre?

    – De ce que j’ai compris, pour un grand nombre de famille à Saclay, il y a au moins un des parents qui ne travaille pas le mercredi. Donc un grand changement d’organisation pour ces familles aura lieu. (Personnellement, ce n’est pas mon cas).
    – On peut être contre car on ne sait pas ce que propose la mairie pour les activités, ni l’organisation.
    – On entend aussi souvent l’argument: fatigue des enfants mais c’est lié au premier point, enfant se reposant le mercredi. Mon fils, après une journée au centre de loisirs est claqué.

    Pour moi, la mairie et les associations des parents d’élèves ne fournissent pas de projets explicites. Or l’être humain n’aime pas l’inconnu, la peur du changement.

  • Reply Dulce GASPAR-GERBAUD Nov 30, 2013 at 30 novembre 2013 00:25

    Bonsoir,

    Je partage votre avis sur un certain nombre de questions malgré avoir participé à quelques réunions sur la préparation de la mise en place de la réforme sur les rythmes scolaires, d’où le vote en ligne afin de connaître l’avis des saclaysiens.

    A ce jour, 80% des maires se disent satisfaits.
    Or, il n’y a que 4000 mairies/36000 qui l’on appliqué.
    Quant aux coûts, les maires soulignent qu’il est trop tôt pour chiffrer le coût.
    http://www.lemonde.fr/education/article/2013/11/20/rythmes-scolaires-plus-de-80-des-communes-satisfaites_3517015_1473685.html
    L’express, souligne la sous-estimation des coûts de cette réforme.

    Et, quel est le taux de satisfaction des parents, des enfants et des enseignants dans ces 4000 villes où la réforme semble satisfaire les maires?

    « Personne n’en veut. Les maires de gauche qui l’ont appliquée dès 2013 le regrettent, y compris à Paris », avance le maire d’Elancourt. « Même des élus de gauche m’appellent pour me dire : ‘Fourgous, fous en l’air cette réforme !’ Le PS craint ce que ça va provoquer dans les mairies. »

    Cette réforme n’a aucun sens », explique-t-il à francetv info. « Elle est injuste, mal ficelée et contraire à tous les constats scientifiques », avance ce docteur en psychologie.

    L’argument principal des maires opposés à la réforme des rythmes scolaires est financier. « C’est un mensonge fait à la population que d’avoir annoncé que cette réforme serait gratuite », clame Manuelle Wajsblat, signataire de l’appel et maire UMP de Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), contactée par francetv info. « Pour les communes comme la mienne, c’est difficile de trouver des animateurs et des moyens pour prendre les enfants en charge à 15 heures. Ça va forcément entraîner des coûts et donc un…e hausse des impôts locaux. » « Est-ce que le moment était bien choisi pour mettre le bazar dans les écoles et nous faire augmenter les impôts ? » s’emporte Jean-Michel Fourgous, maire d’Elancourt.

    Saclay est de surcroît, un village divisé par la N118 qui obligerait des transferts supplémentaires pour le centre de Loisirs le mercredi après midi situé au Val et à terme, pourquoi pas la construction d’un centre de loisirs sur le Bourg?
    De plus, le coût horaire des animateurs et le nombre d’enfants qui fréquenteront les TAP et le centre de loisirs, qu’en sera t’il réellement?
    Les nourrices ou parents à 80%, le resteront-ils pour une demi-journée?

    Quel coût pour Saclay au final, lorsque l’Etat ne dotera plus les communes?

    La France manque déjà d’animateurs pour répondre à la demande en 2013 pour 4000 villes.
    Qu’en sera t’il en 2014, pour 36000 communes?
    tempsreel.nouvelobs.com/…/reforme-des-rythmes-scolaires-sos-animateurs.html
    29 août 2013 … Pourtant, les effectifs d’animateurs sont déjà au centre des interrog… … « Il nous
    manque encore une centaine d’animateurs ! » A une semaine de …

    Outre la quantité, nous pouvons également , nous poser la question de la qualité.
    Nous assistons déjà aujourd’hui à des disparités importantes entre les différents encadrants de l’étude. Un enseignant a la pédagogie pour faire respecter des règles de vie en classe pendant l’étude pour les 30 enfants.
    Qu’en sera t’il lorsque ce sera les animateurs?
    Aurons-nous encore des enseignants pour faire l’étude lorsqu’elle sera après le TAP?
    Alors que sa salle sera occupée par un animateur pendant une 1h30?
    Où ira l’enseignant pendant ce temps? Attendra t’il pour faire l’étude?
    Qu’en sera t’il de la qualité de l’étude?

    Certaines villes ont déjà fait marche arrière, liée au différents problèmes rencontrés.
    C’est le cas de Boves et certaines villes dans l’Oise, Beauvais..
    http://www.leparisien.fr/espace-premium/air-du-temps/rythmes-scolaires-et-si-boves-faisait-ecole-08-11-2013-3297379.php

    Nicole Delvolvé, chronobiologiste-ergonome, est catégorique devant ces deux ébauches:

    «Ce sont des emplois du temps du siècle dernier avec le français et les mathématiques le matin! Il y a un mythe des matières nobles à mettre le matin, mais cette configuration fatigue les enfants». Selon, elle, la plage d’attention du milieu d’après-midi est la plus favorable aux apprentissages et est celle à retenir en priorité.

    La réforme prive-t-elle les enfants d’une plage d’attention favorable à l’apprentissage en faisant terminer les cours entre 15h30 et 16h? C’est en tout cas ce qu’elle affirme: «c’est aberrant, c’est à partir de 15h que le cerveau est au top de son éveil».
    http://www.slate.fr/story/73941/programme-rythmes-scolaires-emploi-du-temps-parfait

    Puisque nous savons que les TAP seront réalisés par les animateurs, qu’en sera t’il des activités, tel que musique, danse, et tennis?
    Dans quel état récupèrerons-nous nos enfants le vendredi?
    Seront-ils encore apte à rattraper les activités le samedi matin?
    Auront-ils encore plaisir à s’y rendre, malgré la fatigue?

    Il y a des réunions réalisées par les associations de parents d’élèves mais effectivement
    peut être serait-il judicieux d’organiser une réunion d’information parents, enseignants et mairie?

    Cordialement,

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Bad Behavior has blocked 1905 access attempts in the last 7 days.

    MonSaclay.fr -- site communautaire et citoyen contribuant a faciliter la mise en relation des habitants
    de Saclay au bourg et au Val d'Albian et de l'ensemble des habitants du Plateau de Saclay. MonSaclay.fr est un blog d'entre-aide; un blog d'information citoyenne sur les
    associations, les ecoles, la vie de quartier... Monsaclay.fr Saclay est une
    commune de l'Ile de France sur le Plateau de Saclay en Essonne, 91 au sud de Paris. Les communes voisines
    sont Bievres, Jouy en Josas, Orsay, Vauhallan.

    Contact : Stanislas Berteloot s...Cliquez ici pour visualiser...@monsaclay.fr