Voisin Vigilant à Saclay : délation ou Solidarité ?

voisin vigilant saclayLe Comité de Quartier Val d’Albian propose de mettre en place le programme Voisin Vigilant pour participer à la lutte contre la délinquance. Un concept venu tout droit des Etats-Unis, importé depuis quelques années en France. Le principe est tout simple : avec la collaboration des autorités (gendarmerie ou police) et, si possible, de la municipalité, les habitants d’un quartier se fédèrent en réseau pour se montrer « vigilants », attentifs aux comportements éventuellement suspects (et alerter alors qui de droit), effectuer des rondes, vérifier que tout se passe bien, notamment lorsque quelques ménages sont partis en vacances… Ce concept séduit certains qui y voient un comportement solidaire et citoyen alors que d'autres en redoutent les dérives. Alors, délation ou Solidarité… A vous de juger !

Voici la description du programme par le président du Comité de Quartier Val d’Albian Jean-Claude Bregnias:

Voisin Vigilant

Comment réduire ou faire disparaître complètement les cambriolages (treize tentatives ou réalisés dans le premier trimestre 2012 au Val) et tous types d’incivilités commises par des personnes n’habitant pas notre quartier.

Le Comité de Quartier Val d’Albian a proposé à Monsieur Christian Page, le Maire qui a accepté, la mise en place en partenariat avec la Gendarmerie Nationale de cette structure simple mais méconnue déjà utilisée par une grande partie des habitants du quartier.

Être « Voisin Vigilant » ne change rien dans la vie journalière et relationnelle avec les voisins immédiats. Au quotidien, il ou elle est un acteur visuel de ce qui se passe dans le périmètre de sa maison, de celui des voisins et de communiquer à la Gendarmerie Nationale tous mouvements de véhicule ou les comportements suspects d’individus.

Pour rendre opérationnelle rapidement cette structure, nous recherchons sur le Quartier Val d’Albian des « Référents » !

Le rôle du « Référent » est de centraliser pour un périmètre d’environ 8 à 10 maisons, les informations des voisins (n° de téléphone, dates des absences de plus d’un jour, etc.), de simplifier la communication (dans les deux sens) entre les voisins et les forces de l’ordre (Gendarmerie Nationale et Police Municipale).

Une réunion d’information sera organisée avec toutes les personnes qui sont ou se porteront volontaires pour accepter ce rôle. Nous leur communiquerons à cette occasion les supports papier pour faciliter leur action et la compréhension de leurs voisins.

Nous invitons tous les candidats « Référent » à se faire connaitre rapidement en communiquant leurs coordonnées (Nom, prénom, adresse complète, n° de téléphone, adresse de messagerie) auprès de :

Jean-Claude Bregnias
jcbregnias@hotmail.fr
48 bis rue Victor Hugo
Le Val d’Albian

Il est impératif d’avoir un nombre suffisant de « Référent » par rue. A ce jour nous sommes loin du compte et certaines rues n’en n’ont pas du tout !

Votre tranquillité et la sécurité de vos biens dépendent de vous.

Le bureau du Comité de Quartier Val d’Albian.

Au-delà de la théorie, monSaclay.fr a cherché à en savoir d’avantage.

Le maire, Christian Page soutient cette démarche : « Pour la sécurité des saclaysiens, toutes les solutions doivent être expérimentées. Cette idée des Voisins Vigilants déjà active dans certaines communes a donné de bons résultats. En plus elle renforcera la convivialité et la solidarité dans les quartiers de notre village. »

« Nous constatons habituellement une diminution de la délinquance de 50 % », affirme le Commandant de la brigade d’Orsay Dominique Guisset.
« La signalétique dans la rue, des autocollants sur les boites aux lettres tout cela à un effet très dissuasif », ajoute-il.

D’après le commandant Guisset, à Gif sur Yvette et Limours le programme Habitants Relais, qui fonctionne sur le même principe, est en place et porte ses fruits.
« Voisin Vigilant n’est en aucun cas un appelle à la dénonciation. Il ne s’agit pas d’épier ses voisins. Non, ce n’est que la structuration d’un principe habituel de bon voisinage pour remonter à la gendarmerie un comportement suspect.
« Nous ne sommes que 11 à Orsay », dit-il. « Lorsque l’on patrouille à Vauhallan nous ne pouvons pas être à Saclay. Par contre si une personne nous appel il est évident que nous pouvons demander à la patrouille de passer rapidement. Les délinquants le remarque et préfèrent s’attaquer à des quartiers moins surveillés ».

Le risque de dérive

Pour Michel Meunier, un habitant du Val d’Albian, être un voisin vigilant ça peut se pratiquer naturellement sans besoin de formalisation ostentatoire. Le concept de relais structuré entre citoyens et police risque d' « éveiller » un côté sombre chez certains :  » Pendant la dernière guerre mon père a été arrêté sur dénonciation de « bons » français, il a failli partager le sort de Guy Môcquet … et le groupe de son cousin résistant fût exécuté suite à dénonciation également. Alors je n'accorde pas une confiance aveugle dans les bonnes intentions. Ce que je crains, c'est la tentation de dérives portant atteinte à la liberté individuelle, déjà observées ici et là et signalées par la ligue des Droits de l'Homme. » Lire son commentaire lors d'un précédent article sur ce sujet.

Le principe de Voisin Vigilant relève d’une « philosophie inquiétante et erronée qui vise à dresser les Français les uns contre les autres, à désigner des boucs émissaires plutôt que de rassembler les gens et tenter d’améliorer le vivre-ensemble », explique le député Jean-Louis Touraine, premier adjoint au maire de Lyon, en charge de la Sécurité Publique, peut-on lire sur un site local de la Ligue des Droits de l'Homme.

Il est certain que la notion de dénonciation a été confondue avec celle de délation, qui est une dénonciation malveillante ou par intérêt, érigée en système sous le régime de Vichy pendant la triste période de la collaboration entre 1940 et 1944.

Malgré tout Sylvain Sabatier un habitant du Val d’Albian volontaire pour être référent reste optimiste. « Ce programme ne fait que officialiser une pratique d’entraide entre voisins. Il s’agit de faire attention les uns aux autres.»

Il ajoute qu’en tant que référent, « l’accord passé avec la gendarmerie permet aux forces de l’ordre de faire remonter de l’information aux référents pour les alerter par exemple d’une recrudescence de vols ou du repérage d’une bande à proximité. »

« Finalement, Voisin Vigilant permet de renforcer les liens entre voisins et c’est important », dit M. Sabatier

Et vous, qu'en pensez-vous ? Laissez vos commentaires.

zp8497586rq

2 réflexions au sujet de « Voisin Vigilant à Saclay : délation ou Solidarité ? »

  1. Pour ma part voiture volée devant ma porte le 10 janvier 2013
    Mon voisin les a vus a 1h du matin
    Les voleurs un adulte un enfant n’ont même pas pris la fuite
    Ils ont continué et son reparti avec mon Scenic
    Voilà il faut être vigilant et même la nuit au moindre bruit

Les commentaires sont fermés.